Hom Nguyen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hom Nguyen
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Drapeau : France Française
Activités
Peintre
Autres activités
Dessin, patine.
Œuvres principales

Série Inner Cry ; Série Sans Repères ; Hidden (Mizaru / Kikazaru / Iwazaru), 2015.

Grand-mère, raconte-moi ; Nelson Mandela, Michelle Obama, Édith Piaf, Napoléon

Hom Nguyen est un artiste peintre français d'origine vietnamienne, né le à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bien qu’intéressé très jeune par le dessin et le portrait, venant d’un milieu modeste, les responsabilités du quotidien l’éloignent, pour un temps, du monde de l’art[1]. Travaillant à l’origine comme vendeur de chaussures[1], c’est en 2009, année du décès de sa mère, que Hom Nguyen décide de se mettre à son compte et commence la patine de souliers[2],[3].

Après des débuts difficiles, il met au point une technique qui lui est propre[3] et part se perfectionner pendant quelques mois à Tokyo, au Japon, auprès de grands maitres du tatouage du quartier de Shibuya[4]. De retour en France, son travail sur les patines, les couleurs et la matière le font rapidement connaitre. Ces créations sont alors considérées par certains comme de véritables « œuvres d’art à chausser »[5],[6].

De nombreuses collaborations vont le guider progressivement vers le monde du design et surtout de l’art comme celle avec le designer Ora-ïto en 2011[2]. 2011 est une année charnière pour l’artiste qui s’installe dans un grand atelier à Bagnolet en 2009, ce qui lui permet de commencer les portraits de très grand format sur toile[4].

Depuis, Hom Nguyen se consacre entièrement au dessin et à la peinture et ses œuvres sont de plus en plus exposées[5] dans le monde au travers de foires internationales d'art contemporain[7]. Le Bangkok Post[8] souligne que l'artiste s’empêche aucune incursion vers d’autres contrées, comme son regard porté sur la tradition artistique et philosophique asiatique. Porteur d’une double culture occidentale et orientale, Hom Nguyen œuvre pour ouvrir un plateau culturel plus large, pont entre la France et l’Asie.

À l'occasion de l'édition 2016 de la foire d'art contemporain Art Paris Art Fair, déroulée au Grand Palais à Paris, monsieur le Président de la République François Hollande est venu saluer le travail de l'artiste Hom Nguyen[9]. Le , Hom Nguyen a présenté pour la première fois sa série Sans Repères au Palais de Tokyo,[10],[11].

Depuis 2016, Hom Nguyen anime un atelier de dessin et de peinture au service psychiatrique de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière avec les enfants adolescents de l'unité du professeur David Cohen[12].

En 2019, en collaboration avec le Musée De La Monnaie de Paris[13] et Vogue Magazine[14], il réalise un portrait iconique de Michèle Obama. Le succès de la vente aux enchères de cette œuvre par la maison Christie’s permet de récolter des fonds afin de soutenir les programmes en faveur de l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes menés par ONU Femmes. Cette même année, il rend un vibrant hommage à Édith Piaf[15] en donnant naissance à un monumental portrait qui est exposé à l’entrée de l’aile Meyneil de l’Hôpital Tenon. Une oeuvre permanente géante couvre également le mur extérieur de cet établissement où est née Edith Piaf en 1915. L’artiste participe ensuite à la commémoration du 250ème anniversaire de la naissance de Napoléon Bonaparte, en réalisant un portrait contemporain de l’empereur pour le MUDACC[16] - Musée des Arts de la Citadelle de Calvi.

Pendant cette même période l’artiste réalise une exposition intitulée Portraits de Légionnaires pour le 2e Régiment Etranger de Parachutiste au Camp Raffalli en Corse. Cette rencontre marque profondément l'artiste. Par ses valeurs, ses traditions, son attachement à la France, la Légion Étrangère puise sa source dans des histoires personnelles qui font écho aux origines de l’artiste. Le colonel Christophe Passerat de La Chapelle[17] déclarera " Hom Nguyen a cette âme du légionnaire ".[18]

En 2020, l'artiste réalise une vente aux enchères record pour un montant de 224 000 € [19] , en faveur de l’ONG les Enfants du Mékong. Grâce à cette vente, 750 enfants pourront être nourris et recevront des cours complémentaires au centre pendant un an, notamment des cours de dessin. L'artiste espère motiver d’autres artistes et créer un élan de générosité dans le milieu de l’art afin de soutenir les ONG qui souffrent depuis plusieurs années d'une baisse des dons.

