Hilda de Luxembourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondue avec sa tante paternelle, Hilda de Luxembourg, née princesse de Nassau
Hilda de Luxembourg
Description de cette image, également commentée ci-après
La princesse Hilda de Luxembourg.

Titre

Héritière présomptive du trône de Luxembourg


(1 an, 11 mois et 21 jours)

Prédécesseur Charlotte
Successeur Jean
Biographie
Titulature Princesse de Nassau, princesse de Luxembourg
« Princesse à Schwarzenberg »
Dynastie Maison de Nassau-Weilbourg
Naissance
Colmar-Berg (Luxembourg)
Décès (à 82 ans)
Colmar-Berg (Luxembourg)
Père Guillaume IV de Luxembourg
Mère Marie-Anne de Portugal
Conjoint Adolphe Schwarzenberg

La princesse Hilda Sophie Marie Adélaïde Wilhelmine de Luxembourg, née le au château de Berg, à Colmar-Berg, dans le grand-duché de Luxembourg et décédée le dans le même château, est une princesse de Luxembourg, fille de Guillaume IV et de l’infante Marie-Anne de Portugal[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

La princesse Hilda est la troisième fille du prince Guillaume de Luxembourg (1852-1912), grand-duc héritier (futur grand-duc Guillaume IV) et de son épouse l’infante Marie-Anne de Portugal (1861-1942). Par son père, elle appartient à la maison de Nassau-Weilbourg, branche de la maison de Nassau, régnante au duché de Nassau de 1806 à 1866, puis, suivant un accord familial, dans le grand-duché de Luxembourg à partir de 1890 sous le sceptre d’Adolphe Ier, le grand-père d’Hilda[3]. Par sa mère, la princesse appartient à la branche migueliste de la maison de Bragance, qui a régné au Portugal en la personne de Michel Ier, son grand-père maternel[4].

Mariage[modifier | modifier le code]

Hilda épouse, le , le prince Adolphe de Schwarzenberg (1890-1950)[5],[4] au château grand-ducal de Berg[6],[7].

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Adolphe et Hilda vivent aux États-Unis, où le prince zu Schwarzenberg s’implique au sein de la fondation Carnegie pour la paix internationale[8].

Titulature[modifier | modifier le code]

  • 15 février 1897 — 29 octobre 1930 : Son Altesse Grand-ducale la princesse Hilda de Luxembourg, princesse de Nassau
  • 29 octobre 1930 — 1er octobre 1938 : Son Altesse Sérénissime la princesse héritière à Schwarzenberg
  • 1er octobre 1938 — 27 février 1950 : Son Altesse Sérénissime la princesse à Schwarzenberg
  • 27 février 1950 — 8 septembre 1979 : Son Altesse Sérénissime la princesse douairière à Schwarzenberg

Fille du grand-duc héritier, Hilda porte à sa naissance les titres de princesse de Luxembourg et de princesse de Nassau (référence au chef de la maison de Nassau-Weilbourg, duc titulaire de Nassau), avec prédicat d’altesse grand-ducale[9],[6]. Après son mariage avec Adolphe zu Schwarzenberg (1890-1950), « prince héritier à Scharzenberg », puis, en 1938, dixième « prince à Schwarzenberg », elle utilise le prédicat d’altesse sérénissime[6].

Ancêtres[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Chantal de Badts de Cugnac et Guy Coutant de Saisseval, Le Petit Gotha, Paris, Éditions Le Petit Gotha, coll. « Petit Gotha », (1re éd. 1993), 989 p. (ISBN 2-9507974-3-1), p. 665 et seq. (section « Maison grand-ducale de Luxembourg »)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Carl Magnus Allström, Dictionary of royal lineage of Europe and other countries : from the earliest period to the present date, vol. II, Chicago, Press of S.T. Almberg, , 760 p. (OCLC 29496689), p. 487
  2. « Généalogie descendante du grand-duc Adolphe », sur Gouvernement luxembourgeois (consulté le 4 octobre 2013)
  3. Badts de Cugnac et Coutant de Saisseval 2002, p. 665-666
  4. a et b Badts de Cugnac et Coutant de Saisseval 2002, p. 750
  5. Jean-Charles Volkmann, Généalogie des rois et des princes d’Europe, Paris, J.-P. Gisserot, coll. « Collection Bien connaître », , 127 p. (ISBN 2-87747-374-0), p. 30
  6. a b et c Badts de Cugnac et Coutant de Saisseval 2002, p. 673
  7. « Les cours, les ambassades, le monde et la ville », dans Le Figaro, 27 octobre 1930 [texte intégral sur Gallica (page consultée le 4 octobre 2013)]
  8. « The Exile of Adolph Schwarzenberg and the Confiscation of his Property by the Nazis », sur Rehabilitation denied : The Adolph Schwarzenberg case (consulté le 4 octobre 2013)
  9. Badts de Cugnac et Coutant de Saisseval 2002, p. 666