Gamma Orionis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bellatrix Lestrange.
Bellatrix
(γ Orionis)
Description de l'image Bellatrix (Orion).jpg.

Époque J2000.0

Données d'observation
Ascension droite 05h 25m 07,9s
Déclinaison +06° 20′ 59,0″
Constellation Orion
Magnitude apparente (V) +1,64
Caractéristiques
Type spectral B2III
Indice U-B -0,87
Indice B-V -0,22
Variabilité Éruptive
Astrométrie
Vitesse radiale 18,2 km/s
Mouvement propre μα = −8,75 mas/a
μδ = −13,28 mas/a
Parallaxe 13,42 mas
Distance 240 al
(75 ± 5 pc)
Magnitude absolue −2,72
Caractéristiques physiques
Masse 8−9 M
Rayon 5,7 R
Luminosité 4 000 L
Température 21 500 K

Autres désignations

γ Ori, 24 Ori (Flamsteed), HR 1790, HD 35468, BD+06 919, SAO 112740, CCDM J05252 +0620A, FK5 210, HIP 25336,

Bellatrix (γ Orionis) est une étoile géante bleue de la constellation d'Orion, 3e par sa magnitude (+1,6) et de type spectral B2.

Noms[modifier | modifier le code]

Bellatrix est le nom propre de l'étoile qui a été approuvé par l'Union astronomique internationale le [1]. Il s'agit d'un nom traditionnel qui provient du latin et signifie « la guerrière ». Elle est connue également comme l'étoile Amazone.

Histoire[modifier | modifier le code]

On a cru un moment qu'elle appartenait à l'association physique d'étoiles qui comprend une grande partie de la constellation d'Orion[Laquelle ?]. Mais cette hypothèse a été depuis écartée car Gamma Orionis est beaucoup plus proche de la Terre que le reste du groupe.

Historiquement, cette étoile a été utilisée comme standard de luminosité que les astronomes pouvaient comparer avec d'autres étoiles pour vérifier leur variabilité. Mais il fut découvert plus tard que Bellatrix est elle-même une variable éruptive, dont la luminosité change de quelques pour-cents au cours du temps. Sa magnitude varie entre 1,59 et 1,64.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Table 1: Star Names Approved by WGSN as of 20 July 2016 », Bulletin of the IAU Working Group on Star Names, no 1,‎ (lire en ligne [PDF]).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]