Mohamed Thara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mohamed Thara
Image dans Infobox.
Mohamed Thara
Naissance
Nationalité
Activité
Formation
Œuvres principales
Certifiée halal

Mohamed Thara, né à Fès le [1], est un artiste plasticien contemporain marocain dont l'œuvre commence à se faire connaître dès le début des années 2000, au Maroc et en France. Il vit et travaille entre Paris et Bordeaux.

Biographie[modifier | modifier le code]

C'est un artiste pluridisciplinaire marocain et commissaire d'exposition[2], après une formation initiale en peinture à Fès au Maroc, et professeur d’arts plastiques dans la région de Marrakech (dès 1995). Mohamed Thara sera admis à l’École supérieure des beaux-arts de Bordeaux en 1998, la France sera sa terre d'adoption. Par la suite, il sera titulaire d’un (DNSEP) diplôme national supérieur d'expression plastique et d’un master niveau 2 en Arts Plastiques à l'Université de Bordeaux Montaigne[3]. Ensuite, il a étudié la photographie à l'École de l'Institut national de l'audiovisuel de Paris (Ina sup). En 2018, il termine sa thèse de Doctorat en Théorie de l'Art sur la question des représentations esthétiques des minorités au cinéma.

Carrière[modifier | modifier le code]

Mohamed Thara a participé à des expositions aux États-Unis, «Soho International Art Contest» New York (1999), à la Biennale d’Art Contemporain de Charjah aux Émirats arabes unis (1995), à l’exposition collective «Jeune Creation» au Grand Palais à Paris (1999), à l’exposition «Mutation» au CAPC, Musée d’Art Contemporain de Bordeaux (2001), au Musée ZKM à Karlsruhe en Allemagne (2017), au Musée d’Art Moderne de Rio Janeiro au Brésil (2017), à la biennale de Kochi Musiris à Kerala en Inde (2017), à la Biennale de Venise d'architecture (2018), aux Rencontres de Bamako, la Biennale Africaine de la Photographie au Mali (2019)[4] à Dak’Art, la Biennale de l’Art Africain Contemporain au Sénégal (2020)[5] et plein d’autres manifestations artistiques[6]. Ses œuvres ont été acquises par plusieurs collectionneurs privés au Maroc, en France et à l’étranger[7].

En parallèle de son activité d'artiste, Mohamed Thara a organisé plusieurs expositions en France et au Maroc. À partir de 2017, il est le commissaire invité de la sélection internationale de la 23e édition du (FIAV) le Festival International d'Art Vidéo de Casablanca, initié par L'institut Français du Maroc et deux Universités marocaines, l'Université de Hassan II et la Faculté des Lettres et Sciences Humaines Ben M'Sick de Casablanca[8]. La même année, il est commissaire de la sélection internationale New Landscape du (WAC)[9] Week-end de l'Art Contemporain de Bordeaux[10], organisé au CAPC, le Musée de l'Art Contemporain de Bordeaux. En 2018, il est commissaire de l'édition suivante de l'exposition Silent Territory de la 24e édition du (FIAV) le Festival International d'Art Vidéo de Casablanca organisé à L’Uzine, Fondation Touria et Abdelaziz TAZI à Casablanca[11]. La même année, il sera commissaire de l'exposition Par-delà les Territoires[12] à l'occasion de la 11e édition des Rencontres Internationales de la Photo de Fès au Maroc[13]. En , sa série photographique "Homeland" est dans la sélection officielle des Rencontres de Bamako, la Biennale Africaine de la Photographie[14]. Il est aussi commissaire invité du OFF des Rencontres de Bamako, pour présenter une sélection internationale d'artistes marocains à la MAP (Maison Africaine de la Photographie) en collaboration avec Phot' Art Mali et Yamarou Photo[15].

