Hippolyte Ribière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ribière.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille Ribière.

Hippolyte Ribière
Illustration.
Fonctions
Sénateur de l'Yonne
Gouvernement IIIe république
Préfet de l'Yonne
Biographie
Date de naissance
Date de décès
Résidence Yonne

Charles-Hippolyte Ribière, né le à Champlay dans l'Yonne et mort à Auxerre le est un homme politique français. Il fut notamment préfet et sénateur de l'Yonne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un notaire royal maire de Champlay, Charles-Hippolyte étudie le droit et, son doctorat obtenu (1846), se fixe à Auxerre comme avocat. Il est bâtonnier d'Auxerre en 1862 et conseiller de préfecture de 184 à 1849. Il manifeste sous l'Empire des opinions républicaines. Il est nommé préfet de l'Yonne le 4 septembre 1870, poste qu'il conserve jusqu'à la chute d’Adolphe Thiers en .

Il fonde en 1868 la Société d'instruction populaire à Auxerre. Il devient membre de la Ligue de l'Enseignement.

Il est élu sénateur de l'Yonne, le 30 janvier 1876 et se place au côté de la gauche républicaine.

Il fut notamment rapporteur, en , de la loi sur l'obligation et la laïcité de l'instruction primaire.

Il est conseiller général du canton de Toucy et est réélu sénateur le 8 janvier 1882. Il continue de siéger à gauche, et soutient la politique scolaire et coloniale des ministères républicains. Il est vice-président puis président (1884) de la Gauche Républicaine au Sénat jusqu'à sa mort.

Décédé en 1885, il est remplacé, le 23 août suivant, par M. Jules Guichard. Il acquit le futur Hôtel Ribière (9 rue Soufflot, Auxerre) le 4 mars 1847, légué à la ville d’Auxerre en février 1972 par son petit-fils Marcel Julien Henri Ribière.

Famille[modifier | modifier le code]

Il est le père de Marcel Ribière et le beau-frère de Pierre-François Savatier-Laroche, tous deux hommes politiques[1]. Il épouse Augustine Croiset (1833-1893), fille de Pierre-Henry Croiset (1787-1862), industriel ocrier et maire de Pourrain, et cousine issue de germain de l'avocat Jean-Baptiste-Nicolas Parquin et du commandant Denis-Charles Parquin.

Hommage[modifier | modifier le code]

  • Rue Hippolyte Ribière, à Auxerre, ancienne rue neuve. Elle est située entre la rue du Temple et la rue Soufflot.

Ouvrage[modifier | modifier le code]

  • Essai sur l'histoire de l'imprimerie dans le département de l'Yonne, Auxerre, 1858. Sur Google.livre
  • Rapport sur la situation administrative du département de l'Yonne (session de 1871), Auxerre 1871
  • Conseil Général de l'Yonne : rapport sur le service del'instruction primaire dans le département, Auxerre 1877

Notes[modifier | modifier le code]

Liens[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]