Frans van Mieris de Oudere

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Frans van Mieris de Oudere
Frans van Mieris Selfportrait 1667.jpg
Frans Mieris l'Ancien (autoportrait)
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 45 ans)
LeydeVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Lieu de travail
Mouvement
Conjoint
Cunera van der Cock (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Parentèle
Frans van Mieris (en) (petit-fils)Voir et modifier les données sur Wikidata

Frans van Mieris de Oudere ou Frans Mieris l'Ancien (Leyde, 16 avril 1635 - Leyde, 12 mars 1681) est un peintre néerlandais, né dans une famille de peintres et d'orfèvres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Frans Mieris l'Ancien naît le 16 avril 1635 à Leyde[1].

Mieris subira l'influence de plusieurs maîtres, notamment celle de Jacobus Houbraken et d'Abraham van Toorenvliet, mais la plus déterminante sera celle de Gérard Dou. Il est classé avec celui-ci ainsi qu'avec Gabriel Metsu parmi les fijnschilders néerlandais, ces peintres dont la précision est telle que les coups de pinceaux en deviennent invisibles à l'œil nu. Le rendu des étoffes, de la soie en particulier, est, à ce titre, remarquable. Frans Mieris est aussi l'ami de Jan Steen.

Mieris peint beaucoup de tableaux de la vie de l'aristocratie mais aussi le quotidien des ouvriers.

De son vivant déjà, Mieris jouit d'une notoriété dépassant les frontières; il est le protégé de Léopold Ier du Saint-Empire et de Cosme III de Médicis. Mais il dilapide sa fortune en beuveries et gère mal ses finances.

Il se marie en 1657 à Leyde avec Curera van der Cock.

Les années 1660 marquent le début d'une période plus difficile en raison d'une mutation artistique générale[2].

Ses fils, Jan et Willem, ainsi que le fils de ce dernier, Frans, deviendront tous des peintres talentueux mais n'atteindront jamais tout à fait le niveau ou la popularité de leur père et grand-père.

Frans Mieris l'Ancien meurt le 12 mars 1681 dans sa ville natale[1].

Frans van Mieris de Oudere est enterré à l'église St-Pierre à Leyde.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Bénézit 1924, p. 273.
  2. Hervé Grandsart, « Actualités - Les raffinements de Van Mieris », Connaissance des Arts, no 631,‎ , p. 38
  3. Le Grand Dictionnaire de la Peinture : Des Origines à nos jours, EDDL, (ISBN 2-23700-329-7), p. Mieris van, Frans
  4. Mikhaïl Piotrovski, Ermitage, P-2 ART PUBLISHERS, v.2001, p. 224
  5. Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti : La Peinture à Florence, Editions Place des Victoires, (ISBN 2-84459-006-3), p. 548

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :