Opus incertum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Maçonnerie en opus incertum à Pompéi.
Opus incertum.

L'opus incertum, appelé aussi structura incerta ou opus antiquum (en français « appareil irrégulier, incertain ou fruste ») est un petit appareil réalisé avec des petits moellons en pierre de dimension et de forme irrégulières, sans qu’on puisse y distinguer des assises bien différenciées.

Maçonnerie[modifier | modifier le code]

Opus incertum constitué de marbre, ardoise, grès et pierres calcaires sur l'église de Montigny-sous-Marle, Aisne, XVIIe siècle.

En maçonnerie, l'opus incertum[1] est couramment employé dans les derniers siècles de la République romaine, parfois associé à une ossature en bois, en remplacement de l'opus craticium, trop fragile.

Au début de l'utilisation du mortier, au IIe siècle av. J.-C. et au début du Ier siècle av. J.-C., le parement est constitué de petits blocs de tuf de forme pyramidale, enfoncés dans le noyau du mur, et la partie visible présente une forme irrégulière. C'est ce que l'on appelle l'opus reticulatum.

Carrelage[modifier | modifier le code]

Carrelage en grès céramique en opus incertum.

En carrelage, la pose de type opus incertum concerne un revêtement composé de morceaux de carreaux cassés, souvent de différentes couleurs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Incertus », sur www.lexilogos.com, Dictionnaire Gaffiot français-latin (consulté le 12 juin 2019), p. 793.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Jean-Pierre Adam, chap. 5.2 « Mansory Construction : Opus incertum », dans Roman Building: Materials and Techniques, Routledge, (lire en ligne [PDF]).

Articles connexes[modifier | modifier le code]