Jacques Saadé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saadé.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Le ton de cet article ou de cette section est trop promotionnel ou publicitaire. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Modifiez l'article pour adopter un ton neutre (aide quant au style) ou discutez-en.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes.

Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : Jacques Saada.
Jacques Saadé
Naissance (79 ans)
Tripoli, Drapeau du Liban Liban
Nationalité Drapeau de la France France Drapeau du Liban Liban
Profession
Autres activités
Président de la Chambre de Commerce Franco-Libanaise
Formation
Distinctions
Officier de la Légion d'honneur
Officier de l'Ordre du Cèdre
Famille

Rodolphe Saadé (fils) Jacques junior saade (fils)

Tanya saade zenny (fille)

Jacques Rodolphe Saadé, né le à Tripoli (Liban)[1], est un homme d'affaires franco-libanais, le fondateur et le président actuel de la CMA CGM, troisième compagnie de fret maritime dans le monde, première en France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques R. Saadé, fondateur et président directeur général du Groupe CMA CGM, est né en 1937 à Beyrouth au Liban. Diplômé de la London School of Economics en 1957, Jacques R. Saadé reprend dès 1958 l’affaire familiale après le décès de son père. Celui-ci avait « monté des usines en Syrie, on produisait du tabac, du grain de coton, de l’huile d’olive, des glaçons etc. »[2].

Mais c’est sur les conseils de son père qu’après son diplôme, Jacques Saadé part faire un stage à New York pour apprendre le maritime. C’est à cette occasion qu’il découvre le conteneur (d’une contenance d’un mètre cube), utilisé à l’époque par l’armée américaine. « J’ai pensé que le conteneur était une excellente idée pour le transport car c’était fermé, facile, rapide. »[2].

Mais en 1978 la guerre les rattrape et c’est un nouveau départ, pour Marseille cette fois. Jacques Saadé y crée la Compagnie maritime d’affrètement (CMA). Opérant tout d’abord des liaisons entre Marseille, Beyrouth et la Syrie, Jacques Saadé va rapidement prendre la décision de franchir le canal de Suez. Au début, une véritable tension s'installe entre Jacques Saadé et son frère Johnny. "Leur guerre est trop passionnelle pour qu'on la réduise à une simple question d'orgueil ou d'argent. En réalité, Johnny veut tuer le père qu'il voit en Jacques ", déclare Antoine Sfeir, directeur de la rédaction des Cahiers de l'Orient, qui a enquêté sur leur brouille, en 2005[3]. Après de difficiles disputes familiales, Jacques Saadé reste seul maître à bord[4].

Méditerranéen, Jacques Saadé s'établit à Marseille : « Je voulais la mer. Marseille est belle et la mer ressemble un peu à celle de Beyrouth. »[2]. Il fera de Marseille le siège du groupe : la « Tour CMA CGM », dessinée par Zaha Hadid, haute de 147 mètres et constituée de 33 étages. Le groupe CMA CGM est le premier employeur privé de la ville (2400 collaborateurs). Jacques R. Saadé a été nommé citoyen d’honneur de la ville de Marseille (janvier 2013) en compagnie de dirigeants d’entreprises comme Eurocopter, Onet, Orange, Ricard.

Jacques R. Saadé s’attache à bâtir des ponts entre les différents continents. Depuis 1986, il préside la Chambre de commerce franco-libanaise. Il est, depuis 2010, Président du Conseil des Chefs d’Entreprises France-Jordanie après avoir présidé de 2006 à 2010, son comité France-Ukraine. Il est également Officier de « l’Ordre du Cèdre » et Commandeur de la Légion d’Honneur

Dates clés[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article contient une ou plusieurs listes. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Le texte gagnerait à être rédigé sous la forme de paragraphes synthétiques, plus agréables à la lecture.

  • 1937 – Naissance au Liban.
  • 1957 – Diplôme de la London School of Economics.
  • 1978 – Evénements au Liban. Jacques R. Saadé s’installe à Marseille et crée la CMA (Compagnie Maritime d’Affrètement).
  • 1992 – Ouverture en Chine du premier bureau de la CMA, à Shanghai
  • 1996 – Jacques R. Saadé reprend la CGM (Compagnie Générale Maritime)
  • 1998 – Acquisition de la ligne publique australienne ANL (Australia National Line).
  • 1999 – Fusion des deux entités CMA et CGM et création du groupe CMA CGM.
  • 2004 – Le groupe CMA CGM devient le 5e armateur mondial.
  • 2004 – Acquisition de la Compagnie des Iles du Ponant.
  • 2004 – Acquisition de Tapis Rouge, Tour Opérateur de voyages d’exception.
  • 2005 – Acquisition par la CMA CGM du groupe DELMAS
  • 2005 – Le groupe CMA CGM devient le 3e armateur mondial et le 1er français.
  • 2006 – Début des travaux de la Tour CMA réalisée par Zaha Hadid.
  • 2006 – Partenariat avec IBM pour l’optimisation des systèmes d’information
  • 2007 – Acquisition de la société taïwanaise Cheng Lie Navigation Co Ltd.
  • 2007 – Acquisition de la société marocaine COMANAV.
  • 2007 – Acquisition de la société américaine US Lines.
  • 2008 – Acquisition de l’assureur ARB, courtiers Lloyd’s à Londres.
  • 2008 – CMA CGM élue Compagnie Maritime de l’année par IFW (International Freighting Weekly)
  • 2009 – Livraison du CMA CGM Andromeda, 1er navire de 11 400 evp équipé des dernières technologies en faveur de l’environnement
  • 2009 – CMA CGM est désigné « Ocean Carrier of the Year » par Wallmart
  • 2009 – Jacques R. Saadé reçoit les insignes d’Officier dans l’Ordre National de la Légion d’Honneur.
  • 2010 – Livraison des navires de 13800 evp, de la série du CMA CGM Christophe Colomb
  • 2010 – Signature d’un accord entre CMA CGM et Le Groupe Yildirim
  • 2011 – Jacques R. Saadé devient président directeur général du Groupe CMA CGM
  • 2011 – Septembre 2011 - CMA CGM se voit décerner le titre « Company of the Year » par le journal Lloyd’s List
  • 2012 - Jacques R. Saadé reçoit le prix "Lifetime Achievement" décerné par le magazine Containerisation International
  • 2015 - Jacques R.Saadé reçoit les insignes de commandeur dans l'Ordre National de la Légion d'Honneur

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]