Technique[modifier | modifier le code]

Hom Nguyen est un artiste autodidacte, défini comme instinctif et vif. Il utilise de nombreuses matières relativement différentes telles que l’huile, l’acrylique, l’encre, le feutre gouache, l'encre de chine ou le fusain[20]. La matière comme les couleurs et le mouvement gestuels sont projetés sur la toile avec une technique parfois rapprochée du travail de Jenny Saville dans le traitement de la chair ; celui de l’art figuratif de Lucian Freud avec une touche expressive et torturée et une superposition de la matière[5],[21]. Cependant, Hom Nguyen propose un vocabulaire pictural nouveau grâce à un rendu plus émotionnel que ce dernier[22]. L'artiste réalise la plupart de ses œuvres sur toile au pinceau, stylo et couteau[23],[24].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Dans ses premières séries, Hidden, Sans Repères et le Cri Intérieur (Inner Cry)  l’artiste rend hommage à sa mère et à l’histoire de l’immigration[25],[26]. Chacune emmène le public à éprouver les détresses et les cauchemars vécus par ces enfants et illustrent l’interprétation de nos rêves subconscients : dans l'une, la volonté d'établir un premier contact humain passe nécessairement par un regard ; dans l'autre, crier pour demander de l’aide ne trouve pas forcément échos[27].  Aucun son ne sort, seul reste le cri intérieur[28].

Son travail sur la série des masques crayonnés, axé plus particulièrement sur le regard d'enfants asiatiques sans bouche, est le fruit d’une projection mentale. Réalisés sans modèle antérieur, Hom Nguyen se fonde uniquement sur sa mémoire et l’émotion du moment pour dessiner le visage de l'enfant qu'il était : un enfant né d'une mère immigrante faisant partie des "boat people."[29],[30]. Avec les séries suivantes : Ligne de Vie, Trajectoire, Dark Side, Racines, l’artiste poursuit sa démarche introspective, où ses oeuvres sont l’écho d’une mémoire résiliente, la quête identitaire d’une histoire passée dont il est le passeur.

La fugacité de ses lignes de vies favorisent l’émergence d’une expérience émotionnelle où les barrières s’estompent. Son écriture s’inscrit dans la transition entre l’art figuratif et l'art abstrait pour interroger les frontières entre le sensible et l'intellect, l'émotion et l’interrogation[21],[3]. Ouvrir l’être sur une posture de mobilité, d’ouverture à l’autre, telle est l’intention de l’artiste.

Son trait ne cerne pas totalement le modèle; il ne le définit pas. Hom suggère des perspectives, propose des limites provisoires, trace de nouvelles trajectoires,tend à briser les frontières entre l’homme et le monde, entre le sujet et l’objet, entre la raison et les sentiments.

Œuvres notables[modifier | modifier le code]

La naissance d'un nouveau mouvement d'art contemporain : la Figuration lyrique[modifier | modifier le code]

Dans le cadre d'une conférence dédiée à Hom Nguyen donnée à l'Université Paris-Sorbonne le , Céline Berchiche, docteur en histoire de l'art diplômée de l'Université Paris-Sorbonne IV, avec le concours de Anthony Phuong, prononce pour la première fois l'appellation « Figuration lyrique » pour caractériser la naissance d'un nouveau mouvement d'art contemporain[36],[37]. Faisant le pendant à l'Abstraction lyrique de Georges Mathieu[38], ce nouveau mouvement oscille entre abstraction et figuration notamment grâce à l'une des caractéristiques techniques : le crayonné, geste libéré, dynamique et sans trait de contour[39],[40].

