Jacques Poulin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Poulin.
Jacques Poulin
Defaut 2.svg
Informations générales
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (78 ans)
Nationalité
Formation
Activités
écrivain, romancierVoir et modifier les données sur Wikidata
Palmarès
Distinction

Jacques Poulin ( - ) est un auteur québécois né à Saint-Gédéon-de-Beauce. Il a publié ses deux premiers romans en 1967 (Mon cheval pour un royaume et Jimmy). Il a habité à Paris dans les années 1980 mais est aujourd'hui de retour au Québec. Le style de l'auteur est d'une simplicité très efficace, grâce notamment à cette « petite musique » si particulière qui fait qu'on le reconnaît aujourd'hui comme un des auteurs majeurs du Québec.

Paul-André Bourque a écrit dans Lettres québécoises : « d'un roman à l'autre, ce ne sont pas tellement les péripéties vécues par les personnages qui intéressent le lecteur, mais bien plutôt le voyage intérieur du narrateur, son introspection, sa réflexion sur lui-même et sur la vie, sur son rapport à l'autre, fut-ce l'un ou l'autre des chats qui peuplent cet univers romanesque. »

Ouvrages publiés[modifier | modifier le code]

Jacques Poulin a publié 14 romans à ce jour. Ses romans ont été publiés d'abord par les Éditions du Jour[1], et ensuite surtout par Leméac au Québec[2] et Actes Sud en France[3].

  • Mon cheval pour un royaume, Éditions du Jour, 1967; Leméac, 1987
    • traduit en anglais par Sheila Fischman: My Horse for a Kingdom, dans la trilogie Jimmy, Anansi[4], 1979
  • Jimmy, Éditions du Jour, 1969; Leméac, 1978
    • traduit en anglais par Sheila Fischman: Jimmy, dans la trilogie Jimmy, Anansi, 1979
  • Le Cœur de la baleine bleue, Éditions du Jour, 1970 ; Leméac, 1987
    • traduit en anglais par Sheila Fischman: The Heart of the Blue Whale, dans la trilogie Jimmy, Anansi, 1979.
  • Faites de beaux rêves, L’Actuelle, 1974 ; Leméac, 1988
  • Les Grandes Marées, Leméac, 1978
    • traduit en anglais par Sheila Fischman: Spring Tides, Anansi, 1986, aussi traduit en tchèque.
  • Volkswagen Blues, Québec/Amérique, 1984; Leméac/Actes Sud, 1998
    • traduit en anglais par Sheila Fischman: Volkswagen Blues, McClelland & Stewart, 1988; Cormorant Books, 2002; aussi traduit en tchèque, italien, espagnol, néerlandais et en arabe
  • Le Vieux Chagrin, Leméac/Actes Sud, 1989
    • traduit en anglais par Sheila Fischman: Mr. Blue, Vehicule Press, 1993
  • La Tournée d'automne, Leméac, 1993
    • traduit en anglais par Sheila Fischman: Autumn Rounds, Cormorant Books, 2002
  • Chat sauvage, Leméac/Actes Sud, 1998
    • traduit en anglais par Sheila Fischman: Wild Cat, Cormorant Books, 2003
  • Les Yeux bleus de Mistassini, Leméac, 2002
    • traduit en anglais par Sheila Fischman: My Sister's Blue Eyes, Cormorant Books, 2007
  • La traduction est une histoire d'amour, Leméac, 2006
    • traduit en anglais par Sheila Fischman: Translation Is a Love Affair, Archipelago Books, 2009
  • L'anglais n'est pas une langue magique, Leméac, 2009
    • traduit en anglais par Sheila Fischman: English is Not a Magic Language, Esplanade Books, 2016
  • L'homme de la Saskatchewan, Leméac, 2011
  • Un jukebox dans la tête, Leméac, 2015

Honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Claude Janelle, « Les Éditions du Jour. Une génération d'écrivains », « Cahiers du Québec. Collection Littérature », Montréal, Hurtubise HMH, 1983, 338 p.
  2. Liste des romans de Jacques Poulins sur le site Web de Leméac
  3. http://www.actes-sud.fr/node/1535 Liste des romans de Jacques Poulins sur le site Web de Actes Sud
  4. http://www.anansi.ca/home.cfm Site web de la maison d'édition canadienne Anansi
  5. http://www.prixlitterairedescollegiens.ca/spip.php?article110 Page du livre sur le site du Prix littéraire des collégiens
  6. Caroline Montpetit, « Le «Nobel québécois» à Jacques Poulin », Le Devoir
  7. http://www.fondation-nelligan.org/JacquesPoulinBio.html Page de l'auteur sur le site de la Fondation Émile-Nelligan

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]