François Boulet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boulet.
François Boulet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

François Boulet (né le à Moissac) est un historien français. Ses travaux portent sur la Résistance en montagne, notamment en Haute-Loire et dans les Alpes, l'histoire du protestantisme et l'histoire de l'Île-de-France. Fondateur et président de la Fédération des sociétés historiques et archéologiques des Yvelines, il est professeur d'histoire au Lycée international de Saint-Germain-en-Laye.

Biographie et travaux[modifier | modifier le code]

Né à Moissac en Tarn-et-Garonne, François Boulet va à Versailles pour les classes préparatoires. Agrégé d'histoire en 1993, puis docteur en histoire en 1997[1],[2], il enseigne l'histoire et la géographie à Saint-Germain-en-Laye, d'abord au collège des Hauts Grillets (1989-2001), puis au Lycée Jean-Baptiste Poquelin de 2001 à 2010, enfin depuis 2010 au Lycée International.

François Boulet présida l'association des Amis du Vieux Saint-Germain de 2000 à 2009[3], puis devient président d'honneur de cette société. Il fédère en 2006 toutes les sociétés d'histoire du département des Yvelines en fondant la Fédération des Sociétés historiques et archéologiques des Yvelines[1].

Sa thèse de doctorat s'intitule Les montagnes françaises 1940-1944 : des montagnes-refuges aux montagnes-maquis. Dans cet essai d'histoire géographique [4], il caractérise le milieu âpre de la montagne française, avant-garde de la nation occupée. Ses recherches portent notamment sur la Montagne-refuge du Chambon-sur-Lignon et des communes avoisinantes, entre Haute-Loire et Ardèche, mais aussi sur l'ensemble du département de la Haute-Loire comme sur les Alpes du Nord. Des articles précisent sa réflexion historique sur les refuges de l'arrière-pays français sous l'occupation allemande : Moissac, le Haut-Limousin, Mens et Tréminis dans le Trièves (Isère), La Tronche près de Grenoble, refuges pour les Juifs et les réfractaires au Service du travail obligatoire (STO) ; la présence des premiers maquis, à travers une recherche sur l'opinion publique décrite en partie par les rapports des gendarmes et des préfets.

Ses travaux sur ces sujets sont cités et exploités dans les ouvrages ultérieurs[5],[6] et font parfois l'objet de longues recensions[7].

François Boulet travaille également sur l'histoire locale des Yvelines et de Moissac, l'écriture de Charles de Gaulle à travers les archives, les protestants français, et la famille ancestrale des Habsbourg (jusqu'à Otto de Habsbourg). Il a dirigé les colloques internationaux de 1999 et 2005 au château de Saint-Germain-en-Laye sur les Traités de paix (1919-1920), et celui de 2012 au château de Versailles sur les Habsbourg.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Livres de François Boulet[modifier | modifier le code]

  • Les montagnes françaises 1940-1944 : des montagnes-refuges aux montagnes-maquis, thèse de doctorat soutenue en 1997, Villeneuve d'Ascq, Presses Universitaires du Septentrion, 1999, 2 tomes, 716 p.
  • L'état d'esprit en Haute-Loire 1940-1944 : des refuges aux maquis, Le Puy-en-Velay, Cahiers de la Haute-Loire, 2003, 498 p.
  • Leçon d'histoire de France. Saint-Germain-en-Laye, des Antiquités nationales à une ville internationale, Paris, Les Presses Franciliennes, 2006, 576 p.
  • Histoire de la Montagne-refuge. Aux limites de la Haute-Loire et de l'Ardèche, la Montagne de la Réforme protestante à la Seconde Guerre mondiale, Polignac, Éditions du Roure, 2008, 416 p.
  • Les Alpes françaises 1940-1944 : des montagnes-refuges aux montagnes-maquis, Paris, Les Presses Franciliennes, 2008, 509 p.
  • Histoire des Yvelines. L'esprit des lieux et des siècles dans l'Ouest parisien, Saint-Germain-en-Laye, Les Presses Franciliennes, 2011, 304 p.
  • Histoire des protestants à Paris et en Ile-de-France, Carrières-sous-Poissy, La Cause, 2013, 338 p. (réédition)
  • Histoire du Lycée international de Saint-Germain-en-Laye, Saint-Germain-en-Laye, Les Presses Franciliennes, 2013, 228 p.
  • Refuge et Résistance. La Tronche 1939-1945, Éditions Ampelos, 2016, 162 p.
  • Moissac 1939-1945. Résistants, Justes et Juifs, Éditions Ampelos, 2016, 160 p.
  • Otto de Habsbourg, 1912-2011, Gérard Louis éditeur, 2017, 262 p.
  • Petite histoire de Moissac, Pau, Cairn éditions, 2017, 174 p.