Expositions[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Collectif, « Hom Nguyen », Leader Chic no 5, janvier-février 2012, p. 112-113.
  2. a et b Aurore Damry, Entretien avec Hom Nguyen, A2Z Art Gallery, .
  3. a b et c Collectif, « Hom Nguyen, le parcours fulgurant d’un artiste multifacettes », Art Actuel, le magazine des arts contemporains,‎ (lire en ligne).
  4. a et b Marine De la Horie, « Hom Nguyen, le petit prince de la patine », Le Point, no 2036,‎ , p. 166-167 (lire en ligne).
  5. a b et c Marie-France Chartrier, « Hom Nguyen, l’artiste portraitiste des stars », Paris Match, Paris,‎ (lire en ligne).
  6. « Hom Nguyen », Pointure, Suresnes, no 23,‎ , p. 42.
  7. « Ma rencontre avec l'artiste Hom Nguyen - Soblacktie - blog magazine tendances luxe et mode », sur www.soblacktie.com (consulté le 22 février 2016)
  8. Bangkok Post Public Company Limited, « What's in a face? », sur https://www.bangkokpost.com (consulté le 7 septembre 2019)
  9. « Élysée on Twitter », sur Twitter (consulté le 6 avril 2016)
  10. « Art Gallery directors Anthony Phuong and Ziwei Phuong attend Hom... », sur Getty Images (consulté le 16 juin 2016)
  11. jackonline, « Hom au Palais de Tokyo », sur Moustaches & Fourchettes, (consulté le 16 juin 2016)
  12. « AP-HP on Twitter » (consulté le 23 septembre 2016)
  13. « Artistes à la Une : Togeth’HER | Monnaie de Paris », sur www.monnaiedeparis.fr (consulté le 22 février 2019)
  14. « L'Exposition », sur Togeth'Her Artistes à la Une (consulté le 22 février 2019)
  15. a b et c « Hôpital Tenon AP-HP : Vernissage de l’œuvre « Edith Piaf » offerte par l’artiste Hom Nguyen », sur aphp.fr (consulté le 22 février 2019)
  16. a b et c « MUDACC - Musée des Arts de la Citadelle de Calvi », sur Balagne Corsica (consulté le 29 juin 2019)
  17. « 2e REP - COL Christophe Passerat de La Chapelle - Chef de corps », sur test (consulté le 29 septembre 2019)
  18. a et b Jean-Paul-Lottier, « "Portraits de légionnaires" par l'artiste peintre Hom N'Guyen », sur Corse Net Infos - Pure player corse (consulté le 29 septembre 2019)
  19. « Quand l’art dessine un avenir aux enfants du Mékong ! | via @Carenews », sur www.carenews.com (consulté le 5 mars 2020)
  20. « Art Stage Singapore 2016 | Artsy », sur www.artsy.net (consulté le 23 février 2016)
  21. a et b Collectif, « Hom Nguyen », MyContemporary, 1re communauté de l’art contemporain,‎ (lire en ligne).
  22. « QuandLM », sur QuandLM (consulté le 28 avril 2016)
  23. « Les peintures de Hom’n Guyen ! | HouHouHaHa », sur houhouhaha.fr (consulté le 23 février 2016)
  24. « A Cannes l'ultra luxe fait salon » (consulté le 1er août 2016)
  25. Crescendo, « Hom Nguyen : Artisan de l’art | Crescendo », sur crescendo-blog.fr (consulté le 15 novembre 2016)
  26. « Une belle histoire: celle de Hom Nguyen », sur rcf.fr (consulté le 7 octobre 2017)
  27. « Les portraits hallucinants de Hom Nguyen », Art Juice,‎ (lire en ligne, consulté le 15 novembre 2017)
  28. a et b « Voyage introspectif au travers de la série Inner Cry d'Hom Nguyen », (consulté le 23 septembre 2016)
  29. Clémentine de Beaupuy, « ART STAGE SINGAPORE 2016 Tour d’horizon », sur pa.lepetitjournal.com (consulté le 23 février 2016)
  30. « Focus: Artist Hom Nguyen | LUXUO », sur LUXUO, (consulté le 26 mai 2016)
