Armand Gaultier de La Guistière (1825-1893)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Armand Gaultier de La Guistière
Armand Gaultier de La Guistière (1825-1893) député d'Ille-et-Vilaine.jpg
Fonctions
Président
Conseil général d'Ille-et-Vilaine (d)
-
Maire de Rennes
-
Député d'Ille-et-Vilaine
-
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Père
Autres informations
Distinction

Armand Gaultier de La Guistière (, Rennes - , Rennes), est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'Armand Gaultier de La Guistière (1791-1856), il devient docteur en droit, et fut, sous le second Empire, adjoint au maire de Rennes et conseiller de préfecture d'Ille-et-Vilaine (1858-1863). Il fut élu, le , député au Corps législatif par la 4e circonscription d'Ille-et-Vilaine. Il s'associa à tous les votes de la majorité impérialiste, fut réélu, le , fit partie du tiers-parti libéral et signa l'interpellation des 116.

Maire de Rennes de 1867 à 1870, président du conseil général d'Ille-et-Vilaine, chevalier de la Légion d'honneur[1] en 1865, il se prononça à la chambre pour la déclaration de guerre à la Prusse.

Il est vice-président de la Caisse d'épargne et de prévoyance de Rennes de 1870 à 1893[2].

Il épousa Marie-Amélie Fresneau, fille de René Fresneau, préfet de Corse, et sœur d'Armand Fresneau.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]