Groupe Bernard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Groupe Bernard
logo de Groupe Bernard
Logo de groupe Bernard

Création 1958
Fondateurs Pierre Bernard
Forme juridique Société
Siège social Bourg-en-Bresse
Drapeau de France France
Direction Jean Patrice Bernard
Activité concessions automobile et trucks
Produits Voitures, camions, matériel de manutention
Société mère Bernard Participations[1]
Effectif 2400 salariés
Site web autobernard.com

Chiffre d'affaires 1,4kM€

Le Groupe Bernard est un distributeur automobile et de véhicules industriels français. C’est une entreprise familiale et régionale dont le siège social se situe à Bourg-en-Bresse.

Ce groupe est le second distributeur automobile français[2] et le premier distributeur de véhicules industriels.

Historique[modifier | modifier le code]

  • 1920 : Alfred Bernard crée un atelier pour l’entretien des véhicules de son entreprise.
  • 1937 : Le panonceau Berliet est accroché à la façade du garage.
  • 1958 : Son fils, Pierre Bernard, se lance dans l’Automobile avec la marque Peugeot et devient ainsi le premier concessionnaire de France actif à la fois dans la voiture et dans le camion.
  • 1973 : Création d'une concession Mercedes pour les véhicules industriels et utilitaires
  • 1980 : Reprise de l'exploitation d'une concession Renault.
  • 1983 : Jean-Patrice Bernard, 3e génération, devient le directeur général de l’entreprise et en deviendra le président en 1991. Il en accélère le développement et reprend au moins un site chaque année : Grenoble, Montluel, Albertville, Annecy. Il développe également une activité de location de courte durée sous la franchise Hertz.
  • 1985 : Création du premier Renault Minute.
  • 1997 : Le groupe commence son développement à l’international par la création d’une plaque régionale à l’Ouest de la Pologne.
  • 1999 : Le groupe Bernard répond à l’invitation de Nissan pour développer la marque avec une première concession à Valence réunissant sous le même toit Renault et Nissan.
  • 2002 : Élargissement de son portefeuille de marques avec cinq sites Citroën en Saône-et-Loire.
  • 2004 : Acquisation de la société lyonnaise Anaf Auto Auction[3], leader régional des ventes aux enchères de voitures d'occasion.
  • 2005 : Création de Bernard Manutention Service (BMS), distributeur multimarques, spécialisé dans la commercialisation, la location et la maintenance de matériels de manutention en Rhône Alpes.
  • 2009 : Reprise de la concession Mercedes de véhicules particuliers à Chalon-sur-Saône.
  • 2011 : Ouverture d'un centre Infiniti à Lyon et intègre une plaque Renault de 6000 véhicules neufs en Franche Comté[4]. En mars, le Groupe opère une implantation Bernard Trucks en Roumanie à Bucarest. Ouverture d'Autobyweb la plateforme des concessionnaires autobyweb.fr[5],[6].
  • 2019 : Emil Frey France entre au capital du groupe[7].

Activité et implantation[modifier | modifier le code]

Avec un siège implanté depuis son origine à Bourg en Bresse, le groupe rayonne au-delà de Rhône-Alpes jusqu’en Bourgogne et Franche Comté. Il est présent depuis 13 ans en Pologne avec trois établissements sous l’enseigne Bernard Trucks représentant la marque Renault Trucks et depuis 2011 en Roumanie[8],[9]ces implantations ont été cédé lors de la réorganisation du groupe AB Volvo en 2015, qui aboutira à la fusion des réseaux RENAULT Trucks et Volvo dans ces pays[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « BERNARD PARTICIPATIONS à BOURG EN BRESSE (01000), bilan gratuit 2017, sur SOCIETE.COM (349039958) », sur www.societe.com (consulté le 25 mars 2019)
  2. article du Figaro parlant du Groupe Bernard
  3. anaf-auto.com.
  4. Autropros.fr.
  5. « Autobyweb, le sursaut des concessionnaires? », sur http://www.ecommercemag.fr, ecommercemag (consulté le 29 juin 2011).
  6. « acheter sa voiture neuve moins cher », sur http://www.blogautomobile.fr, blogautomobile (consulté le 1er juillet 2011).
  7. « PGA Motors entre au capital du groupe Bernard », sur www.auto-infos.fr, (consulté le 20 juillet 2019)
  8. Biennale de la Danse.
  9. Biennale de Lyon.
  10. « La lente hémorragie de Renault Trucks », sur La Tribune (consulté le 20 juillet 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]