Grand basset griffon vendéen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Griffon vendéen et Basset (chien).

Grand basset griffon vendéen
Grand basset griffon vendéen
Grand basset griffon vendéen
Région d’origine
Région Drapeau de la France France
Caractéristiques
Silhouette Chien de type basset, d'allure harmonieuse et élégante
Taille 40 à 44 cm (F), 39 à 43 cm
Poil Dur, pas trop long.
Robe Noir et blanc, noir et feu, noir et sable, fauve et blanc, tricolore, fauve charbonné, sable charbonné et blanc, sable charbonné.
Tête Allongée et pas trop large, sans lourdeur.
Yeux Grands, de forme ovale, de couleur foncée, surmontés de sourcils abondants.
Oreilles Tombantes, attachée bas.
Queue Attachée haut, portée en sabre.
Caractère Têtu et sage.
Autre
Utilisation Chien de chasse, Chien de compagnie
Nomenclature FCI
  • groupe 6
    • section 1
      • no 33

Le grand basset griffon vendéen est une race de chiens originaire de Vendée en France. C'est un chien de petite taille de type basset, au poil dur qui existe en de nombreuses couleurs. Utilisé comme chien de chasse pour la chasse au lapin, le grand basset griffon vendéen est surtout connu comme chien de compagnie.

Historique[modifier | modifier le code]

Les quatre variétés de griffon vendéen[Note 1] sont issues d'une variété de vendéen à poil ras descendant des greffiers également nommés chiens blancs du Roy[1].

Issu du grand griffon vendéen, le grand basset griffon vendéen est sélectionné à partir du XIXe siècle par le comte Christian d'Elva[2], qui recherchait des chiens « à jambes droites »[3]. Paul Desamy fixe le type de la race, Abel Desamy se préoccupant plus du petit basset[2].

Standard[modifier | modifier le code]

Un grand basset griffon vendéen présenté en exposition canine à Tallin.

Le grand basset griffon vendéen est un chien courant de petite taille, de type basset. Les pattes sont droites. Grosse à la naissance, la queue s'amincit progressivement. Elle est portée en lame de sabre ou légèrement incurvée. Sans lourdeur, le crâne est convexe, allongé et pas trop large. L'os occipital est bien développé avec un stop bien marqué. De forme ovale, les grands yeux de couleur foncée sont surmontés de poils revenant en avant. Souples, étroites et fines, les oreilles sont recouvertes de longs poils. Attachées bas en dessous de la ligne de l’œil, elles se terminent en ovale allongé et sont bien tournées en dedans. Elles atteignent l'extrémité de la truffe[4].

Le poil est dur, pas trop long et plat, jamais soyeux ou laineux. Les franges ne sont pas trop abondantes. Deux nombreuses couleurs sont admises pour la robe : le noir à panachure blanche, le noir et feu, le noir et sable, le fauve à panachure blanche, le fauve à manteau noir et à panachure blanche, le fauve charbonné, le sable charbonné à panachure blanche, le sable charbonné[4].

Caractère[modifier | modifier le code]

Le grand basset griffon vendéen est décrit par le standard de la Fédération cynologique internationale comme un chien têtu et sage[4]. La race est considérée comme affectueuse, fidèle et assez obéissante[3]. Le rappel doit lui être appris dès son plus jeune âge[2].

Utilité[modifier | modifier le code]

Un grand basset griffon vendéen blanc et noir.

Le grand basset griffon vendéen est un chien de chasse utilisé pour la chasse à tir sur des terrains pas trop vastes[2]. Son gibier de prédilection est le lapin[3]. Il est considéré comme le plus rapide de tous les bassets[2].

La race est à présent majoritairement connue comme un chien de compagnie[3]. En ville, le grand basset griffon vendéen doit être sorti quotidiennement pour de longues balades[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Grand griffon vendéen », sur http://www.scc.asso.fr, Société centrale canine (consulté le 2 février 2014)
  2. a b c d e et f « Grand basset griffon vendéen », sur http://www.scc.asso.fr, Société centrale canine (consulté le 2 février 2014)
  3. a b c et d Isabelle Collin, Marie-Paule Daniels-Moulin, Florence Desachy, Claire Dupuis, Giovanni Falsina et Valetta Rossi, L'encyclopédie mondiale des chiens, De Vecchi, (ISBN 978-2-7328-9223-8)
  4. a b et c « Standard n°33 de la FCI », Fédération cynologique internationale, (consulté le 2 février 2014)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]