Fujiko Fujio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Fujiko Fujio
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Période d'activité
Œuvres principales
Doraemon, Ninja Hattori-kun (d), Obake no Q-tarōVoir et modifier les données sur Wikidata

Fujiko Fujio (藤子不二雄, Fujiko Fujio?) est un duo de mangaka constitué de Motoo Abiko (安孫子 素雄, Abiko Motoo?) (1934-2022) et de Hiroshi Fujimoto (藤本 弘, Fujimoto Hiroshi?) (1933-1996). À leur séparation en 1987, chacun garda cette identité, Fujimoto ajoutant (F) puis F., et Abiko (A).

En 1963, le duo obtient le Prix Shōgakukan pour Susume Roboketto et Tebukuro Tecchan, puis le même prix dans la catégorie jeunesse en 1982 pour Doraemon[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Fujiko Fujio[modifier | modifier le code]

  • Obake no Q-tarō (オバケのQ太郎?) (1964–1966, 1971–1974)

Fujiko F. Fujio[modifier | modifier le code]

  • Perman (パーマン?) (1967–1968, 1983–1986)
  • 21emon (21エモン?) (1968)
  • Mojacko (モジャ公?) (1969–1970)
  • Ume Boshi Denka (ウメ星デンカ?) (1969)
  • Doraemon (ドラえもん?) (1969–1996)
  • Jungle Kurobe (ジャングル黒べえ?) (1973)
  • Kiteretsu Daihyakka (キテレツ大百科?) (1974–1977)
  • Hitoribocchi no Uchū Sensō (ひとりぼっちの宇宙戦争?) (1975)
  • Bakeru-kun (バケルくん?) (1976)
  • Esper Mami (エスパー真美?) (1977–1982)
  • TP Bon (T・Pぼん?) (1978)
  • Pokonyan (ポコニャン?) (1978)
  • Chimpui (チンプイ?) (1985–1991)

Fujiko Fujio (A)[modifier | modifier le code]

  • Ninja Hattori-kun (忍者ハットリくん?) (1964–1972)
  • Kaibutsu-kun (怪物くん?) (1965–1969)
  • Warau Salesman (笑ゥせぇるすまん?) (1968–1971)
  • Matarō ga Kuru!! (魔太郎がくる!!?) (1972–1975)
  • Pro Golfer Saru (プロゴルファー猿?) (1974–1980)
  • Manga Michi (まんが道?) (1977–1982)
  • Ultra B (ウルトラB?) (1984–1989)
  • Parasol Henbee (パラソルヘンべえ?) (1989–1991)

Histoire[modifier | modifier le code]

Les deux auteurs sont nés au Japon, dans la préfecture de Toyama[2]. En 1944, ils se retrouvent dans la même école primaire et se découvrent une passion commune pour le dessin[3]. Ils commencent a produire des mangas pour différents éditeurs à leur entrée au lycée[4] et publient leur premier manga, Tenshi no Tama-chan (天使の玉ちゃん?), dans Mainichi Shougakusei Shinbun en 1952[5].

Après avoir terminé leurs études en 1952, ils trouvent chacun un emploi : Fujimoto dans une confiserie et Abiko dans un journal local[6]. Fujimoto démissionne à cause d'une blessure[7], ce qui lui permet de s'investir dans la création de mangas. En 1953, le duo - alors connu sous le pseudonyme d’« Ashizuka Fujio » - publie Utopia: The Last World War (UTOPIA—最後の世界大戦, UTOPIA: Saigo no Sekai Taisen?)[8],[9].

En 1954, ils s'installent à Tōkyō pour devenir mangaka professionnels[10] et forment le groupe New Manga Party (新漫画党, Shin Manga-to?) avec Hirō Terada (ja)[11] avant de rejoindre Tokiwasō[12],[13].

Ils s'occupent tous les deux à la fois du scénario et des dessins, cas extrêmement rare dans les duos de mangaka. Ils créent également des titres en solo, publiés sous leur pseudonyme commun. Leur dernier titre écrit à deux est à Obake no Q-Tarō (« Q-Tarô le fantôme »), de 1964 à 1966. En 1987, le duo prend la décision de se dissoudre et Fujimoto commence à signer ses mangas du nom de Fujiko Fujio F, et Abiko sous le nom de Fujiko Fujio A. Fujimoto publie alors essentiellement des mangas pour enfants, dont Doraemon, et Abiko des mangas d’humour noir et de fantastique[14].

Influences[modifier | modifier le code]

Le travail d'Osamu Tezuka sur La Nouvelle Île au trésor a eu un impact[pas clair] alors qu'ils étaient au collège (entre 1946 et 1948)[15].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le duo reçoit pour Doraemon le Prix d'Excellence de l'Association des auteurs de bande dessinée japonais ainsi que le Prix du ministre de l'éducation en 1994.

Leur pseudonyme est aussi utilisé de manière non officielle depuis 1980 comme titre de la catégorie Enfant du Prix du Nouvel Auteur des éditions Shōgakukan.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ja) « Liste des lauréats du prix Shōgakukan », sur Shōgakukan (consulté le )
  2. « Hiroshi Fujimoto and Motoo Abiko were both from Toyama, Japan. »Jonathan Green.
  3. « In 1944, when they were both elementary school students, Abiko transferred to Fujimoto’s school and they found they both liked drawing. »Jonathan Green.
  4. « When they became high school students, they started writing manga for the readers’ columns of various publishers. »Jonathan Green.
  5. « They made their debut in Tenshi no Tama-chan. »Jonathan Green.
  6. « […] they decided to take company jobs after graduating from high school in 1952. Fujimoto joined a confectionery company, and Abiko began working for a local newspaper publisher. »Jonathan Green.
  7. « […] Fujimoto quickly quit the job because of injury. »Jonathan Green.
  8. « […] Fujimoto took a central role in contributing serial manga. At this time, their pen name was Ashizuka Fujio. In 1953 they published Utopia: The Last World War (UTOPIA—最後の世界大戦 UTOPIA: Saigo no Sekai Taisen). »Jonathan Green.
  9. (ja) 藤子・F・不二雄 et 藤子不二雄Ⓐ, 藤子・F・不二雄大全集 33 UTOPIA最後の世界大戦, 小学館,‎ , 149 p. (ISBN 978-4-09-143502-6, lire en ligne)
  10. « The next year (1954), they decided to go to Tokyo in order to become professional manga artists. »Jonathan Green.
  11. « They formed a mangaka group called New Manga Party (新漫画党 Shin Manga-to, the first period, 1954–1955; the second period, 1955–?) with Terada Hiroo and others. »Jonathan Green.
  12. « At first, Fujimoto and Abiko lodged at Ryōgoku; however, afterwards they moved to an apartment of Tokiwa-so where Hiroo lived. »Jonathan Green.
  13. « In 1954, two young mangaka, Hiroshi Fujimoto and Motoo Abiko, moved into Tokiwa-so. »Osamu Akimoto.
  14. Kazushi Shimada, « L’héritage de Fujiko Fujio A : derrière l’humour noir, le point de vue des faibles », sur Nippon.com, (consulté le ).
  15. « While they were junior high school students (1946–1948), they were excited by a comic book written by Osamu Tezuka, Shin Takarajima (New Treasure Island). »Jonathan Green.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]