  31. (en-US) « The Eyes Have it: Hom Nguyen at A2Z Gallery, Paris | LUXUO », LUXUO,‎ (lire en ligne, consulté le 18 octobre 2017)
  32. « Hom Nguyen, artiste nourrit de vérité - QUOTIDIEN LIBRE », sur www.quotidien-libre.fr (consulté le 25 octobre 2017)
  33. « Hom Nguyen », sur hom-nguyen.com (consulté le 14 avril 2017)
  34. Marie-France Chatrier, « La Vénus à la fourrure – Marie Gillain en voit de toutes les couleurs », Paris Match, no 3420,‎ , p. 18-23.
  35. Hom Nguyen, « Nelson Mandela », Rolling Stone Magazine, no 61,‎ .
  36. « Un nouveau mouvement d’art contemporain est né ! La “Figuration Lyrique” », sur Misskonfidentielle.com, 20/04.2018 (consulté le 20 avril 2018)
  37. « Un nouveau mouvement d’art contemporain est né ! La “Figuration Lyrique” », sur misskonfidentielle.com, (consulté le 22 juin 2018)
  38. « Hom Nguyen et sa vision sensible de l'humain - ART'S VICE », ART'S VICE,‎ (lire en ligne, consulté le 15 décembre 2017)
  39. Université Paris-Sorbonne, « Billetterie : Hom Nguyen ou la naissance de la « Figuration Lyrique » ? », sur www.billetweb.fr (consulté le 15 décembre 2017)
  40. « Hom Nguyen ou la naissance de la "Figuration Lyrique" ? - Service culturel de Paris-Sorbonne », sur www.culture-sorbonne.fr (consulté le 15 décembre 2017)
  41. (en) Gerald Tan, « Hom Nguyen To Hold Solo Exhibition This Month: 5 Things To Know About The Artist », sur Singapore Tatler, (consulté le 9 novembre 2019)
  42. Modèle {{Lien web}} : paramètre « titre » manquant. http://kiaf.org/2019/exhibitors/?ckattempt=2, sur kiaf.org (consulté le 30 septembre 2019)
  43. (en-GB) « Miaja Gallery | Hom Nguyen » (consulté le 30 septembre 2019)
  44. « Montceau - Exposition : le cireur de pompes fait une entrée en grande pompe à l'Embarcadère », sur L'infoRmateur de Bourgogne, (consulté le 22 septembre 2019)
  45. Jean-Paul-Lottier, « L'artiste peintre Hom N'Guyen présent ce 29 juin à Calvi pour son exposition 'Racines" dans la Tour du Sel rénovée de Calvi », sur Corse Net Infos - Pure player corse (consulté le 29 juin 2019)
  46. « Hom Nguyen : « Racines » », sur www.estrepublicain.fr (consulté le 6 juin 2019)
  47. « Artistes à la Une : Togeth’HER | Monnaie de Paris », sur www.monnaiedeparis.fr (consulté le 22 février 2019).
  48. (en) « SAC Gallery | So What - exhibition | organized by 'Magazine Latitudes' @SACBangkok », sur SAC Gallery, (consulté le 22 février 2019).
  49. « Hom Nguyen, Face cachée / Dark side - Galerie A2Z Art Gallery (Paris) », sur www.officiel-galeries-musees.com (consulté le 25 janvier 2019).
  50. (en) « Hom Nguyen’s Solo Exhibition “You Man” | Asia Bankers Club », sur www.asiabankersclub.com (consulté le 5 juin 2018).
  51. « Art Paris 2018 », Syma News : le magazine d’actualité de Syma Mobile,‎ (lire en ligne, consulté le 19 avril 2018).
  52. Observascope TV, « Hom NGUYEN - Artiste peintre / Workshop Paris - Bangkok / Teaser 02 », (consulté le 30 mars 2018).
  53. (en) « Thailand Restaurant | Hotel Reviews |Thaifoodies | Bangkok », sur Thailand Restaurant | Hotel Reviews |Thaifoodies | Bangkok (consulté le 30 mars 2018).
  54. « Hom Nguyen Ligne de vie (communiqué de presse) », sur montresso.com, (consulté le 18 octobre 2017).
  55. « « Ligne de Vie » Hom Nguyen expose à l'espace Montresso, Marrakech (Maroc) - founoune art média », founoune art média,‎ (lire en ligne, consulté le 2 novembre 2017).
