Gustaw Herling-Grudziński

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gustaw Herling
Description de cette image, également commentée ci-après

Gustaw Herling-Grudziński en 1940

Nom de naissance Gustaw Herling-Grudziński
Naissance
Kielce, Pologne
Décès
Naples, Italie
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Polonais
Genres

Gustaw Herling-Grudziński (né le à Kielce, mort à Naples le ) est un écrivain, essayiste, journaliste, critique littéraire et rescapé du goulag stalinien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Kielce, il commence des études de philologie à l'université de Varsovie avant que la guerre n’éclate et qu’il ne fonde, le , une des toutes premières organisations de résistance polonaise, le Polska Ludowa Akcja Niepodleglosciowa (PLAN) (Action du peuple polonais pour l’indépendance).

Arrêté par le NKVD, la police politique soviétique, en mars 1940, transféré dans un camp de travail à Jercewo (Yertsevo). Il fera le récit de sa captivité dans Un Monde à part (Londres, 1951; en français: Denoël, 1985, Folio, 1995).

Il est libéré en janvier 1942 par l’amnistie qui fait suite aux accords Sikorski-Maïski. Il intègre l’armée du général Anders en mars de la même année. Il y rencontre les futurs collaborateurs de la revue Kultura, Jerzy Giedroyc, Józef Czapski, Zofia et Zygmunt Hertz. Il participe avec le Deuxième corps polonais à la Campagne d'Italie.

Il participe à la direction de la revue à ses débuts aux côtés de Jerzy Giedroyc.

De 1952 à 1955 il travaille pour Radio Europe Libre de Munich, puis, en 1955, il retourne en Italie. Résidant à Naples, il est le correspondant en Italie pour Kultura.

Il épouse la fille de Benedetto Croce après la guerre.

Il reçoit le titre de docteur honoris causa de l'Université jagellonne de Cracovie en 2000[1].

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • Journal écrit la nuit, Gallimard, , 270 p. (ISBN 2070780090)
  • L'Ile et autres récits, Gallimard, , 210 p. (ISBN 2070728560)
  • Un Monde à Part, Gallimard, , 464 p. (ISBN 207039381X)
  • Le Portrait vénitien et autres récits, Gallimard, , 270 p. (ISBN 2070741524)
  • Les perles de Vermeer. Journal écrit la nuit 1986-1992, Seuil, , 240 p. (ISBN 9782020357623)
  • Variations sur les ténèbres. Suivi d'un entretien sur le mal avec Edith de la Héronnière, Seuil, , 176 p. (ISBN 9782020348799)
  • Nuits blanches d'amour, Seuil, , 144 p. (ISBN 9782020430494)

Bibliographie en français[modifier | modifier le code]

Pierre Piotr Bilos, Exil et modernité, vers une littérature à l'échelle du monde (Cz. Milosz, G. Herling-Grudzinski, W. Gombrowicz), Paris, Classiques Garnier, 2012. ISBN 978-2812406249.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]