Gauthier-Villars

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Villars.
Logo de la maison d'édition
Repères historiques
Création 1790 (fondation par Jean-Marie Courcier)
Dates clés 1864 (rachat par la famille Gauhier-Villars)
Disparition 1971 (rachat par Dunod)
Fondée par Jean-Albert Gauthier-Villars (1828–1898)
Fiche d’identité
Slogan « LABORA ET NOLI CONTRECCE ISTARI »
Siège social 55, quai des Grands-Augustins Paris  (France)
Spécialités Publications scientifiques
Collections Mathématiques, sciences, physique, chimie

Gauthier-Villars est une maison d’édition française dont l’origine remonte à 1790, et qui a joué un rôle important dans l’édition scientifique et le développement de la science au XIXe siècle et pendant la première moitié du XXe siècle. Elle a été notamment, sur des périodes diverses, l’éditeur attitré du Bureau des longitudes, de l’École polytechnique, de l’Académie des sciences.

La maison n’existe plus en tant que telle, à la suite des recompositions du marché de l’édition, mais son fonds est encore exploité par divers éditeurs, aussi bien en livres qu’en revues. L'entreprise exerçait également les activités d'imprimeur et de libraire.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1790, Jean-Marie Courcier fonde une des premières maisons d’édition françaises, nommée bientôt la « librairie pour les mathématiques, la physique, la chimie, les arts mécaniques, et les sciences qui en dépendent » ; cette maison devient la maison Bachelier puis Mallet-Bachelier.

Jean-Albert Gauthier-Villars (1828–1898), ancien élève de l’École polytechnique (X 1848), la rachète à sa succession en 1864 ; il donne son nom à la maison d’édition, qui publiera principalement des revues (ces dernières étaient à l’époque naissantes) et des livres scientifiques. Son fils Albert-Paul Gauthier-Villars (16/06/1861–14/07/1918), ancien élève de l’École polytechnique lui aussi (X 1881) lui succédera[1].

Elle sera rachetée par Dunod en 1971.

Parmi les auteurs, des mathématiciens et physiciens en majorité, dont Gauthier-Villars éditera certains livres ou manuels : Augustin Louis Cauchy, Évariste Galois (en réédition) ; Henri Poincaré, Paul Lévy, Émile Borel, Émile Picard, Michel Chasles, Louis Bachelier, Charles Fabry, Marcellin Berthelot... Albert Einstein (en traduction)...

Périodiques (sélection)[modifier | modifier le code]

Mathématiques :

Physique :

Chimie :

Divers :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Pierre Vigineix, « Imprimerie Gauthier-Villars (1864–1964). Historique de l’imprimerie Gauthier-Villars de 1864 à 1964 », sur Le petit Viginet, Jean-Pierre Vigineix et Gérald Vigineix, (consulté le 29 décembre 2012)