Liste des colonnes triomphales romaines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cet article recense les colonnes triomphales romaines.

Généralités[modifier | modifier le code]

Les colonnes triomphales de la Rome antique étaient soit des piliers monolithiques, soit composés de tambours de colonnes empilés les uns sur les autres ; dans ce dernier cas, elles étaient souvent évidées pour accueillir un escalier antique en colimaçon menant à une plateforme.

La plus ancienne colonne de la victoire encore érigée est celle de Trajan, dédicacée en 113. Elle définit la forme architecturale de ce type de monument et établit dans le même temps sa valeur symbolique comme un monument politique dans la continuité des arcs de triomphe romains, fournissant un modèle-type pour les futurs empereurs. Les capitales impériales que constituent Rome et Constantinople possèdent les plus anciennes colonnes triomphales.

Liste[modifier | modifier le code]

La liste suivante présente les colonnes triomphales romaines par date de construction, de la plus ancienne à la plus récente.

Les hauteurs des colonnes sont données en mètres ; les architectes antiques usaient toutefois du pied romain pour déterminer les proportions des colonnes, un point important pour comprendre les conceptions romaines dans la construction de ces monuments[1],[précision nécessaire].

La colonne « lieu » indique l'emplacement de la colonne lors de son érection ; ces lieux ont souvent été renommés ou ont changé de fonction, certaines colonnes (ou leurs restes) ayant par ailleurs été déplacées.

La liste ne recense pas les colonnes rostrales, qui commémoraient certaines victoires navales.

Colonne Pays Ville Lieu date commémore Hauteur (m) Notes Coordonnées Image
Colonne de Maenius Italie Rome Forum Romain 338 av. J.-C. Caius Maenius D'après Pline l'Ancien, avant 267 av. J.-C. et l'introduction à Rome du premier cadran solaire, la colonne sert de repère pour évaluer l'heure dans la journée. 41° 53′ 34″ nord, 12° 29′ 06″ est
Colonne Trajane Italie Rome Forum de Trajan 113 Trajan 35,07[2] Archétype de la colonne triomphale 41° 53′ 32″ nord, 12° 29′ 03″ est Colonne Trajane sur le Forum de Trajan
Colonne d'Antonin le Pieux Italie Rome Champ de Mars 161 Antonin le Pieux 15 Seule la base subsiste, conservée aux musées du Vatican 41° 53′ 52″ nord, 12° 28′ 33″ est La base existante de la colonne d'Antonin le Pieux
Colonne de Marc-Aurèle Italie Rome Avant 193 Marc Aurèle 39,72[2] Directement inspirée de la Colonne Trajane ; occupe actuellement le centre de la piazza Colonna 41° 53′ 50″ nord, 12° 28′ 47″ est La colonne de Marc-Aurèle sur la Place Colonna
Colonne des Goths Turquie Istanbul Entre 268 et 337 Probablement Claude II le Gothique ou Constantin Ier ; située dans le parc Gülhane 18,5 41° 00′ 52″ nord, 28° 59′ 08″ est La colonne des Goths au Parc Gülhane
Colonne de Pompée Égypte Alexandrie Sérapéum 297 Probablement Dioclétien 26,85[3] 31° 10′ 42″ nord, 29° 53′ 47″ est Colonne de Pompée
Colonne de Constantin Turquie Istanbul Forum de Constantin (en) 330 Constantin Ier 35 Le sommet de la colonne n'a pas subsisté 41° 00′ 17″ nord, 28° 58′ 16″ est Column of Constantine 2.JPG
Colonne Julienne (de) Turquie Ankara 362 ? Peut-être Julien 15 La colonne commémorerait une visite de l'empereur Julien ; le monument est toutefois probablement postérieur à l'époque romaine et sa finalité n'est pas connue 39° 56′ 36″ nord, 32° 51′ 22″ est AnkaraColumnFar.JPG
Colonne de Théodose Turquie Istanbul Forum de Théodose Années 380 Théodose Ier Des restes subsistent jusqu'au XVe siècle, conservés aujourd'hui au musée archéologique d'Istanbul Fragments restants de la colonne de Théodose
Colonne d'Arcadius Turquie Istanbul Forum d'Arcadius 421 Flavius Arcadius Seule la base subsiste 41° 00′ 28″ nord, 28° 56′ 35″ est Colonne d'Arcadius sur le Forum d'Arcadius
Colonne de Marcien Turquie Istanbul 455 Marcien 41° 00′ 42″ nord, 28° 57′ 00″ est La colonne de Marcien en 2007
Colonne de Justinien Turquie Istanbul Augustaion 543 Justinien Renversée par les Ottomans au cours du XVIe siècle. Reconstruction de la colonne, d'après Cornelius Gurlitt, 1912. La représentation autour de la colonne d'une frise de forme hélicoïdale narrant un récit, d'après la mode imposée par le modèle de la colonne trajane, est erronée.
Colonne de Phocas Italie Rome Forum Romain 608 Phocas 13,5 Dernier monument érigé sur le forum Romain 41° 53′ 19″ nord, 12° 29′ 05″ est Colonne de Phocas sur le Forum Romanum

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Pierre Adam Adam, « À propos du trilithon de Baalbek : le transport et la mise en œuvre des mégalithes », Syria, vol. 54,‎ , p. 31-63
  • (en) Martin Beckmann, « The "Columnae Coc(h)lides" of Trajan and Marcus Aurelius », Phoenix, vol. 56, nos 3/4,‎ , p. 348-357 (DOI 10.2307/1192605)
  • (en) Mark Wilson Jones, « One Hundred Feet and a Spiral Stair: The Problem of Designing Trajan's Column », Journal of Roman Archaeology, vol. 6,‎ , p. 23–38 (DOI 10.1017/S1047759400011454)
  • (en) Mark Wilson Jones, Principles of Roman Architecture, Yale University Press, (ISBN 0-300-08138-3)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jones 1993, p. 23–38.
  2. a et b Jones 2000, p. 220.
  3. Adam 1977, p. 50.

Voir aussi[modifier | modifier le code]