Direction d'ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Les Traités de Paix 1919-1920 et l'Europe au XXe siècle (introduction d'Otto de Habsbourg), Paris, Les Presses Franciliennes, 2007, 343 p.

Préfaces[modifier | modifier le code]

  • Jacqueline Fleury-Marie, Une famille du refus mais toujours l'espérance, chez l'auteur, 2013.
  • Jean-François Zorn, Une école qui fait date. L'école préparatoire de théologie protestante (1846-1990), Éditions Olivétan, 2013.

Quelques articles récents[modifier | modifier le code]

  • Avec Hajnalka Boulet : « Les origines hongroises de la famille Sarkozy », Bulletin des Amis du Vieux Saint-Germain, n° 46, 2009, pp. 17–45.
  • « Les protestants français dans l'entourage du général de Gaulle (1940-1945) », Bulletin de l'Histoire du Protestantisme Français, tome 157, printemps 2011, pp. 227–289.
  • « La révolte des Hongrois en 1956 et leur arrivée en Seine-et-Oise », Paris et Ile-de-France. Mémoires, tome 62, 2011, pp. 109–170.
  • « Hommage à Otto de Habsbourg (1912-2011) », Revue du Vieux Marly, 2013, pp. 78–100.
  • « Les emblèmes royaux à Saint-Germain-en-Laye : du berceau de Louis XIV à la fleur de lys du P.S.G. », Histoire des Yvelines, 2014, pp. 97–103.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « François Boulet, la mémoire du département », Le Parisien,‎ (lire en ligne).
  2. Patrick Cabanel, Dictionnaire biographique des protestants français de 1787 à nos jours, t. 1 : A - C, Paris, Les Éditions de Paris / Max Chaleil, , p. 419-420.
  3. Serge Fournié, « 9e président : François Boulet, de février 2000 à septembre 2009 », Bulletin des Amis du Vieux Saint-Germain, no 51,‎ , p. 231-232.
  4. François Boulet, Les montagnes françaises 1940-1944 : des montagnes-refuges aux montagnes-maquis, Villeneuve d'Ascq, Presses Universitaires du Septentrion, , 716 p. (ISBN 2-284-00941-7), p. 9.
  5. Patrick Cabanel, Histoire des Justes en France, Armand Colin, p. 98, 343, 361, 374, 409.
  6. Peter Hayes, How Was It Possible?: A Holocaust Reader, U of Nebraska Press, 2015, p. 685-686.
  7. Patrick Cabanel, « François Boulet : L'état d'esprit en Haute-Loire 1940-1944 : des refuges aux maquis », Diasporas no 6, Université de Toulouse-Le Mirail, (consulté le 25 février 2015), p. 203-206.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patrick Cabanel, « François Boulet », in Patrick Cabanel et André Encrevé (dir.), Dictionnaire biographique des protestants français de 1787 à nos jours, tome 1 : A-C, Les Éditions de Paris Max Chaleil, Paris, 2015, p. 419-420 (ISBN 978-2846211901)

Liens externes[modifier | modifier le code]