Gregor Gysi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gregor Gysi
Gregor Gysi en 2005.
Gregor Gysi en 2005.
Fonctions
Député
En fonction depuis le
Élection 18 septembre 2005
Réélection 27 septembre 2009
22 septembre 2013
Législature 16e, 17e et 18e
Président du PDS
Prédécesseur Parti créé
Successeur Lothar Bisky
Président du SED
Prédécesseur Egon Krenz
Successeur Parti dissous
Biographie
Date de naissance (67 ans)
Lieu de naissance Berlin-Est (Zone d'occupation soviétique en Allemagne)
Parti politique SED (1967-1989)
PDS (1990-2007)
Die Linke (depuis 2007)
Profession avocat

Gregor Gysi, né le 16 janvier 1948 à Berlin, est un homme politique et avocat allemand membre du parti Die Linke (La Gauche). Entre 2005 et 2009 il partageait avec Oskar Lafontaine le poste du président du groupe Die Linke au Bundestag, il est depuis le retrait de la politique nationale de ce dernier, seul à ce poste.

Formation[modifier | modifier le code]

Vie politique[modifier | modifier le code]

Gregor Gysi lors d'un discours devant des manifestants sur l'Alexanderplatz (Berlin), le 4 novembre 1989.

Membre du Parti socialiste unifié d'Allemagne (SED), parti unique de la RDA, depuis 1967, ce n'est qu'en 1989 et l'avènement des manifestations lors desquelles le peuple exprime son mécontentement vis-à-vis du régime communiste, qu'il acquiert un rôle public. Le 4 novembre 1989, il s'exprime à Berlin devant une foule de 500 000 personnes revendiquant une réforme du système électoral, ainsi que l'institution d'un conseil constitutionnel. Grâce à son éloquence il connaît une réussite qui contribue à son élection comme président du SED le 9 décembre 1989. Il soutient alors une collaboration des deux États allemands, tant qu'ils garderaient leur souveraineté. Il refuse de dissoudre le SED qui devient le Parti du socialisme démocratique (PDS) et dont il est le président jusqu'au 31 janvier 1993. En 1990 il est élu député au Bundestag, et réélu jusqu'en 2002 lorsqu'il prend le poste du sénateur de l'économie du Land de Berlin. Il n'y reste cependant que six mois, démissionnant de son poste suite à une affaire politique dans laquelle il est impliqué. Il revient sur la scène politique lors des élections fédérales de 2005, lors desquelles il est réélu député. Il préside depuis lors le groupe Die Linke au Bundestag, en tandem avec Oskar Lafontaine jusqu'en 2009, puis seul.

Opinions et théories[modifier | modifier le code]

En 1999, il a déclaré que l'Allemagne avait mené une guerre de pure agression contre la Serbie lors de la guerre du Kosovo[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nouvelles de synergies européennes, no 41, juillet-août 1999, p. 3, L'Europe vassale des États-Unis

Sur les autres projets Wikimedia :