Gheorgheni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gheorgheni
Coa Romania Town Gyergyószentmiklós 3.svgROU HR Gheorgheni Flag.png
Gheorgheni panorama.jpg
Noms locaux
(ro) Gheorgheni, (hu) GyergyószentmiklósVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Județ
Chef-lieu
Gheorgheni (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
222 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
816 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Gheorgheni jud Harghita.jpg
Démographie
Population
18 377 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
82,8 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Municipalité de Roumanie (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Chef de l'exécutif
Zoltán Nagy (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Contient les localités
Gheorgheni (d), Covacipeter (d), Lacu Roșu (d), Vargatac (d), Visafolio (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Jumelages
Identifiants
Code postal
535500Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Gheorgheni (en hongrois Gyergyószentmiklós, en allemand Niklasmarkt) est une municipalité du județ de Harghita en Roumanie et fait partie de la région de Transylvanie (Pays sicule)

Villages[modifier | modifier le code]

La municipalité est composée des cinq villages suivants :

  • Covacipeter (Kovácspéter)
  • Gheorgheni (Gyergyószentmiklós), le siège de la commune
  • Lacul Roșu (Gyilkostó)
  • Vargatac (Vargatag)
  • Visafolio (Visszafolyó)

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville fait historiquement partie du Pays sicule. Elle a été mentionnée la première fois en 1332. Elle a été le territoire du royaume de Hongrie, de la principauté de Transylvanie de 1557 à 1765, et au Grand Duché de Transylvanie de 1765 à 1867. Entre les années 1867 à 1918, elle retombe dans le royaume de Hongrie.

Après la Première Guerre mondiale, par les termes du traité de Trianon de 1920, la ville appartient à la Roumanie. Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle redevient hongroise mais à l'armistice, la ville revient sous administration roumaine, et devient territoire roumain.

Le lundi , un homme d'affaires roumain du nom de László Bajkó inaugure la première fabrique de sarmale du pays à Gheorgheni[1].

Démographie[modifier | modifier le code]

Lors du recensement de 2011, 83,63 % de la population se déclarent hongrois, 9,05 % comme roumains, 2,37 % comme roms (4,76 % ne déclarent pas s'appartenance ethnique et 0,07 % d'une autre ethnie)[2].

Politique[modifier | modifier le code]

Élections municipales de 2016[3]
Parti Sièges
Parti civique magyar (PCM) 10
Union démocrate magyare de Roumanie (UDMR) 6
Parti des hommes libres (POL) 2
Parti national-libéral (PNL) 1
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2008 2016 János Mezei PCM  
2016 En cours Zoltán Nagy PCM  

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Jumelages[modifier | modifier le code]

La ville de Gheorgheni est jumelée avec[4] :

Personnalités locales[modifier | modifier le code]

  • László Bajkó, fondateur de la première fabrique de sarmale à Gyergyószentmiklós.
  • Salamon Ernő (hu), poète et journaliste, y est né en 1912.

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :