Gabriel Compayré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gabriel Compayré
Fonction
Député
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Lieu de travail
Formation
Activités
Autres informations
Membre de

Jules-Gabriel Compayré, né à Albi (Tarn) le et mort à Paris le , est un théoricien de la pédagogie et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Professeur de pédagogie à l'école normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud, il publie de nombreux ouvrages dans le domaine.

Député (Républicain modéré) du Tarn entre 1881 et 1889[1], il est élu membre de l'Académie des sciences morales et politiques en 1907.

Il est de la famille d'Étienne Compayré, également député[2].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Philosophie de David Hume, 1873 (thèse de doctorat)
  • Histoire critique des doctrines de l'éducation en France depuis le seizième siècle, 1879 (prix Bordin)
  • Éléments d'éducation civique et morale, 1880 (mis à l'Index)
  • Histoire de la pédagogie, 1886
  • Cours de morale théorique et pratique, 1887
  • Notions élémentaires de psychologie, 1887
  • L'Instruction civique, cours complet, suivi de notions d'économie politique à l'usage des écoles normales primaires et des écoles primaires supérieures, 1888
  • Organisation pédagogique et législation des écoles primaires (pédagogie pratique et administration scolaire), 1890
  • Psychologie appliquée à l'éducation, 1890
  • Études sur l'enseignement et sur l'éducation, 1891
  • L'Évolution intellectuelle et morale de l'enfant, 1893
  • Yvan Gall, le pupille de la marine, livre de lecture courante (degrés moyen et supérieur, classes primaires des lycées et collèges), 1894
  • L'Enseignement secondaire aux États-Unis, 1896
  • Herbert Spencer et l'éducation scientifique, 1901
  • J.-J. Rousseau et l'éducation de la nature, 1901
  • Les Grands Éducateurs. Jean Macé et l'instruction obligatoire, 1902
  • Les Grands Éducateurs. Pestalozzi et l'éducation élémentaire, 1902
  • Les Grands Éducateurs. Félix Pécaut et l'éducation de la conscience, 1904
  • Les Grands Éducateurs. Herbart et l'éducation par l'instruction, 1904
  • Les Grands Éducateurs. Charles Démia et les origines de l'enseignement primaire, 1905
  • Les Grands Éducateurs. Montaigne et l'éducation du jugement, 1905
  • Les Grands Éducateurs. Le P. Girard et l'éducation par la langue maternelle, 1907
  • Les Grands Éducateurs. Horace Mann et l'école publique aux États-Unis, 1907
  • L'Éducation intellectuelle et morale, 1908
  • Jules Gaufrès, sa vie et son œuvre, 1909
  • Fénelon et l'éducation attrayante, 1911
  • Froebel et les jardins d'enfants, 1912

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]