Sophie-Dorothée de Brunswick-Lunebourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sophie-Dorothée de Brunswick-Lunebourg
Description de cette image, également commentée ci-après

Sophie-Dorothée de Brunswick-Lunebourg

Biographie
Dynastie Maison de Hanovre
Naissance
Celle
Décès (à 60 ans)
Père Georges-Guillaume de Brunswick-Lunebourg
Mère Éléonore Desmier d'Olbreuse
Conjoint George Ier de Grande-Bretagne (divorce le 28 décembre 1694)
Enfants George II de Grande-Bretagne, Sophie-Dorothée de Hanovre

Sophie-Dorothée de Brunswick-Lunebourg (Sophie-Dorothée de Brunswick-Zelle) née le à Celle et morte le au château d'Ahlden, est la fille et héritière de Georges-Guillaume de Brunswick-Lunebourg, chevalier de l'ordre de la Jarretière et d'Éléonore Desmier d'Olbreuse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle se marie le 21 novembre 1682 à Celle avec le prince George de Hanovre, alors héritier de l'électorat. De cette union sont nés :

George II (1683-1760), roi de Grande-Bretagne et électeur de Hanovre ;
Sophie-Dorothée de Hanovre (1687-1757), reine en Prusse, qui épouse en 1706 Frédéric-Guillaume Ier, roi en Prusse dit « le Roi-Sergent ».

Depuis l'enfance, elle est éprise du colonel de dragons suédois Philippe-Christophe de Kœnigsmark, et une fois mariée, elle poursuit une correspondance enflammée avec lui. L'aventure des amants est de notoriété publique ; un piège leur est tendu le 1er juillet 1694 et Kœnigsmark est aussitôt assassiné à Hanovre pour tentative d'enlèvement de la princesse (plusieurs versions de son assassinat sont rapportées : assassinat sur ordre de l'électeur de Hanovre, du prince George, meurtre par des courtisans ou par des trabans, corps jeté dans la Leine, dans un four ou caché sous le parquet d'un cabinet de toilette...)

Le futur George Ier fait dissoudre son mariage par le consistoire de Hanovre le 28 décembre 1694 (le justifiant alors par l'abandon par Sophie-Dorothée de son mari). Soutenu par son beau-père, George fait interner à vie Sophie au château-forteresse d'Ahlden où elle demeure jusqu'à sa mort, interdite de remariage et de visites (même de sa famille).


En 1714, son ex-époux accède au trône de Grande-Bretagne sous le nom de George Ier.

Elle meurt en captivité le 2 novembre 1726 à 23 heures au château d'Ahlden.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]