Gary Yourofsky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gary Yourofsky
Description de cette image, également commentée ci-après
Gary Yourofsky le 12 juin 2013.
Naissance (49 ans)
Détroit, Michigan, États-Unis
Nationalité Américain
Activité principale
Autres activités
Conférencier, militant de la cause animale

Gary Yourofsky, né le [1], à Détroit, Michigan, est un activiste antispéciste et maître de conférence américain militant pour le droits des animaux. Il a eu une influence majeure sur le véganisme contemporain[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Gary Yourofsky est né dans une famille juive [3] à Détroit dans le Michigan (États-Unis), et a grandi à Oak Park, il jouait de la guitare et rêvait de devenir gardien de but dans la Ligue nationale de hockey (LNH)[4].

Dans un interview de 2013, Yourofsky se décrit comme un « fauteur de troubles » au lycée. Il n'a alors suivi aucun cours de mathématiques malgré ses obligations ; il a provoqué le directeur le mettant au défi de le garder dans l'établissement, mais finalement il a obtenu son diplôme. Son site Web indique qu'il détient un baccalauréat en journalisme de l'université d'Oakland et un diplôme en radiodiffusion de la "Specs Howard School of Media Arts"[5].

1996-2001 : Premières années de militantisme[modifier | modifier le code]

Yourofsky situe les prémisses de son action de défense des droits des animaux au début des années 1990. Son beau-père, clown bénévole, lui fit visiter les coulisses d'un cirque. Pendant cette visite, Gary vit un éléphant enchaîné à un poteau, avec des cicatrices derrière ses oreilles. Il fut choqué : « J'ai regardé les yeux de l'éléphant, et tout ce que j'ai vu étaient la tristesse et le désespoir[6]. » En partant, il vit des ours dansant en tutus amenés devant le public[4]. C'est ainsi qu'il commença des recherches sur le traitement des animaux dans plusieurs industries et devint végétarien, puis végétalien[4].

En 1996, il fonde l'association Animals Deserve Absolute Protection Today and Tomorrow (ADAPTT)[7], une association vegan opposée à toute exploitation des animaux[8]. En 2001, l'organisation regroupait autour de 2 200 membres.

En tout, il sera arrêté 13 fois entre 1997 et 2001[9].

Le 30 mars 1997, Yourofsky, aux côtés de quatre membres du Front de libération des animaux (ALF), mène une action contre une ferme à fourrure à Blenheim, Ontario, Canada, et libère 1 542 visons voués à l'abattage pour leur fourrure [6]. Les dommages sont estimés à 500 000 $ canadiens [10]. Il est arrêté par des policiers canadiens, et condamné à 6 mois de détention dans une prison haute sécurité en 1999[11]. Il y passe au final 77 jours[12].

L'expérience touche Yourofsky, qui déclare « [qu'il] n'était rien qu'un animal dans un zoo. Ce n'était pas agréable. », cela « a renforcé [son] empathie et sa compréhension sur ce que les animaux pouvaient endurer »[10].

Fin 2000, Yourofsky reçoit 10 000 $ de PETA pour financer la diffusion d'une publicité contre « l'esclavage d'animaux dans l'entreprise que l'on nomme le cirque ». La publicité a été diffusée 69 fois sur une chaîne de télévision locale[4].

En 2001, Yourofsky a des difficultés financières. Dans une interview à Jack Lessenberry, Professeur à l'université de Wayne State, il dit « être endetté jusqu'au cou », et qu' « [il] devait 30 000 $ à ses créanciers. » Ses problèmes financiers auraient, cette année là, mis en suspens son militantisme pour une brève période de 3 mois [4].

