François-Henri Houbart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
François-Henri Houbart
François-Henri Houbart à l'orgue de la Madeleine.
Biographie
Naissance
Nom de naissance
François-Henri Jacques Marie Robert HoubartVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Instrument
Distinctions

François-Henri Houbart, né en 1952 à Orléans[1], est un organiste, improvisateur, et compositeur français.

Il est actuellement, et depuis 1979, organiste titulaire du grand orgue de l'église de la Madeleine, dans le 8e arrondissement de Paris.

Formation[modifier | modifier le code]

François-Henri Houbart commence l'étude du piano à l'âge de 7 ans et celle de l'orgue à l'âge de 11 ans, au cours de sa scolarité chez les dominicains de Sorèze. À Paris, il devient l'élève de Pierre Lantier pour l'harmonie et le contrepoint, de Suzanne Chaisemartin, Michel Chapuis et Pierre Cochereau pour l'orgue et l'improvisation.

Parallèlement à l'orgue il s'est ouvert au clavecin et a également fait du trombone à pistons[2].

En 1971, il suit les cours de Jean Guillou à l'académie internationale d'orgue de Vevey.

En 1978, il obtient le deuxième prix du Concours international d'improvisation de Lyon.

Il s'est intéressé à la facture d'orgue auprès notamment de Pierre Boisseau.

Carrière[modifier | modifier le code]

Organiste liturgique[modifier | modifier le code]

François-Henri Houbart a été organiste de l'église Saint-Paterne d'Orléans à partir de 1968.

En 1974, il commence sa carrière d'organiste parisien, en devenant organiste suppléant de Michel Chapuis, Francis Chapelet et Jean Boyer du grand orgue de l'église Saint-Séverin, puis, en 1975, il devient co-titulaire, avec Jean Boyer, de l'orgue de l'église Saint-Nicolas-des-Champs, et en 1976, titulaire du grand orgue de l'église Sainte-Élisabeth-du-Temple.

En 1979, il est nommé organiste titulaire de l'église de la Madeleine[3], à Paris, poste qu'il occupe toujours. Il y a joué les obsèques de nombreuses personnalités comme Dalida, Tino Rossi, Charles Trenet ou Thierry Le Luron[2].

En 1984, il décline la proposition de l'archiprêtre de la cathédrale Notre Dame de Paris pour succéder à Pierre Cochereau au grand orgue[4].

Professeur[modifier | modifier le code]

Comme pédagogue, François-Henri Houbart a d'abord enseigné l'orgue au conservatoire à rayonnement départemental d'Orléans, de 1980 à 2000, puis au conservatoire de Rueil-Malmaison, à la suite de Marie-Claire Alain et de Susan Landale, jusqu'à sa retraite, en 2013.

Parmi ses élèves figurent notamment Jean-Christophe Geiser, Samuel Liégeon, Olivier Périn[5], Bruno Morin[6], Ghislain Leroy[7], Thibaut Duret[8], Yoann Tardivel-Erchoff[9], Vincent Grappy[10], Marie Faucqueur[11], Jean-Pierre Griveau[12], Martin Tembremande[13].

Concertiste[modifier | modifier le code]

Comme concertiste, il a donné plus de 1300 concerts ou récitals en Europe, aux États-Unis, au Canada et au Japon. Il est reconnu comme l'un des plus grands improvisateurs contemporain. Ses goûts musicaux le portent plutôt à interpréter les maîtres de l'école nordique et les compositeurs du XIXe siècle.

Il a également été soliste à Radio-France.

Discographie[modifier | modifier le code]

En 1977, Xavier Darasse lui fait enregistrer son premier disque : Transcriptions de Liszt à l'orgue Cavaillé-Coll de Grenade-sur-Garonne pour la série « Orgues historiques » chez Harmonia Mundi.

Il a effectué plus de 70 enregistrements dont certains ont obtenu d'importantes récompenses (Choc du Monde de la Musique, classé Meilleur compact-disc de l'année 1987 par le New York Times, Grand Lauréat du Grand Prix du Disque en 1989, etc.)

Il est nommé aux Grammy Awards à New York en pour sa participation au disque consacré à Nadia Boulanger, enregistré à la Madeleine, et dans lequel il interprète les œuvres pour orgue de la compositrice.

Il a également enregistré au clavecin.

Autres activités[modifier | modifier le code]

Il a participé à L'École des fans en 1986[14].

En 1990[15], 1996[16], 2000[17] et 2004[18], il est membre du jury du Grand Prix de Chartres, qu'il préside en 2008[19].

En 2014 et 2019, il préside le jury du Grand Prix Florentz.

Il est en outre membre du comité d’honneur d'Orgue en France, et de la commission des orgues non protégées au titre des monuments historiques[20],[21],[22].

Écrits[modifier | modifier le code]

Compositions[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « François-Henri Houbart », sur Who's Who in France (consulté le ).
  2. a et b « François-Henri Houbart : "Je suis tombé amoureux de l'orgue à onze ans" », sur France Musique, (consulté le )
  3. À ce titre il a tenu les orgues aux obsèques de nombreuses personnalités du monde du spectacle dont Tino Rossi, Gilbert Bécaud, Charles Trenet, Dalida, Marlene Dietrich, Henri Salvador, Thierry Le Luron, Francis Bouygues, Daniel Toscan du Plantier, etc. (voir le quotidien orléanais La République du Centre, 18 février 2008, p. 4)
  4. « "Notre-Dame de Paris, c'est la cathédrale du monde !" : l'émotion de l'Orléanais et organiste François-Henri Houbart », sur ici, par France Bleu et France 3 (consulté le )
  5. « Biographie », sur Olivier Perin (consulté le )
  6. « Bruno Morin Organiste concertiste - Grand Prix de », sur www.bruno-morin-orgue.com (consulté le )
  7. Admin1001Notes, « Ghislain Leroy - Biographie - Festival 1001 Notes en Limousin », sur Festival 1001 Notes (consulté le )
  8. « Thibaut DURET | AGOC », sur www.orgues-chartres.org (consulté le )
  9. « Yoann TARDIVEL-ERCHOFF | AGOC », sur www.orgues-chartres.org (consulté le )
  10. « Vincent GRAPPY | AGOC », sur www.orgues-chartres.org (consulté le )
  11. « Marie FAUCQUEUR | AGOC », sur www.orgues-chartres.org (consulté le )
  12. « Jean-Pierre GRIVEAU | AGOC », sur www.orgues-chartres.org (consulté le )
  13. « Martin TEMBREMANDE | AGOC », sur www.orgues-chartres.org (consulté le )
  14. « François-Henri Houbart », sur IMDb (consulté le )
  15. « Concours 1990 | AGOC », sur www.orgues-chartres.org (consulté le )
  16. « Concours 1996 | AGOC », sur www.orgues-chartres.org (consulté le )
  17. « Concours 2000 | AGOC », sur www.orgues-chartres.org (consulté le )
  18. « Concours 2004 | AGOC », sur www.orgues-chartres.org (consulté le )
  19. « Concours 2008 | AGOC », sur www.orgues-chartres.org (consulté le )
  20. Arrêté du 29 décembre 1999 portant nomination à la commission des orgues non protégées au titre des monuments historiques (lire en ligne)
  21. Arrêté du 24 juillet 1991 portant nomination à la commission des orgues (non classées orgues historiques) (lire en ligne)
  22. Arrêté du 2 juillet 2003 portant nomination à la commission des orgues non protégées (lire en ligne)
  23. Décret du 30 décembre 2016 portant élévation aux dignités de grand’croix et de grand officier (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]