Hélène Pavlovna de Russie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Helena Pavlovna de Russie)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Hélène Pavlovna.

Hélène Pavlovna de Russie
(Елена Павловна)
La Grande-duchesse Hélène Pavlovna de Russie, œuvre du peintre Josef Grassi
La Grande-duchesse Hélène Pavlovna de Russie, œuvre du peintre Josef Grassi

Titre Grande-duchesse de Russie
Autres titres Princesse héritière de Mecklembourg-Schwerin
Distinctions Ordre de Sainte-Catherine
Biographie
Dynastie Maison Romanov
Nom de naissance Ielena Pavlovna de Russie
Naissance
Saint-Pétersbourg
Décès (à 18 ans)
Ludwigslust
Père Paul Ier de Russie
Mère Maria Fiodorovna de Russie
Conjoint Frédéric de Mecklembourg-Schwerin
Enfants Paul-Frédéric, grand duc de Mecklembourg-Schwerin, Marie de Mecklembourg-Schwerin

Lesser Coat of Arms of Russian Empire.svg

Hélène Pavlovna de Russie, (en russe : Великая Княжна Елена Павловна), grande-duchesse de Russie, née le à Saint-Pétersbourg et morte le à Ludwigslust est une grande duchesse de la maison Romanov et par mariage la princesse héritière du duché de Mecklembourg-Schwerin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Portrait d'Alexandra
et Elena de Russie
, 1796
par Élisabeth Vigée Le Brun
musée de l'Ermitage
Saint-Petersbourg
Portrait de la grande-duchesse Hélène de Russie

Fille de Paul Ier de Russie et de Sophie-Dorothée de Wurtemberg, Hélène de Russie est nommée ainsi par sa grand-mère l'impératrice Catherine la Grande en référence à la belle Hélène de Troie. Ses études sont dirigées par l'impératrice sa grand-mère qui lui donne des professeurs et gouvernantes de choix, dont Esther Monod, une émigrée Suisse. Son éducation est axée principalement sur l'art, la littérature et la musique. Elle apprend également la danse, les langues (français et allemand bien sûr, mais aussi italien et anglais), son devoir étant de faire un mariage dans une cour européenne. Elle était très proche de sa sœur Alexandra.

Duchesse de Mecklembourg-Schwerin[modifier | modifier le code]

À la fin de l'année 1790, la jeune grande-duchesse âgée de six ans est fiancée au prince Frédéric-Louis de Mecklembourg-Schwerin. Il était de coutume pour les princesses des cours européennes de se rendre dans le pays d'origine de leur futur époux pour se marier. En revanche concernant les grandes-duchesses russes, elles se marièrent toutes en Russie. Le 23 octobre 1799 Hélène de Russie épouse le prince héritier Frédéric-Louis son fiancé au palais de Gatchina. Sa sœur Alexandra épouse quant à elle l'archiduc Joseph d'Autriche, palatin de Hongrie dans le même lieu une semaine plus tard, le 30 octobre 1799.

La jeune princesse de Mecklembourg-Schwerin s'installe donc avec son époux à Schwerin. Elle connaît alors une tout autre vie, loin des splendeurs et de l'opulence de Saint-Pétersbourg. L'année 1801 est particulièrement douloureuse pour elle, car elle perd sa sœur Alexandra le 16 mars 1801 et quelques jours plus tard, le 23 mars 1801, elle perd aussi son père, probablement assassiné.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Elle épouse au château de Gatchina (près de Saint-Pétersbourg) le 12 octobre 1799[1]) Frédéric de Mecklembourg-Schwerin, (1778-1819, (fils du duc Frédéric-François Ier de Mecklembourg-Schwerin et de la duchesse, née Louise de Saxe-Gotha).

De cette union sont issus :

Décès et inhumation[modifier | modifier le code]

Mausolée d'Hélène à Ludwigslust

En septembre 1803, la jeune princesse de Mecklembourg-Schwerin tombe gravement malade et meurt subitement le 24 septembre 1803. Son époux inconsolable fait alors construire à Ludwigslust un mausolée où elle est inhumée. Plusieurs membres de la Maison grand-ducale de Mecklembourg-Schwerin, dont le prince Frédéric-Louis son époux, sont inhumés dans ce mausolée.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Généalogie[modifier | modifier le code]

Hélène Pavlovna de Russie appartient à la première branche de la Maison d'Oldenbourg-Russie (Holstein-Gottorp-Romanov) issue de la première branche de la Maison d'Holstein-Gottorp, elle-même issue de la première branche de la Maison d'Oldenbourg.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. le 23 octobre 1799 dans le calendrier julien alors encore en usage en Russie sous le nom de vieux style
  2. www.truten.ru

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]