Hygin le Gromatique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hygin le Gromatique (en latin Hyginus Gromaticus) était, comme son cognomen l'indique, un arpenteur romain.

Il est totalement inconnu. Ce surnom de Gromaticus fut attribué ultérieurement par des philologues pour le distinguer de l'Hygin Maior et du pseudo-Hygin, l'auteur du traité sur les camps militaires romains, De munitionibus castrorum, qui lui fut précédemment attribué, le lexique est trop différent cependant[1]. Le problème du surnom de Gromatique est que les deux autres Hygin homonymes le sont également. Plusieurs indices peuvent néanmoins cerner le contexte. La clementia et l'éloge de la stabilité politique sont plutôt proche d'Auguste, ainsi que plusieurs références aux Res Gestae. La datation est imprécise mais Hygin référence les subseciua, les parcelles non attribués et pourtant occupées, dont la récupération houleuse commença sous Vespasien, il est probable que le traité est publié sous son principat en 75-77. Il se peut qu'il ait publié le traité sous Trajan

Son traité se nommé constitutio limitium ou De limitibus constituendis, un exposé professoral, un manuel d'enseignement pratique, peu structuré. Le statut du texte a divisé, si c'est un manuel scolaire ou une compilation de notes de lectures. Ce traité sur le droit des bornages définit les modes d'élaboration des plans (formae) et autres documents qui consignent les résultats des opérations de centuriation, pour résoudre les conflits entre propriétaires, théorisant d'après l'expérience[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pseudo-Hygin (trad. Maurice Lenoir), Des fortifications du camp, Paris, Les Belles Lettres, coll. « Collection des universités de France « Budé », série latine », (ISBN 2-251-11100-X). 
  2. Claude Nicolet, L'inventaire du monde. Géographie et politique aux origines de l'Empire romain, Paris, Fayard, 1988, p. 165-166.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hygin, De limitibus. De condicione agrorum, introduction, traduction et notes, en collaboration avec M. Clavel-Lévêque, D. Conso, A. Gonzales, S. Ratti, Office des Publications Officielles des Communautés Européennes, Luxembourg, 2000.
  • Les Arpenteurs romains, Tome I : Hygin le gromatique, Frontin (trad. J.-Y. Guillaumin), Les Belles Lettres, (ISBN 2-251-01440-3), p. 61-67. .