Jacques Tissinier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jacques Tissinier
Tissinier.png
Jacques Tissinier en 1995.
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Formation
Œuvres principales

Jacques Tissinier est un peintre et sculpteur né le à Molandier (Aude) et mort le dans le 19e arrondissement de Paris[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques Tissinier est élève de 1957 à 1960 à l'école des beaux-arts de Toulouse, où il passe une licence d'histoire de l'Art. En 1961, il est admis dans l'atelier de Marcel Gromaire à l'École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris. Puis il est élève de l'École des beaux-arts de Paris de 1962 à 1963. Il concourt, sans succès, au prix de Rome de peinture en 1963, mais devient pensionnaire à la Casa de Velázquez de Madrid en 1964.

Il est lauréat de la Fondation de la Vocation en 1982.

On lui confie une mission de conseiller artistique sur l'aménagement du parc de la Villette, les Folies, à Paris en 1985.

Principales expositions collectives[modifier | modifier le code]

Principales réalisations urbaines[modifier | modifier le code]

  • Les Abattoirs de Pamiers, 1968. Première œuvre murale signalétique en laque de l'industrie automobile.
  • Les abris bus de Port Barcarès, en acier émaillé au four, 1969.
  • Monument aux morts, 1977, mémorial à la Résistance, sculpture autoroutière sur l'aire du Maillé de l'A10, entre Tours et Châtellerault[3].
  • Bibliothèque centrale de prêt de l'Ariège, Foix, 1989.
  • Place de la République de Pamiers, fontaine, 1989 (détruite en 2013)[4].
  • Les Mariaks de Mauléon où le rond point de l'Europe, 1989, inauguré par Jacques Delors.
  • Les Chevaliers cathares, 1980, autoroute des deux mers, aire de repos de Narbonne.
  • Tissignalisation des Télécoms, Toulouse, 1991.
  • Design miroir du siècle, Grand Palais à Paris, 1993.
  • Réhabilitation chromatique des entrepôts Sika, Le Bourget, 1995.
  • Mur anti-bruit sur le périmètre des usines Sika, Le Bourget, 1996.
  • Météor ligne 14, RATP. Tissignalisation des stations Pyramides et Madeleine, 1997.
  • Création des Crayons libertaires, sémaphores. CES Papus à Toulouse, 1972. CES Jean Moulin à Aubervilliers, 1973. Centre Pompidou, 1977. Pont neuf de Toulouse, 1983. Parc de la Villette, 1988. Parvis du Centre Leclerc de Pau, 1989.
  • Projet de l'Améridian Monument Valley, musée sur la mémoire indienne, Arizona, 1980.
  • Les affiches de mai, École des beaux-arts de Paris, 1968.

Publication[modifier | modifier le code]

  • De la peinture à la signalétique, 1968.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]