  56. « L’artiste français Hom Nguyen expose à l’Espace d’art Montresso », sur Le Matin, (consulté le 15 novembre 2017).
  57. « Visiter à Paris », sur Elle, (consulté le 19 octobre 2017).
  58. « Hom NGUYEN - Trajectoire - Cnap », sur m.cnap.fr (consulté le 26 octobre 2017).
  59. « Exposition personnelle – Hom Nguyen / Le Carmel Musée à Tarbes (FR) », sur Le Vadrouilleur urbain, (consulté le 7 juillet 2017).
  60. « Hom Nguyen Agenda Exposition - Tarbes », sur www.tarbes.fr (consulté le 7 juillet 2017).
  61. « Tarbes - Exposition Hom Nguyen », sur L'Occitanie au quotidien, (consulté le 8 juillet 2017).
  62. « Expositions », sur La nouvelle République des Pyrénées, (consulté le 8 avril 2017).
  63. « Carmel. Hom Nguyen laisse sans voix », sur La Dépêche.fr, (consulté le 14 juillet 2017).
  64. Anne-Marie, « Hom Nguyen par Anne-Marie », (consulté le 9 août 2017).
  65. « CIMAISES, BEAUX-ARTS ACTUELS », sur CIMAISES, BEAUX-ARTS ACTUELS (consulté le 6 avril 2017).
  66. « Hom Nguyen », sur Art Paris Art Fair, (consulté le 6 avril 2017).
  67. (nl) « A2Z Art Gallery at Art Paris Art Fair 2017 | Kunst nieuws », sur www.headlines24.nl (consulté le 6 avril 2017).
  68. (en) « ART CENTRAL HONG KONG AND SOME OF OUR FAVOURITE ARTISTS », sur memeraki.com, (consulté le 6 avril 2017).
  69. (en) « Four Galleries We Loved at the Asia Now Art Fair in Paris », sur Robb Report Singapore, (consulté le 9 février 2017).
  70. (en) Y-Jean Mun-Delsalle, « Q&A With Alexandra Fain, Founder Of Asia Now, Paris' First Dedicated Asian Contemporary Art Fair », Forbes,‎ (lire en ligne, consulté le 16 mai 2017).
  71. « Hom Nguyen ou le regard d’un exode au Palais de Tokyo ! », sur infos-reportages.com (consulté le 22 juin 2016).
  72. « Fred Pinel se fait la malle », sur www.mensup.fr (consulté le 2 juillet 2016).
  73. (en) « Hom Nguyen X Pinel & Pinel », sur www.ifitshipitshere.com (consulté le 11 juillet 2016).
  74. « Hom Nguyen, « Sans repères » - Alain.R.Truong », (consulté le 18 juillet 2016).
  75. « A2Z Art Gallery - Art Paris Art Fair - 31 mars > 3 avril 2016 - Grand Palais », sur Art Paris Art Fair 2016 (consulté le 6 avril 2016).
  76. « Élysée (@Elysee) | Twitter », sur twitter.com (consulté le 6 avril 2016).
  77. (en-US) « 2016 EXHIBITING GALLERIES - Art Central Hong Kong », sur Art Central Hong Kong (consulté le 6 avril 2016).
  78. (en) « In pictures: 11 works that caught our eye at Art Central on the Hong Kong harbourfront », sur South China Morning Post (consulté le 6 avril 2016).
  79. (en) « A visitor looks at a artwork by Vietnamian artist Hom Nguyen entitled... », sur Getty Images (consulté le 23 février 2016).
  80. « ART STAGE SINGAPORE 2016 Tour d’horizon », sur lepetitjournal.com, (consulté en 14 juillet 201è).
  81. « Art Paris Art Fair 2015 — A2Z Art Gallery — Grand Palais – La nef — Foire » (consulté le 26 mai 2015).
  82. Marine Robin, « Hom Nguyen, le combat du siècle », Art Absolument, l’art d’hier et d’aujourd’hui, no 64,‎ , p. 26 (lire en ligne).
  83. « Hom Nguyen, le parcours fulgurant d’un artiste multifacettes - Art Actuel », sur www.artactuel.com (consulté le 26 mai 2015).
  84. « Beirut Art Fair. Quatre petits jours et puis s’en va » (consulté le 26 mai 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]