En 2020, Mohamed Thara est commissaire de l'exposition La Vague Blanche une exposition générationnelle importante[16],[17] qui donne à voir en panorama les artistes contemporains marocains des générations post années 2000[18]. Soit la dernière génération émergente désormais installée mais qui n’a encore fait l’objet d’aucune étude ou recension. L'exposition est organisée à la galerie 38 à Casablanca, avec la participation de 18 artistes comme : Mounir Fatmi, Mustapha Azeroual, Hicham Benohoud, Max Boufathal, Randa Maroufi, Hicham Berrada, Nissrine Seffar, Mohamed El Baz et Hicham Matini[19]. L'exposition tente de tisser des liens entre une scène émergente et des pratiques établies. Une série d'articles aborde le sujet avec autant de diversité qu’il y a d’œuvres, avec l'édition d'un livre académique à partir d'un corpus d’œuvres qui va de l'an 2000 à 2020[20]. L'ouvrage permet de réaliser toute l'importance et l'envergure de la question chez toute une génération d'artistes marocains qui livre ici son regard sur les expériences historiques communes, particulièrement marquantes dont les artistes ont tiré une vision partagée du monde[19]. Le livre académique faisant appel à des universitaires et des critiques d'art pour accompagner l’exposition pour en faire un instant de monstration mais aussi de réflexion appelés à s’inscrire dans le temps long de la recherche[21].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Œuvres vidéos et courts-métrages

  • Optimistic Table (2001)
  • Certifiée Halal (2001)
  • What Are You Going to Do with Your Life? (2002)
  • The End is the Beginning is the End (2008)
  • Milk vs Whisky (2016)[22]
  • As Long As I Can Hold My Breath (2017)[23]
  • Jeanine (2018)[24]
  • La Seconde Zone (2019)[25]

Expositions personnelles (sélection)

  • 2014 : Lipos, Maison des Arts, Pessac, (France)
  • 2015 : Ritus, Cité Frugès Le Corbusier, Pessac, (France)
  • 2017 : As Long As I Can Hold My Breath, galerie de l'Espace Metavilla, Bordeaux, (France)[26]
  • 2017 : DeProfundis, Musée d'art moderne, Rio de Janeiro, (Brésil)
  • 2019 : As Long As I Can Hold My Breath, galerie Kaskada, Szczecin, (Pologne)
  • 2000 : Table Optimiste, Institut Français de Dakar, 4e édition de la Biennale Off, Dakar, (Sénégal)

Expositions collectives et Festivals (sélection)

2020

  • Ĩ'Ndaffa / Forger / Out of the fire, Dak'Art, 14e Biennale d'Art Contemporain Africain, Dakar (Sénégal) [27]
  • La Vague Blanche, La Galerie 38, Casablanca (Maroc)[28]
  • Broken Screen, LPEP La Paternal Espacio Proyecto, Buenos Aires, (Argentine)
  • Jeanine, POC International Film Festival, City College, New York (États-Unis)
  • IM(PULSION) 21 Moroccan Artists group exhibition, Casablanca (Maroc)[29]
  • Agora OFF, Festival des Arts confinés, Paris (France) [30]
  • Short Cuts, 3e édition Hollywood Weekly Film Festival, Los Angeles (États-Unis)
  • NewMediaFest, Arad Art Museum, Arad (Roumanie)
  • Focus Africa, Addis Video Art Festival, Addis Abeba (Éthiopie)

