Fujiko Fujio A

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Motoo Abiko
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
藤子不二雄ⒶVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
安孫子 素雄Voir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Fujiko Fujio (A)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Lycée de Takaoka de la préfecture de Toyama (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Période d'activité
Autres informations
A travaillé pour
Collège pour femmes d'Ōgaki (en)
Toyama Shimbun (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
Partenaire
Distinctions
Œuvres principales
Obake no Q-tarō, Ninja Hattori-kun (d), Kaibutsu-kun (d), Manga michi (d), Pro Golfer Saru (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Fujiko Fujio A (藤子不二雄Ⓐ?), nom de plume de Motoo Abiko (安孫子 素雄, Abiko Motoo?), est un mangaka né le à Himi dans la préfecture de Toyama au Japon[1] et mort le près de Tokyo[2]. Il est le cocréateur du manga Doraemon[réf. souhaitée].

Histoire[modifier | modifier le code]

Son travail sur Doraemon s'est effectué au sein d'un duo avec Hiroshi Fujimoto, duo nommé Fujiko Fujio. Dans leur collaboration, ils s'occupent tous les deux à la fois du scénario et des dessins, cas extrêmement rare dans les duos de mangaka. Dès 1954, ils créent également des titres en solo, publiés sous leur pseudonyme commun. Leur dernier titre écrit à deux est à Obake no Q-Tarō (« Q-Tarô le fantôme »), de 1964 à 1966. En 1987, le duo prend la décision de se dissoudre et Fujimoto commence à signer ses mangas du nom de Fujiko Fujio F, et Abiko sous le nom de Fujiko Fujio A. Fujimoto publie alors essentiellement des mangas pour enfants, dont Doraemon, et Abiko des mangas d’humour noir et de fantastique[3].

Les œuvres les plus connues de Fujiko Fujio A sont Ninja Hattori-kun, Kaibutsu-kun, Manga Road, Pro Golfer Monkey, Matarō ga kuru !! et Warau Salesman[3].

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 2005, le mangaka remporte le Prix du ministre de l'éducation de l'Association des auteurs de bande dessinée japonais.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fujiko Fujio A sur Anime News Network
  2. (en) « Popular Japanese cartoonist Fujiko A. Fujio dies at 88 », sur Kyodo News, (consulté le )
  3. a et b Kazushi Shimada, « L’héritage de Fujiko Fujio A : derrière l’humour noir, le point de vue des faibles », sur Nippon.com, (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en + de + fr + ja) Masanao Amano, Manga Design, Cologne, Taschen, coll. « Mi », , 576 p., 19,6 cm × 24,9 cm, broché (ISBN 978-3-8228-2591-4, présentation en ligne), p. 426-431
    édition multilingue (1 livre + 1 DVD) : allemand (trad. originale Ulrike Roeckelein), anglais (trad. John McDonald & Tamami Sanbommatsu) et français (trad. Marc Combes)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]