Bernard de Montferrand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montferrand.

Bernard de Montferrand est un diplomate français.

Ancien ambassadeur de France en Allemagne, il est depuis 2010 président de Platform, regroupement des Fonds régional d'art contemporain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bernard de Faubournet de Montferrand est né le 6 août 1945 à Caudéran (Gironde). Il est le fils de Bertrand de Faubournet de Montferrand, colonel, et de Jeanne Roche de La Rigodière. Il est marié à Catherine Bellet de Tavernost, et a trois enfants. Il est propriétaire du château de Montréal à Issac en Dordogne

Il est licencié en droit, diplômé de l'IEP Paris et de l'ENA (promotion Simone Weil).

Il est à l'origine de la création du Centre International de Recherches Préhistoriques de la vallée de la Couze (CIRPC), dont le siège est à Montferrand-du-Périgord, et en est toujours le président.

En 2006, il publie Diplomatie, des volontés françaises.

Alors qu'il est ambassadeur de France au Japon de 2002 à 2006, il crée un blog ce qui lui assure une notoriété inhabituelle pour un diplomate. En 2007, il communique avec les Allemands à travers le même support[1].

En juin 2007, il est élu président du FRAC (Fonds régional d'art contemporain) d’Aquitaine[2], il est également président de l'association Platform, regroupement des FRAC (fonds régionaux d'art contemporain).

En mai 2011, il est nommé senior adviser auprès du cabinet « Roland Berger Strategy Consultants ».

En 2012, il est nommé membre du conseil d'administration de la Fondation de France.

Depuis 2013, il est président des Cincinnati de France

En juin 2017 il est reçu comme membre d'honneur de l'Académie nationale des sciences des belles lettres et des arts de Bordeaux.

À l'occasion de l'élection présidentielle de 2017, il fait partie des 60 diplomates qui apportent leur soutien à Emmanuel Macron[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Carrière diplomatique[modifier | modifier le code]

De 1979 à 1982, il fut conseiller pour les Affaires administratives, économiques et financières au gouvernement militaire français de Berlin.

De 1985 à 1986, il est consul général à San Francisco.

Il a été ambassadeur de France :

En 2006, il est ambassadeur des pôles de compétitivité.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

il est candidat du Rassemblement pour la République aux élections législatives de 1978 et de 1980 dans la 2e circonscription de la Dordogne (Bergerac).

il est candidat du Rassemblement pour la République aux élections cantonales de 1994 en Dordogne dans le canton de Villamblard.

De 1986 à 1988, il est directeur de cabinet du ministre de la Coopération Michel Aurillac.

De 1993 à 1995, il est conseiller diplomatique du Premier ministre Édouard Balladur.

Prix et Distinctions[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • La France et l'étranger, 1988
  • La Vertu des nations, 22 juillet 1997
  • Défendre l'Europe, 1999
  • Diplomatie, des volontés françaises, Éditions Alban, 250 pages, 2006
  • France-Allemagne : l'heure de vérité, Le choc des modèles, Éditions Tallandier, 2011.
  • Vergennes : La gloire de Louis XVI (possibilité de feuilleter un extrait (sommaire, avant-propos, quelques pages du premier chapitre et de l'index)), Paris, Taillandier, , 448 p. (ISBN 9791021006911, présentation en ligne)

Liens internes[modifier | modifier le code]

Famille de Faubournet de Montferrand

Références[modifier | modifier le code]

  1. Blog de Bernard de Montferrand
  2. Bernard de Montferrand, nouveau président du FRAC Aquitaine, Communiqué de presse Région Aquitaine, 19 juin 2007
  3. « Soixante ambassadeurs s'engagent en faveur d'Emmanuel Macron », sur lefigaro.fr, .
  4. « C'est l'été, l'Académie française distribue 63 prix littéraires d'un coup », Bibliobs,‎ (lire en ligne, consulté le 13 juillet 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]