Gilbert Portanier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gilbert Portanier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Gilbert Portanier, né le [1] à Cannes, est un céramiste français.

Il fait partie de ceux qui ont contribué au renouveau de la céramique française des années 1950 à Vallauris.

La vie et l'œuvre[modifier | modifier le code]

Gilbert Portanier fait des études secondaires sur la côte d’Azur. Vers l'âge de 17 ans, il sent naître en lui le goût des arts. En 1945, il part pour Paris étudier l’architecture à l’ENSBA. Il se tourne rapidement vers la peinture et le dessin qu’il étudiera bientôt en autodidacte.

En 1948, après un séjour à Bruxelles, il retourne vers la côte d’Azur où, lors d’une visite à Vallauris, il découvre l’univers de la céramique et rencontre Picasso. En 1949, il crée, avec ses amis Albert Diato et Francine Del Pierre, un petit atelier, qu’ils appellent « Le Triptyque », où ils commencent ensemble l’apprentissage autodidacte de la céramique.

En 1954, il s’installe dans une poterie traditionnelle où il va disposer de vastes ateliers, trouve un lieu mythique de la céramique où toutes les possibilités d’un art encore vierge s’offrent à lui. Il apprend les multiples techniques qui s’y rattachent et crée son propre langage figuratif, abstrait, suggestif, matérialisé par un graphisme polyvalent d’une grande liberté. Sa palette de couleurs trahit par sa richesse et par son intensité la sensibilité du peintre. Pour Portanier, la céramique est une façon de traduire les sentiments, les émotions, les plaisirs de la vie. C’est un coloriste et un connaisseur de l’émail, tout comme un virtuose du dessin.

La production pour Rosenthal[modifier | modifier le code]

Dès 1964, Gilbert Portanier est en relation avec le porcelainier allemand Rosenthal, pour qui il créera bientôt des modèles très originaux (où l’on retrouve sa marque) qui connaîtront un grand succès international. De 1966 à 2009, il expose régulièrement dans les Rosenthal Studio-Haüser de Hambourg, Bochum, Dortmund, Cologne, Mannheim, Stuttgart, Paris, Milan, Genève, Amsterdam...

L'évolution d'un style[modifier | modifier le code]

Dès les années 1950, Gilbert Portanier exploite le jeu de la matité et de la brillance par opposition d’un émail mat, sur lequel il pose son décor, et d’émaux brillants de couleurs.

Dans les années 1980, il abandonne l’émail blanc et approfondit le travail des oxydes en les posant librement sur une pâte blanche qui les met en valeur.

Aujourd'hui, Gilbert Portanier est toujours dans cette même poterie centenaire du centre de Vallauris où il travaille avec les mêmes passion et enthousiasme.

Quelques prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1966 :
    • Médaille d’or de l'Exposition internationale de céramique, Bruxelles
    • Grand Prix de la Biennale internationale de céramique, Faenza
    • Médaille d’or de la Foire de Munich
  • 1982 : Grand Prix de la Biennale international de céramique, Vallauris

Quelques expositions marquantes[modifier | modifier le code]

  • 1954 : Museum für Kunst und Gewerbe, Hambourg
  • 1963 : Kunstgewerbe Museum (aujourd’hui Museum für Angewandte Kunst), Cologne
  • 1964 :
    • Museum am Ostwall, Dortmund
    • Karl Ernst Osthaus Museum, Hagen
  • 1985 : Rétrospective au Museum für Kunst und Gewerbe, Hambourg
  • 1998 : Rétrospective au Musée national de céramique, Sèvres
  • 1999 :
    • Rétrospective au Musée d’art moderne, Troyes
    • Rétrospective au Musée municipal de la céramique et d’art moderne, Vallauris
  • 2006 :
    • Chapelle de la Miséricorde, Vallauris
    • Peter Siemssen Stiftung, Ratzbek (Lübeck)
    • Porzellan Museum, Selb
  • 2009 :
    • Keramion Stiftung, Frechen (Cologne)
    • Peter Siemssen Stiftung, Ratzbek (Lübeck)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 1963 : Gilbert Portanier par Dr Erich Kollmann
  • 1985 : Gilbert Portanier. Keramik par Dr Heinz Spielmann, Museum für Kunst und Gewerbe, Hambourg
  • 1988 : Gilbert Portanier et les paradoxes de la création par Jacques Wolgensinger in La Revue de la Céramique et du Verre, N°40, mai-juin 1988 pp 38-43
  • 1998 : Portanier, un magicien des couleurs par Antoinette Hallé, Musée national de céramique, Sèvres
  • 2009 : Gilbert Portanier. Œuvres 2000-2009 par l’association Les Amis de Gilbert Portanier, publié par les éditions Arnoldsche Art Publishers, Stuttgart
  • 2014 : Moderne Keramik aus Frankreich: 1970 bis 2000. Aus der Sammlung Kermer. Theodor-Zink-Museum, Wadgasserhof, Kaiserslautern 2014 (Catalogue d'exposition: 11 octobre 2014–15 février 2015) (ISBN 978-3-936036-38-1), p. 85, pl. coul. 61
  • 2016 : Gilbert Portanier. L'important, c'est d'exister. Film de 40 minutes par l’Association Les Amis de Gilbert Portanier, produit par Antoinette Chaillard. Extraits sur le site internet.

Note[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité personne du catalogue général de la BNF.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]