Gilbert Finn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Finn (homonymie).
Gilbert Finn
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick (en)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 94 ans)
MonctonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Distinction
Gilbert Finn Arms.svg
Armoiries de Gilbert Finn

Gilbert Finn, né le à Inkerman-Ferry au Nouveau-Brunswick et mort le à Moncton au Nouveau-Brunswick, est une personnalité politique acadienne.

Il a été lieutenant-gouverneur de la province du Nouveau-Brunswick au Canada du 14 août 1987 au 21 juin 1994.

Biographie[modifier | modifier le code]

icône image Images externes
La délégation acadienne à Paris en 1968 sur le site de la Société nationale de l'Acadie. De gauche à droite : Gilbert Finn, le docteur Léon Richard, le général de Gaulle, Adélard Savoie et Euclide Daigle.
Photo de Gilbert Finn sur le site lapresse.ca (images d'archives)

Gilbert Finn naît le à Inkerman-Ferry, dans le village d'Inkerman, au Nouveau-Brunswick.

Ses parents sont Ephrem (1891-1980) et Félicité Finn (1897-1988).

Il a reçu un B.A. de l'Université Laval au Québec en 1944.

Il milite pour la défense du français, et s'implique dans le projet de l'hôpital Dr-Georges-L.-Dumont et dans la francisation des services dans la ville de Moncton[1]. Il était d'ailleurs membre de l'ordre de Jacques-Cartier, dite « la patente », une société secrète vouée à l'avancement du fait français[1].

Il travaille à la société d'assurance Assomption Vie puis devient recteur de l'Université de Moncton[1].

Une des actions marquantes de Gilbert Finn a été sa visite à Paris en janvier 1968 et sa rencontre avec le Général de Gaulle, en compagnie de 3 autres Acadiens, Adélard Savoie, Euclide Daigle et Léon Richard. C'est à la suite de cette rencontre que la coopération franco-acadienne a été lancée avec envoi de coopérants français, liens entre l'université de Moncton et celles de Poitiers et d'Amiens et de nombreux échanges scolaires.

En 1987, il devient le deuxième acadien à occuper le poste de lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick[1].

Gilbert épousa Jeannine Boudreau, le 8 septembre 1948 à Caraquet et eurent 9 enfants

Gilbert a 6 sœurs et 3 frères.

Il meurt le à Moncton.

Divers postes occupés[modifier | modifier le code]

Il devient propagandiste pour les Caisses populaires acadiennes et en 1950, il entre à l'emploi de la Société mutuelle l'Assomption.

Divers postes occupés dans sa vie:

Implication dans diverses institutions et organismes:

Récompenses[modifier | modifier le code]

Il est nommé membre de l'Ordre du Canada en 1974 et fait Officier en 1979. Il remet toutefois sa médaille à Michaëlle Jean en 2008 en signe de protestation contre la nomination de Henry Morgentaler, un militant du droit à l'avortement[1].

Son autobiographie[modifier | modifier le code]

Gilbert Finn a écrit son autobiographie et sa date de parution était le 30 novembre 2000. Il fera deux lancements de livre soit un à Moncton, sa ville d'accueil et un à Inkerman, son village natal.

"M. Finn a intitulé son livre Fais quelque chose, évoquant ainsi un conseil de son père. Il trace dans ses mémoires les jalons de son cheminement personnel avec candeur et simplicité. Sa perception des événements dans l'œil de la tornade intéressera les lecteurs avides de faits historiques, les personnes engagées dans leur milieu, les entrepreneurs et les gens d'affaires."

"Dans ce livre, il nous "parle ouvertement de "La Patente" ou l'Ordre de Jacques-Cartier, des débuts du Mouvement coopératif en Acadie, de la création du Conseil économique du Nouveau-Brunswick, de l'évolution et de la modernisation de la Société l'Assomption, du Rapport LeBel, de son rectorat à l'Université de Moncton, des quotidiens l'Évangéline et Le Matin, du Voyage des quatre en France et enfin de son mandat à titre de lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick."

Lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick[modifier | modifier le code]

Il fut le 26e lieutenant-gouverneur du 17 août 1987 à l'âge de 66 ans jusqu'au 21 juin 1994. Son mandat dura presque 7 ans. Lorsque Gilbert Finn obtint le poste de lieutenant-gouverneur, il était le 2e Acadien à obtenir ce poste, après Hédard Robichaud de Shippagan. En 2009, seulement trois Acadiens ont réussi à avoir ce poste aussi prestigieux de la province. Le 3e Acadien venu s'ajouter à la liste est Herménégilde Chiasson.

Hommages[modifier | modifier le code]

Une école à Inkerman, sa région natale, a porté son nom. (École Gilbert-Finn)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e La Presse canadienne, « Décès du grand bâtisseur acadien Gilbert Finn », La Presse,‎ (lire en ligne)