2019

  • Courants de conscience, 12éme édition des Rencontres de Bamako, la Biennale Africaine de la Photographie, (Mali)[31]
  • Panorama International # 2, Musée Pinacoteca Ruben Berta, Porto Alegre, (Brésil)
  • Le Devenir Monde, Festival Ambiance, Cinéma Les Colonnes, Blanquefort, (France)
  • In Absentia Pavillion, The Wrong Biennale d'art numérique, Foggia, (Italie)
  • Video Art and Experimental films, 9éme édition du Festival international d'art vidéo du Caire, (Égypte)[32]
  • As Long As I Can Hold My Breath, O Sítio Art and Technology gallery, Florianópolis, (Brésil)
  • Connect, Vaughn Center, l'Université de Tampa, FLorida, (États-Unis)
  • La Seconde Zone, Festival international du Film de Marienbad, (République Tchèque)
  • Haunted Places, L'Opéra du Caire, (Égypte)
  • Interrupted II, New Mills Festival, Art Theatre, Derbyshire, (Royaume-Uni)
  • Compétition officielle, Aasha International Film Festival, Nashik, (Inde)
  • As Long As I Can Hold My Breath, Festival Perform, Domaine de Nodris, Vertheuil, (France)[33]
  • Paisajes Humanos, Musée La Neomudéjar, Madrid, (Espagne)
  • La Seconde Zone, 8e Festival international d'art vidéo de Camagüey, (Cuba)
  • Interrupted, Firehouse Cultural Center, Ruskin, FLorida, (États-Unis)
  • The Construction of the Possible, 13éme édition de la Biennale de La Havane, (Cuba)
  • Art and Rebellion, 107éme édition du College Art Association, Hilton Midtown, New York, (États-Unis)

2018

  • Par-delà les Territoires, 11e édition des Rencontres Internationales de la Photographie de Fès, (Maroc)[34]
  • International Video Art Forum, Dammam, (Arabie saoudite)
  • DeProfundis, Istanbul International Experimental Film Festival, Istanbul, (Turquie)
  • FNB Joburg Art Fair, Foire d'Art contemporain de Johannesburg, (Afrique du Sud)
  • Architettura, 16e Biennale Internationale d'Architecture de Venise, (Italie)
  • Experiments in Cinema, International Experimental Film Festival, Albuquerque, New Mexico, (États-Unis)
  • Alteration, Millepiani Space, Loosen Art Gallery, Rome, (Italie)
  • Territoires silencieux (FIAV) Festival d'Art Vidéo de Casablanca, (Maroc)[35]
  • The W:OW Project Show, Torrence Art Museum, Los Angeles, (États-Unis)[36]
  • Ibrida, Festival of Intermediate Arts, La Fabbrica Delle Candele, Forli, (Italie)
  • Video Art From Africa, Foundation Depart, Malibu, Los Angeles, (États-Unis)
  • Sélection Officielle, (AFRIFF) 7éme édition du Festival International du Film Africain, Lagos, (Nigeria)
  • Exposition de groupe, EX-NEW, Centre d'Art Contemporain, Milan, (Italie)[37]
  • As Long As I Can Hold My Breath, Galerie Lily Agius, Sliema, (Malte)

2017

  • Nos désirs font désordre, La Friche la Belle de Mai, Marseille, (France)
  • New Landscape, (WAC) Week-end de l'art contemporain, Bordeaux, (France)[38]
  • AnneXafriques, Galerie Rocher de Palmer, Cenon, (France)
  • Wake UP! CologneOFF & The New Museum of Networked Art, Cologne, (Allemagne)
  • Milk vs Whiskey, Musée ZKM, Centre d'Art et des Médias, Karlsruhe, (Allemagne)
  • 7e édition, Camagüey International Video Art Festival, La Havane, (Cuba)
  • Art, Activism & Archives, Biennale de Kochi Musiris, Kochi-Kerala, (Inde)
  • Strangloscope, Mostra Internacional Film Festival, Florianópolis, (Brésil)
  • Milk vs Whiskey, Galerie Hiedra, Buenos Aires, (Argentine)
  • Sélection internationale, Festival international d'art vidéo, Casablanca, (Maroc)[39]
  • TIME is Love.10, Galerie MCube, Patan, (Népal)
  • Art in The Time of Crisis, Palais Dar Pacha Tazi, Fès, (Maroc)

2016

  • Économie, l'expo-jeu, Cap Sciences, Bordeaux, (France)
  • Festival International Les Nuits Photographiques, Essaouira, (Maroc)
  • Trait d'union, 10éme édition des Rencontres Internationales de la Photographie de Fès, (Maroc)

Collections[modifier | modifier le code]

  • Barwa Bank, Dubai International Financial Centre, Dubai (Qatar)
  • Saudi Arabian Society for Research and International Marketing, Riyadh (Arabie Saoudite)
  • (SAFFCA) The Southern African Foundation for Contemporary Art, Johannesburg / Saint-Émilion, (France)
  • (CCAEA) The Nairobi Arts Trust / Centre for Contemporary Art of East Africa, Nairobi, (Kenya)
  • The New Museum of Networked Art and Memorial Fondation, Cologne (Allemagne)
  • Collection Firou A., Los Angeles, (États-Unis)
  • Fondation Aasha, Nashik, (Inde)
  • Musée National du Mali, Bamako (Mali)
  • Et des collections d'art privées. 

Compétitions et prix[modifier | modifier le code]

  • 2019 : Prix de la meilleure vidéo expérimentale pour As Long As I Can Hold My Breath au Szczecin International Film Festival (Pologne)[40]
  • 2018 : Prix du meilleur court-métrage expérimental à Istanbul international expérimental film festival, Istanbul, (Turquie)[réf. nécessaire]
  • 2017 : Finaliste[réf. nécessaire] du meilleur court-métrage à (AFRIFF) Africa International Film Festival, Lagos, (Nigeria)[41]
  • 1989 : Lauréat du premier prix de dessin de la Société saoudienne pour la recherche et le marketing international, Riyad, (Arabie saoudite)[réf. nécessaire]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Courants de conscience, une concaténation de "Dividus, de Bonaventure Soh Bejeng Ndikung, Aziza Harmel, Astrid Lepoultier Sokona et Kwasi Ohene-Ayeh. Archive Books, Editions Balani's, 2019. Mohamed Thara pages : 134-135 (ISBN 978-3-948212-19-3)
  • PNCI, Pensée Nomade, Chose Imprimée, histoire d'un atelier nomade de Michel Aphesbero, Danielle Colomine (4 Taxis) et Jean Calens. Edition Paraguay Press, Paris, 2014. Mohamed Thara pages : 238-239. (ISBN 978-2-918252-15-3)
  • Les expressions artistiques contemporaines des Marocains de l’extérieur, La re-construction d’une nouvelle identité par Moulim El Aroussi, 2018 Sous la direction de Mohamed Berriane, édition de la Fondation Hassan II. (ISBN 978-9920-37-159-9)
  • La Vague Blanche : 20 ans d'art contemporain marocain[42]. Un ouvrage collectif sous la direction de Mohamed Thara avec Barbara Bourchenin, Rime Fetnan, Pauline Guex, Jamal Boushaba, Caroline Corbal, Maï-Do Hamisultane, Olivier Rachet, Syham Weigant et Chahrazad Zahi, Edition 38, Casablanca, Maroc. (ISBN 978-9954-570-26-5)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles de presse
  • Revue Point Contemporain, .
  • Diptyk Magazine n° 50, octobre-.
  • Art Africa n° 15, .
  • Beaux-Arts Magazine n° 422, .
  • ArtDependence Magazine, .
  • Revue Point Contemporain, .
  • Average Art Magazine N° 17, .
  • Diptyk Magazine n° 39, juin-sept, 2017.
  • Télérama, n° 2699, octobre, 2001.
  • Revue Etapes Graphiques, juin-juillet, 2002.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mohamed Thara », sur www.mohamed-thara.com (consulté le )
  2. « Mohamed Thara, artiste et commissaire », sur Bordeaux Art Contemporain, (consulté le )
  3. « Mohamed Thara – The Wake UP! Memorial », sur wake-up.engad.org (consulté le )
