Grave (Brabant-Septentrional)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grave.
Grave
Héraldique
Héraldique
Drapeau
Drapeau
Maasstraat (Rue de la Meuse) à Grave
Maasstraat (Rue de la Meuse) à Grave
Administration
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Province Brabant-Septentrional
Code postal 5360-5364, 5438
Indicatif téléphonique international +(31)
Démographie
Population 12 819 hab.
Densité 458 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 45′ 33″ N 5° 44′ 18″ E / 51.759167, 5.738333 ()51° 45′ 33″ Nord 5° 44′ 18″ Est / 51.759167, 5.738333 ()  
Superficie 2 797 ha = 27,97 km2
Localisation
Image illustrative de l'article Grave (Brabant-Septentrional)

Géolocalisation sur la carte : Brabant-Septentrional

Voir sur la carte administrative de la zone Brabant-Septentrional
City locator 14.svg
Grave

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

Voir la carte administrative des Pays-Bas
City locator 14.svg
Grave

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

Voir la carte topographique des Pays-Bas
City locator 14.svg
Grave
Liens
Site web www.grave.nl

Grave est une commune des Pays-Bas, de la province du Brabant-Septentrional.

La commune[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

La ville de Grave est le chef-lieu et, à l'origine, la seule localité de la commune du même nom.

La commune avait alors une superficie modeste, mais elle s'est agrandie par l'annexion en 1942 de Velp et d'Escharen et en 1994 de Gassel. Jusqu'à 1950, la commune de Grave ne se développe que difficilement, une grande partie de son territoire étant fréquemment inondé par le Déversoir de Beers.

Grave en 1865

Au cours de la fin du XXe siècle les nouveaux quartiers Bikkelkamp, Esters veld, Mars, Stoop et Zittert, en partie sur le territoire des communes annexées d'Escharen et de Velp, ont permis la croissance démographique. Le 1er janvier 2007, la commune compte 12 819 habitants, dont 8 894 dans le territoire de la ville.

Localités[modifier | modifier le code]


Grave, ville fortifiée[modifier | modifier le code]

Grave, le port de plaisance avec église Ste Élisabeth

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1133, les Seigneurs Godfried et Herman de Cuijk assassinent le comte Floris le Noir de Hollande. En revanche, le château de Cuijk est démantelé et les Seigneurs bannis. À leur retour en 1137, ils choisissent au nord de Cuijk un tertre de sable pour construire le nouveau château, très vite appelé De Graaf (nom populaire) qui devient officiellement Grave.

Vers 1290, Jean I de Cuijk vend le droit de ville de Cuijk à Grave et il construit les premières fortifications.

En 1423, Grave devient propriété de la famille de Egmond qui la donne en fief à Arnold de Gelre.

Pendant la Guerre de Quatre-Vingts Ans (1568-1648) Grave est occupé tantôt par les Espagnols catholiques, tantôt par les Orange protestants. Ensuite, c'est la France qui entre en guerre avec la Hollande et Grave tombe en 1672 par une faute aux mains des Français.

Après le fameux siège de Grave qui dure 4 mois, le Prince Guillaume III d'Orange récupère la ville le 28 octobre 1674. Le château est en ruines et ne sera pas reconstruit, mais le Prince ordonne la construction de fortifications autour de la ville.

Pendant l'invasion française de 1794, les troupes françaises conquièrent la ville fortifiée.

En 1813 Grave devient une commune du nouveau Royaume des Pays-Bas. En 1874 Grave perd son statut de ville fortifiée et en 1892 elle est démantelée.

Monuments historiques[modifier | modifier le code]

Vestiges des fortifications[modifier | modifier le code]

Grave a trois souvenirs des fortifications.

  • L'arsenal, vestige de l'ancien château qui a survécu à la démolition du château au moment de la construction des nouvelles fortifications de 1688. L'arsenal a servi d'hôpital psychiatrique, de prison et de centre commercial et est actuellement sans destination.
  • Le Hampoort, vestige des nouvelles fortifications de 1688. Le Hampoort remplaçait une porte antérieure. Il héberge maintenant le musée de la ville et la chambre du Guilde actuel des Archers.
  • Les Canons au port de Grave au bord de la Meuse. Grave possédait 23 canons jusqu'à la guerre de 1914-1918; à ce moment-là les canons ont été fondus pour leur cuivre. Par compensation, la ville a reçu ces deux canons français qui ont servi pendant l'occupation française aux Pays-Bas de 1794.

L'église Ste-Élisabeth[modifier | modifier le code]

Une première petite église romane est érigée vers 1240 sous Hendrik III de Cuyk, sous le vocable d'Élisabeth de Thuringe, qui venait d'être sanctifiée en 1235. L'église, agrandie par Jean I de Cuijk, devient collégiale en 1308 et les reliques de la sainte arrivent en 1312.

Cette église a brûlé pendant l'incendie qui a ravagé la ville en 1415. Une nouvelle église n'a été construite que vers 1460 et agrandie de deux bras latéraux en 1537, alors que l'église héberge 17 chapelles de confréries et de guildes d'artisans.

L'église a été siège d'un évêché de 1801 à 1812.

L'église, qui a beaucoup souffert de la Guerre de Quatre-Vingts Ans, des sièges de 1674 et de 1794 et de la foudre en 1874, est moins grande aujourd'hui qu'autrefois mais a de riches décorations et du beau mobilier de Flandres.

Près de l'église se trouve une maison Renaissance de 1535.

Le Bagijnenhof et le temple protestant[modifier | modifier le code]

Le béguinage St. Mariën Graef a été fondé vers 1290. Le béguines s'occupaient de la Maison du Saint-Esprit et de l'hospice Ste. Catharine, qui ont disparu ainsi que la chapelle du béguinage. En 1459 les béguines prenaient les vœux laïques du troisième ordre des Franciscains. Ayant ainsi droit d'église, elles ont pu sacrer leur église en 1529. Après la conquête de la ville par le Prince Maurits d'Orange en 1602, les béguines ont subi des restrictions de services religieuses dans l'église.

Après le siège de Grave, 1674, les Français utilisent le bâtiment comme écurie. De 1686 à 1731, le bâtiment sert de temple protestant pour la communauté wallonne des hugenots réfugiés et plus tard pour la minorité luthérienne de la ville. Il reste quelques maisons du Bagijnenhof et le temple protestant, dûment restaurées entre 1965 et 1968.

Le pont et l'écluse-barrage[modifier | modifier le code]

Le pont de John F.Thompson, qui date de 1929, forme un seul œuvre avec l'écluse-barrage sur la Meuse, un ensemble unique dans son temps.

Les neuf arches de fer franchissent 515 m et forment la liaison entre les provinces de Brabant-Septentrional et de Gueldre. L'écluse-barrage régularise l'eau de la Meuse. elle est très connue de la radio puisqu'on annonce plusieurs fois par jour la hauteur de l'eau de la Meuse à Grave au-dessous de l'écluse.

La station de pompage de Sasse[modifier | modifier le code]

Cette station date aussi de 1929 et régularise l'eau du Raam qui depuis cette année a sa nouvelle embouchure au-dessous de l'écluse de Grave.

L'ancienne écluse du Raam[modifier | modifier le code]

Jusqu'à 1929 le Raam débouchait dans le port de Grave par une petite écluse, qui, elle aussi, est Monument Historique.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :