Henri Pariselle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Henry Pariselle
Fonction
Recteur de l'académie de Montpellier (d)
-
Charles Tailliart (d)
Biographie
Naissance
Décès
(à 87 ans)
La TroncheVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
français
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Henry Pariselle, né le à Joinville (Haute-Marne) et mort le à La Tronche (Isère), est un chimiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de l'École normale supérieure, Henry Jean Joseph Pariselle[1] effectue une thèse de doctorat sous la direction de Robert Lespieau sur l'« Étude d'un glycérine en C4 » soutenue en 1911[2].

Il est d'abord professeur de thermodynamique et explosifs à l'École navale. « Devenu, en 1919, professeur de chimie-physique à la faculté de sciences de Lille, M. Pariselle a poursuivi un triple but : pédagogique, scientifique et industriel. Ses qualités de professeur ont reçu l’appréciation la plus flatteuse, non seulement de ses élèves de la faculté, mais aussi de ses auditeurs de l’Institut industriel dont il est l’un des maîtres les plus écoutés[3] ». Il enseigne à l'Institut industriel du Nord (École centrale de Lille)[4] la chimie industrielle et la chimie générale. Il devint directeur adjoint de l'Institut industriel du Nord chargé des études de 1927 à 1936[5],[6]. Il est lauréat du prix Kuhlmann, décerné en 1925 par la Société des sciences, de l'agriculture et des arts de Lille.

Il est nommé recteur de l'académie de Grenoble de 1941 à 1955[7], où il créera l’association des Amis de l’Université de Grenoble en 1947[8]. Il est l'initiateur en 1955 de la construction l'actuelle bibliothèque municipale de Grenoble[9], qui ouvrira ses portes en 1960.

Une rue de Grenoble porte son nom ainsi qu'un des trois restaurants universitaires de l'Université Lille I à Villeneuve-d'Ascqet un banc du Jardin des plantes de Paris. Il est l'auteur de très nombreux ouvrages pédagogiques de chimie ou de physique à destination des étudiants.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henry Pariselle, Sur quelques dérivés du benzylidène-camphre : Résumé du mémoire présenté à la Faculté des sciences de Paris pour l'obtention du diplôme d'études supérieures (chimie), Toulouse, impr. de E. Privat, (notice BnF no FRBNF31059925, lire en ligne).
  • Henry Pariselle, Étude d'un glycérine en C4 : passage à la série du furfurane et aux érythrites : thèse de doctorat sous la direction de Robert Lespieau, à l'École normale supérieure, Gauthier-Villars, (notice BnF no FRBNF31059923).
  • Henry Pariselle, Les instruments d'optique, Paris, Armand Colin, (réimpr. 1929 et 1949) (présentation en ligne).
  • Henry Pariselle, Les Colloïdes et leurs applications industrielles : Conférence du 30 décembre 1926, Lille, impr. de L. Danel, coll. « Bulletin le Monde industriel, de la Société industrielle du Nord de la France / mars 1927 », (notice BnF no FRBNF31059921).
  • Henri Pariselle et Louis Martineau, Contribution à l'étude de la catalyse, G. Sautai, coll. « Université de Lille, Faculté des sciences, Lille », (présentation en ligne).
  • Henri Pariselle et Charles Fabry, Polarimétrie et chimie, Paris, Gauthier-Villars, coll. « Mémorial des Sciences Physiques / fascicule XXXII », (notice BnF no FRBNF32508318, présentation en ligne).
  • Henri Pariselle, Cours De Physique Pour Les Classes De Mathématiques A Et B, Félix Alcan, .
  • Henri Pariselle, Cours de chimie. Deuxième partie. Métaux, à l'usage des candidats à la licence et à l'agrégation : sous la direction de Jean-Baptiste Lamirand, Paris, Masson, (réimpr. 1947 et 1958) (présentation en ligne).
  • Henri Pariselle, Cours de chimie. Troisième partie. Chimie organique générale, pour les élèves des classes de mathématiques spéciales B et les candidats à la licence et à l'agrégation : sous la direction de Jean-Baptiste Lamirand, Paris, Masson (réimpr. 1943, 1947 et 1957) (présentation en ligne).
  • Henri Pariselle, Cours de chimie. Quatrième partie. Chimie organique spéciale et industrielle : pour les candidats à la licence et à l'agrégation et les élèves ingénieurs chimistes, Paris, Masson (réimpr. 1959) (présentation en ligne).
  • Henri Pariselle et Mme Pariselle-Millet, Chimie : Classe de mathématiques et de philosophie-sciences.
  • Henri Pariselle (auteur du chapitre Grandes synthèses organiques), L'Ère Atomique : Encyclopédie des Sciences Modernes - Tome V. - Architecture de la matière - Physico-chimie et chimie, t. V, Genève, René Kister, (présentation en ligne).
  • Henri Pariselle et Charles Brunold, Cours de chimie. Pour la classe de mathématiques spéciales, la licence et l'agrégation (réimpr. 1956).
  • Henri Pariselle et François Drouillon, Chimie : classe de cinquième B, J.-B. Baillière & fils, .
  • Henri Pariselle et P. Gauthier, Chimie. Classe de première classique (Sections A et B). Programme du 23 décembre 1941, J.-B. Baillière & fils, .
  • Henri Pariselle, Lucia-Marie Salmon Bal et Jean-Claude Bal, La Savoie : géographie départementale, Gardet, .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-François Condette, « Pariselle Henry Jean Joseph, in Les recteurs d'académie en France de 1808 à 1940. Tome II, Dictionnaire biographique », Histoire biographique de l'enseignement, vol. 12, no 2,‎ , p. 307-309 (ISSN 0298-5632, notice BnF no FRBNF34230588, lire en ligne).
  2. Thèse d'Henry Pariselle à l'Ens.
  3. Bulletin des séances de la Société des sciences, de l'agriculture & des arts de Lille, Lille, (lire en ligne).
  4. Henri Pariselle succède comme professeur de chimie à l'Institut industriel du Nord à Gilbert Jean Baptiste Lacombe (1845-1914), Centralien (1867), chaire de chimie analytique et de physique générale : Gilbert Lacombe, Institut industriel du Nord de la France. Cours de chimie analytique, Lille, impr. de L. Danel, coll. « Institut industriel du Nord de la France. Éditeur scientifique », 1888-1889 (notice BnF no FRBNF30708732).
  5. Le successeur d'Henri Pariselle à la direction des études de l'Institut industriel du Nord est Robert Mazet (« Robert Mazet, successeur d'Henri Pariselle à l'Institut industriel du Nord »).
  6. « M. Fournier nommé directeur de l'Institut industriel du Nord », Journal de Roubaix,‎ (lire en ligne [PDF], consulté le ).
  7. [PDF] Recteurs de l'académie de Grenoble.
  8. http://www.millenaire3.com/Affichage-de-la-ressource.69+M5c26b9d9b30.0.html
  9. http://www.ciao.fr/Bibliotheque_municipale_a_Grenoble__Avis_991325

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]