2002-2005 : Le partenariat avec PETA[modifier | modifier le code]

Début 2002, Yourofsky cède sa fonction de président de l'ADAPTT, en raison de problèmes financiers. Le jour de sa démission, il reçoit un appel téléphonique d'Ingrid Newkirk, présidente de PETA, qui lui offre un travail[13]. Les négociations salariales se concluent le 20 mai 2002, date à laquelle Yourofsky intègre la fonction de conférencier national officiel de l'organisation. Dans sa lettre ouverte, le 28 mai 2002, Yourofsky décrit son enthousiasme en déclarant que « [recevoir] un appel et une requête de la part d'Ingrid est comme de recevoir un appel du Parrain Don Corleone. C'est une offre qu'on ne peut pas refuser[14].,[15] »

Des partisans de Yourofsky firent part de leur sentiment, à savoir, qu'il « s'était vendu » en rejoignant PETA, car il avait jusque là exprimé son aversion envers plusieurs grandes organisations de droits des animaux, dont PETA. Yourofsky répondit aux critiques dans une lettre ouverte envoyée le 28 mai 2002, indiquant que « […], ceux qui me connaissent savent que j'ai gagné en maturité/sagesse au fil de mes années de militantisme. J'étais très critique en ce qui concerne PETA et d'autres groupes qui n'agissent pas à ma manière. Mais l'an dernier j'ai réalisé que mon amertume était non justifiée et néfaste…[15] »

En 2002, Yourofsky déclare à un journaliste qu'il " soutient sans équivoque " la mort de chercheurs médicaux lors d'incendies criminels liés au FLA[16].

En 2003, une conférence de Yourofsky à la East Tennessee State University est annulée à la suite d'une altercation. Un membre de l'université ayant placé une pile de dépliants promouvant l'expérimentation animale sur un chariot à l'extérieur de la salle de cours. Après que Yourofsky ait vu les pamphlets, des mots tendus ont été échangés. Yourofsky a saisi le chariot et l'a propulsé, les dépliants se sont alors dispersés sur le sol. La conférence a été annulée et Yourofsky a quitté le bâtiment[17].

2005 : Départ de PETA et poursuite de son militantisme[modifier | modifier le code]

Yourofsky a été invité à donner une conférence sur l'éthique animale à une classe de l'Université du Sud de l'Indiana le 2 avril 2007. Le règlement intérieur de l'université contenait une disposition selon laquelle les conférenciers ne devaient " pas préconiser la violation d'une loi fédérale ou d'un État ". Un professeur de l'université a présenté au vice-recteur de informations provenant du site Web de Yourofsky qu'il a jugé contraires à cette politique, entraînant l'annulation de la présentation de Yourofsky. Après les objections des défenseurs de la liberté d'expression à l'école, la politique a été révisée et Yourofsky a donné sa conférence.

Yourofsky a rompu avec PETA en 2005, après qu'elle a cessé de le financer. Dans un entretien[18], il critique la Humane Society of the United States (HSUS), les stratégies utilisées par PETA, et sa présidente, Ingrid Newkirk :

« PETA et HSUS sont une entrave au mouvement de la libération animale. Leurs compromis sans fin, leurs accusations de traîtrises récurrentes et autres tactiques de myopes NE libèrent PAS les animaux. Je suis fatigué de me taire à ce sujet. Tant que PETA et la HSUS existeront, les animaux resteront esclaves. Ingrid Newkirk, tueuse de chats en série, quitte le droit chemin pour attraper les chats errants et en bonne santé dans le Norfolk, en Virginie, pour les tuer dans une cabane située dans les fondations du quartier général de PETA de Norfolk. »

Il ajoute que « […] sous sa direction, Newkirk, elle avait exaspéré le mouvement de libération animale avec, comme campagnes de contestation, des femmes nues et des costumes de dessins animés. »

Yourfosky estime avoir donné des conférences sur le véganisme à plus de 60 000 étudiants dans les lycées et universités[6],[9],[19].

Il a en outre été interdit de séjour dans 5 pays, dont le Canada et l'Angleterre[réf. nécessaire].

