Georges Hirsch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le théâtre image illustrant l’opéra ou l’opérette
Cet article est une ébauche concernant le théâtre et l’opéra ou l’opérette.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hirsch.
Georges Hirsch
Fonctions
Conseiller municipal
Paris
Conseiller général (d)
Seine
Biographie
Naissance
Décès
(à 79 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom de naissance
Georges Édouard Hisrch
Nationalité
Activité
Conjoint
Madeleine Mathieu (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Autres informations
Membre de
Distinction
Père-Lachaise - Division 89 - Hirsch 01.jpg

Tombe au cimetière du Père-Lachaise.

Georges Hirsch, né le dans le 19e arrondissement de Paris et mort le dans le 16e arrondissement de Paris[1], est un directeur de théâtre français, membre de la Résistance, conseiller municipal de Paris.

Il a été notamment administrateur de l'Opéra de Paris (RTLN) de 1946 à 1951 et de 1956 à 1959. Marié à la cantatrice Madeleine Mathieu, il est le père du Professeur Jean-François Hirsch, créateur du premier service de neurochirurgie pédiatrique à l'hôpital Necker Enfants Malades et de Georges-François Hirsch, également directeur de plusieurs salles parisiennes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Georges Hirsch naît à Paris en 1895[2]. Membre de la SFIO, il est nommé conseiller municipal de Paris et conseiller général de la Seine de 1933 à 1940. Au conseil municipal de Paris, Georges Hirsch doit faire face à l'antisémitisme de Louis Darquier de Pellepoix, lequel n'hésite pas à en venir aux mains : « À plusieurs reprises, Darquier s'oppose au sein même du Conseil avec ses collègues israélites sur la définition du “Français”. Tradition réactionnaire contre tradition républicaine. Maurice Hirschowitz, Georges Hirsch, Raphaël Schneid, tous les trois ont un jour ou l'autre affirmé qu'ils étaient, eux, “plus français” que lui. […] À la fin de la séance [du 4 juin 1936], il [Darquier de Pellepoix] attend dans les vestiaires du Conseil le “sale petit Juif” en question, Georges Hirsch, et commet sur lui une agression qui vire rapidement à la rixe entre collègues.[3] »

Réélu de 1944 à 1945, puis de 1959 à 1965, il est nommé à la tête de la Réunion des théâtres lyriques nationaux de 1946 à 1951 et de 1956 à 1959.

Il meurt en 1974 et est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (89e division).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Acte de naissance no 572 du 24 février 1895 avec mention marginale du décès, en ligne sur le site des archives de Paris.
  2. Paul Morelle, « Georges Hirsch (1895-1974) », Encyclopeœdia Universalis, consulté le 14 décembre 2014.
  3. Laurent Joly, « Darquier de Pellepoix, “champion” des Antisémites Français (1936-1939) » sur memorialdelashoah.org.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :