François Werner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le syndicaliste français. Pour l'homme politique français, voir François Werner (homme politique).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Werner.

François Werner est un syndicaliste français de l'audiovisuel, qui a fondé en 1974 et dirigé pendant six ans le puissant Syndicat unifié de la Radio-télévision (SURT-CFDT), représentant plus de la moitié du personnel de l'ORTF.

Secrétaire de la section CFDT de FR3, il a décidé, en 1980, de retourner à une activité professionnelle[1] puis est passé à l'Institut national de l'audiovisuel, où il a développé une section syndicale, avant de revenir en 1982 et jusqu'en 1988 à la tête du SURT-CFDT.

En 1990, il est devenu directeur de la station France 3 Méditerranée, poste dont il a été évincé en 1994 à la suite de pressions du cabinet du ministre de la communication Alain Carignon et du maire de Marseille Jean-Claude Gaudin[2]. Il a ensuite dirigé, de 2000 à 2004, le Centre méditerranéen de la communication audiovisuelle (CMCA), filiale de France Télévisions, où il a lancé le projet d'un Fonds d'aide à la circulation des œuvres en Méditerranée, avant de décéder le 24 novembre 2008.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Werner, « Les sherpas », Travail, n" 5, 6 novembre 1984
  2. "France 3 : les régions sous tension", par Renaud Revel dans L'Express du 28/04/1994 [1]