Gilbert Garcin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gilbert Garcin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (89 ans)
La CiotatVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité

Gilbert Garcin, né à La Ciotat le (89 ans), est un photographe français[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de la Provence, et plus précisément de La Ciotat, Gilbert Garcin commence à faire des photographies à l'âge de la retraite. C'est après un stage à Arles qu'il découvre le photomontage en noir et blanc, où il se met en scène dans différentes situations, dans des paysages irréels pour la plupart et expose pour la première fois en 1998 à l'âge de 69 ans.

Gilbert Garcin possède un style assez singulier : ses montages mettent en scène différentes situations qui ont en commun la dérision et l'absurdité de la condition humaine. Ses photographies en noir et blanc traitent, en général, de sujets existentiels (amour, mort, vie, solitude, image de soi…) qu'il expose avec un humour qui s'apparente parfois à celui du théâtre de l'absurde d'Eugène Ionesco. Ses images font aussi écho à la mythologie[2] et à la peinture[3].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Simulacres, préface d'Yves Gerbal, Allauch, Phocal, 1999
  • La vie est un théâtre, texte d'Yves Gerbal, Trézélan, éditions Filigranes, 1999
  • L'Homme qui est une image, texte d'Yves Gerbal, Marseille, Autres temps, 1999
  • Le Témoin, texte d'Armelle Canitrot, Trézélan, éditions Filigranes, 2005[4]
  • Tout peut arriver, texte de Magali Jauffret, Trézélan, éditions Filigranes, 2007
  • Réel en option - Gilbert Garcin, Teun Hocks, Luc Chéry, textes de Patrick Roegiers, Jean-Marc Lacabe et Anne-Marie Garat, Éditions Le Château d'eau, Toulouse, 2008.
  • MISTER G Gilbert Garcin, textes d'Yves Gerbal, Christine Ollier, éditions Filigranes, 2009
  • Faire de son mieux[5], textes d'Yves Gerbal et Marie Darrieussecq, éditions Filigranes, 2013
  • Lorsque le vent viendra[5], texte de Vincent Josse, éditions Filigranes, 2013
  • Gilbert Garcin (préf. Magali Jauffret), Actes Sud, coll. « Photo Poche » (no 157), , 144 p. (ISBN 978-2-330-06472-3, présentation en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité de la Bibliothèque nationale de France.
  2. Voir La Déception de Sisyphe, 2004.
  3. Voir Nocturne, d'après Paul Klee, 2004.
  4. Article de présentation de l'artiste et de l'ouvrage par Didier Gualeni sur le site photosapiens.com, 19 avril 2006.
  5. a et b Faire de son mieux et Lorsque le vent viendra ont été réunis en un coffret titré « G.G. ».

Liens externes[modifier | modifier le code]