Eugène Huzar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Eugène Huzar
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Guillaume Eugène Huzar, né le à Paris[1] et mort le dans le 17e arrondissement de Paris[2], est un avocat et essayiste scientifique français.

Idées[modifier | modifier le code]

Il est l'auteur des essais La Fin du monde par la science (1855[3]) et de L'Arbre de la science (1857).

Dans L'Arbre de la science, Eugène Huzar écrit notamment que : « [...] dans cent ou deux cents ans le monde, étant sillonné de chemins de fer, de bateaux à vapeur, étant couvert d'usines, de fabriques, dégagera des billions de mètres cubes d’acide carbonique et d’oxyde de carbone, et comme les forêts auront été détruites, ces centaines de billions d’acide carbonique et d’oxyde de carbone pourront bien troubler un peu l’harmonie du monde »[4],[5].

Eugène Huzar est contre un progrès aveugle et préconise une science étudiant les équilibres planétaires ainsi qu'un gouvernement scientifique mondial[4].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • La Fin du monde par la science, Éditions Dentu, 1855. (réed. Ère, 2008).
  • L'Arbre de la science, Éditions Dentu, 1857.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de Paris, fichier de l’état-civil reconstitué.
  2. Archives de Paris, état-civil numérisé du 17e arrondissement, acte de décès no 1194 de l'année 1890. Rentier, il meurt à son domicile situé no 62 rue de Prony.
  3. Un mois avant l'Exposition universelle de Paris de 1855.
  4. a et b Jean-Baptiste Fressoz, « Eugène Huzar et l’invention du catastrophisme technologique », Romantisme, no 150, p.  150, 2010 [lire en ligne].
  5. Guillaume Carnino, compte rendu de lecture « Eugène Huzar, "La Fin du monde par la science", Documents pour l'histoire des techniques, 2009/17, [lire en ligne]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Eugène Huzard, La Fin du monde par la science, Éditions Ère, collection « Chercheurs d'ère », 2008, 158 p. (ISBN 9782915453461)).