Interpellation des 116

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'interpellation des 116 est un événement s'étant déroulé sous le Second Empire en France.

Profitant de l'instauration en 1867 du droit d'interpellation, un groupe de cent-seize députés forme une réclamation auprès de l'Empereur en 1869. Dans le contexte tendu faisant suite à la fusillade du Brûlé s'étant déroulée le 16 juin à La Ricamarie, ils s'expriment « sur la nécessité de donner satisfaction aux sentiments du pays, en l'associant d'une manière plus efficace à la direction de ses affaires », c'est-à-dire réclament plus de participation aux affaires et la responsabilité ministérielle.

Napoléon III cède le 12 juillet et le sénatus-consulte du 8 septembre donne au Corps législatif une nouvelle prérogative, l'initiative des lois, auparavant détenue par l'empereur[1].

Liste des signataires[modifier | modifier le code]

Nom Circonscription Tendance
Henri Louis Marie de Durfort-Civrac Quatrième circonscription de Maine-et-Loire Tiers parti
Hippolyte Pissard Haute-Savoie Centre droit
Alfred de Marmier Troisième circonscription de la Haute-Saône Centre droit
Marc de Beauvau-Craon Quatrième circonscription de la Sarthe Centre gauche
Prosper-Claude-Ignace-Constant Brugière de Barante Centre gauche
Léopold Le Hon Première circonscription de l'Ain Majorité dynastique
  1. Barante (Prosper-Claude-Ignace-Constant Brugière, baron de)[2]
  2. Bastid (Raymond-Martial)
  3. Beauvau (Marc-René-Antoine-Victurnien de)
  4. Bourbeau (Olivier-Louis)
  5. Bouteiller (Charles-Joseph-Ernest de)
  6. Brame (Jules-Louis-Joseph)
  7. Buffet (Louis-Joseph)
  8. Buisson (Augustin-François)[3]
  9. Calley-Saint-Paul (Adrien-Charles)
  10. Calvet-Rogniat (Pierre-Hercule-Ferdinand)[4]
  11. Carré-Kérisouët (Ernest-Louis-Marie)
  12. Chambrun (Joseph-Dominique-Aldedert Pineton, comte de)[5]
  13. Charlemagne (Raoul)
  14. Chevandier de Valdrôme (Jean-Pierre-Eugène-Napoléon)[6]
  15. Cochery (Adolphe-Louis)
  16. Dalmas (Albert-Pierre de)
  17. Daru (Napoléon)
  18. Durfort-Civrac (Marie-Henri-Louis, comte de)[7]
  19. Eschassériaux (René-François-Eugène)[8]
  20. Estourmel (Marie-Reimbold, comte d')[9]
  21. Gagneur (Wladimir-Just-Charles)
  22. Genton (Stanislas-Claude-Victor-Louis)
  23. Gévelot (Jules-Félix)
  24. Grammont (Ferdinand de)
  25. Grollier (Alphonse-Benjamin)
  26. Guistière (Armand-Gaultier de la)
  27. Haentjens (Alphonse-Alfred)
  28. Houssard (Georges-François-Eugène-Austrégésile)
  29. Johnston (Nathaniel)
  30. Josseau (Jean-Baptiste-François)
  31. Kératry (Émile de)
  32. Kolb-Bernard (Charles-Louis-Henri)
  33. Lacroix-Saint-Pierre (Albert-Pierre-Henri)
  34. Laroche-Joubert (Jean-Edmond)
  35. Latour du Moulin (Pierre-Célestin)
  36. Lehon (Louis-Xavier-Léopold-Alfred)[10]
  37. Lefébure (Léon-Albert)
  38. Lefèvre-Pontalis (Germain-Antonin)[11]
  39. Lespérut (François de)
  40. Liégeard (Stéphen-François-Émile)
  41. Louvet (Charles)
  42. Mangini (Louis-Lucien)[12]