2017: arrêt de son militantisme sur le Web[modifier | modifier le code]

Le , Gary Yourofsky annonce sur sa page Facebook qu'il met fin à toute forme d'activisme sur les réseaux sociaux, en raison d'un épuisement total, et déclare :

« Mon réservoir est complètement vide, donc je cesse d'être actif en ligne à quelque titre que ce soit, sauf pour aider les étudiants avec leurs projets sur les droits des animaux et répondre aux courriels des personnes qui débutent leur voyage vers le végétalisme. »[20]

Principes[modifier | modifier le code]

Yourofsky considère que le meurtre intentionnel n'est légitime qu'en cas d'auto-défense. Interrogé au sujet des bactéries qui sont tuées par la prise de médicaments en cas de maladies, il répond : « Vous avez le droit de vous défendre et de tuer ce qui vous nuit[21]. » Il ajoute :

Now, let me explain this in a different way: if you and I were walking through the woods and a bear attacked you and jumped on you, do you really think I’ll be like “Huh, too bad... I’m vegan, man.” I will beat the shit, or try to beat the shit, out of the bear and get him off you as a self-defense. You were attacked.

—  Gary Yourofsky, [21]

« Maintenant, laisse-moi expliquer ceci différemment : si nous nous promenons dans les bois et qu'un ours nous attaque, nous saute dessus, penses-tu vraiment que je serai du genre à dire : « Euh, dommage je suis végétalien » ? J'essayerai plutôt de nous tirer d'affaire, et de pas nous laisser dans la merde ! C'est de l'auto-défense, tu étais attaqué. »

— [21]

Critiques de Yourofsky[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Gary Yourofsky - "convert 1000s to veganism every year" - My Care2 » (consulté le 19 septembre 2011)
  2. (en-US) « How one man turned 8% of Israel vegan with a YouTube speech », sur Metro, (consulté le 27 mars 2019)
  3. (en) « Is Vegan Superstar Gary Yourofsky an Animal Savior or a Mad Militant? », Haaretz,‎ (lire en ligne, consulté le 27 mars 2019)
  4. a b c d et e Jack Lessenberry, « Activist Devotes Life to Animal Rights », (consulté le 21 septembre 2011)
  5. « About Gary Yourofsky < ADAPTT :: Animals Deserve Absolute Protection Today and Tomorrow », sur web.archive.org, (consulté le 27 mars 2019)
  6. a b et c « About Gary Yourofsky << ADAPTT :: Animals Deserve Absolute Protection Today and Tomorrow » (consulté le 5 juin 2011)
  7. « Gary Yourofsky: « Adoptez en permanence un discours de vérité » », sur Vegemag | Site d’information sur le végétarisme, l'environnement et la protection animale (consulté le 3 janvier 2016)
  8. Carolyn Bailey, « Gary Yourofsky ARZone Interview - Animal Rights Zone », (consulté le 5 juin 2011)
  9. a et b « Interview de Gary Yourofsky | la Terre d'abord ! », sur laterredabord.fr (consulté le 3 janvier 2016).
  10. a et b « Gary Yourofsky in the News << ADAPTT: Animals Deserve Absolute Protection Today and Tomorrow ».
  11. « Gary Yourofsky », sur www.targetofopportunity.com (consulté le 27 mars 2019)
  12. (en-US) T. S. P. Staff, « Full Transcript: Gary Yourofsky on Animal Rights and Veganism at Georgia Tech 2010 (Q&A Included) », sur The Singju Post, (consulté le 27 mars 2019)
  13. « Posted by Markus Ziman from the new Gary... - Gary Yourofsky Fan Page | Facebook », sur web.archive.org, (consulté le 27 mars 2019)
  14. Teresa Platt, « PeTA and the Making of a Conflict Industrialist », (consulté le 21 septembre 2011)
  15. a et b Brian Carnell, « PETA Puts Supporter of Violence on Its Payroll - AnimalRights.Net », (consulté le 21 septembre 2011).
  16. (en) Don Liddick, Eco-terrorism: Radical Environmental and Animal Liberation Movements, Greenwood Publishing Group, (ISBN 9780275985356, lire en ligne)
  17. « :: Johnson City Press - News :: », sur web.archive.org, (consulté le 27 mars 2019)
  18. Claudette Vaughan, « The Gary Yourofsky Interview - Care2 Share », (consulté le 20 septembre 2011)
  19. « Être végane | Éthique et animaux », sur www.l214.com (consulté le 3 janvier 2016)
  20. « Tag, You're It: Gary's Retirement Letter », sur Adaptt.com,
  21. a et b « Annotated captions of Gary Yourofsky's Speech: Q&A Session in English », .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]