  43. Marmier (Alfred-Philippe-Claude-Gabriel-Ferdinand-Étienne, duc de)[13]
  44. Martel (Louis-Joseph)
  45. Mège (Philippe-Jacques)
  46. Millon (Claude)[14]
  47. Monjaret de Kerjégu (François-Marie-Jacques)[15]
  48. Montagnac (André-Joseph-Élisée, baron de)[16]
  49. Mitchell (Isidore-Hyacinthe-Marie-Louis-Robert)[17]
  50. Joachim-Joseph-André, comte Murat[18]
  51. Antoine-Just-Léon-Marie de Noailles[19]
  52. Paulmier (Charles-Pierre-Paul)[20]
  53. Piré (Alexandre-Élisabeth de Rosnyvinen, marquis de)
  54. Pissard (François-Hippolyte)
  55. Plancy (Charles Godard d'Aucour, baron de)
  56. Plichon (Ignace-Charles)
  57. Rampont-Léchin (Germain-François-Sébastien)
  58. Réguis (Xavier-Louis)
  59. Quesné (Henri-Mathieu)
  60. Riondel (Louis-Sabin)
  61. Rolle (Henri-Armand)
  62. Rouher (Eugène)
  63. Segris (Émile-Alexis)
  64. Tassin (Pierre)
  65. Terme (Joannès-Jean-Marie)
  66. Tillancourt (Edmond de)
  67. Veauce (Eugène-Charles de Cadier, baron de)
  68. Viellard-Migeon (François-Christophe-Nicolas-Juvénal)
  69. Wilson (Daniel)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Napoléon III 1808-1873 », sur www.historia.fr, Historia, (consulté le 16 juillet 2013)
  2. Robert et Cougny 1889, s.v. Barante (Prosper-Claude-Ignace-Constant Brugière, baron de), p. 155-156.
  3. Robert et Cougny 1889, s.v. Buisson (Augustin-François), p. 529-530.
  4. Robert et Cougny 1889, s.v. Calvet-Rogniat (Pierre-Hercule-Ferdinand), p. 556.
  5. Robert et Cougny 1890, s.v. Chambrun (Joseph-Dominique-Albedert Pineton, comte de), p. 31-32.
  6. Robert et Cougny 1890, s.v. Chevandier de Valdrome (Jean-Pierre-Eugène-Napoléon), p. 94.
  7. Robert et Cougny 1890, s.v. Durfort-Civrac (Marie-Henri-Louis, comte de), p. 526.
  8. Robert et Cougny 1890, s.v. Eschassériaux (René-François-Eugène), p. 563-564.
  9. Robert et Cougny 1890, s.v. Estourmel (Marie-Reimbold, comte d'), p. 573-574.
  10. Robert, Bourloton et Cougny 1891, s.v. Lehon (Louis-Xavier-Léopold-Alfred), p. 77-78.
  11. Robert, Bourloton et Cougny 1891, s.v. Lefèvre-Pontalis (Germain-Antonin), p. 54-55.
  12. Robert, Bourloton et Cougny 1891, s.v. Mangini (Louis-Lucien), p. 246-247.
  13. Robert, Bourloton et Cougny 1891, s.v. Marmier (Alfred-Philippe-Claude-Gabriel-Ferdinand-Étienne, duc de), p. 275.
  14. Robert, Bourloton et Cougny 1891, s.v. Millon (Claude), p. 376.
  15. Robert, Bourloton et Cougny 1891, s.v. Monjaret de Kerjégu (François-Marie-Jacques), p. 396.
  16. Robert, Bourloton et Cougny 1891, s.v. Montagnac (André-Joseph-Élisée, baron de), p. 402.
  17. Robert, Bourloton et Cougny 1891, s.v. Mitchell (Isidore-Hyacinthe-Marie-Louis-Robert), p. 484.
  18. Robert, Bourloton et Cougny 1891, s.v. Murat (Joachim-Joseph-André, comte), p. 461-462.
  19. Robert, Bourloton et Cougny 1891, s.v. Noailles (Antoine-Just-Léon-Marie de), p. 501-502.
  20. Robert, Bourloton et Cougny 1891, s.v. Paulmier (Charles-Pierre-Paul), p. 561-562.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]