  4. « Photographie : Le Maroc sélectionné pour les rencontres de Bamako », sur Aujourd'hui le Maroc (consulté le )
  5. « Artistes sélectionnés – Dakar 2020 » (consulté le )
  6. « Ce qui m’inspire c’est l’être humain dans toute sa complexité », sur Aujourd'hui le Maroc (consulté le )
  7. « Mohamed Thara – Wake UP! Memorial », sur self.engad.org (consulté le )
  8. « FIAV 2018 - Festival International d'Art Vidéo de Casablanca », sur www.fiav.ma (consulté le )
  9. Isabelle Chanut, « WAC : Week-end de l'Art Contemporain Bordelais », sur AquitaineOnLine (consulté le )
  10. « Focus sur Mohamed Thara, commissaire au CAPC | Week-end de l'Art Contemporain – Bordeaux » (consulté le )
  11. « FIAV 2018 - Projections », sur www.fiav.ma (consulté le )
  12. « Fès organise sa 11e édition des Rencontres Internationales de la Photo », sur Al HuffPost Maghreb, (consulté le )
  13. « Les Rencontres Internationales de la Photo de Fès, 11e Edition, « Par-delà les Territoires » - pointcontemporain » (consulté le )
  14. (en) « Bamako Encounters - African Biennale of Photography: Streams of Consciousness - Announcements - e-flux », sur www.e-flux.com (consulté le )
  15. Maï-Do Hamisultane-Lahlou, « Les 25 ans de la Biennale de photographie de Bamako: un défi relevé », sur H24info (consulté le )
  16. « AUTOMNE 2020 : LES EXPOSITIONS À NE PAS MANQUER », sur Shoelifer.com, (consulté le )
  17. « La Vague Blanche, l’expo de la scène émergente (photos) », sur femmesdumaroc (consulté le )
  18. « Art contemporain: la génération «00» s’expose », sur L'Economiste, (consulté le )
  19. a et b Point contemporain, « LA VAGUE BLANCHE : 20 ANS D’ART CONTEMPORAIN MAROCAIN », sur pointcontemporain (consulté le )
  20. (de) « La Vague Blanche - Group Show », sur Contemporary And (consulté le )
  21. « La vague blanche : La nouvelle scène artistique à l’honneur à Casablanca », sur Aujourd'hui le Maroc (consulté le )
  22. (en) ArtDependence, « ArtDependence | The Aestheticized Interview with Mohamed Thara (Morocco) », sur www.artdependence.com (consulté le )
  23. (en-US) « Mohamed Thara », sur CONNECT: International Videoarts Festival (consulté le )
  24. « film-documentaire.fr - Portail du film documentaire », sur www.film-documentaire.fr (consulté le )
  25. « film-documentaire.fr - Portail du film documentaire », sur www.film-documentaire.fr (consulté le )
  26. « As long As I Can | Transverse », sur transverse-art.com (consulté le )
  27. User-dakart, « Mohamed THARA: A l’origine du Traumatisme – Dakar 2020 » (consulté le )
  28. Point contemporain, « LA VAGUE BLANCHE : 20 ANS D’ART CONTEMPORAIN MAROCAIN », sur pointcontemporain (consulté le )
  29. « 21 Boundary-Pushing Moroccan Artists Unite in New Exhibition », sur Mille World, (consulté le )
  30. « Agora Off - Espace Culturel », sur Agora Off - Espace Culturel (consulté le )
  31. (en) « Bamako Encounters », sur www.e-flux.com (consulté le )
  32. (ar) « مهرجان القاهرة التاسع للفيديو يحول شوارع المدينة إلى ساحات للعرض », sur اندبندنت عربية,‎ (consulté le )
  33. « Perform, un nouveau festival grisant dans le Médoc », sur Beaux Arts (consulté le )
  34. Point contemporain, « Les Rencontres Internationales de la Photo de Fès, 11e Edition, « Par-delà les Territoires » », sur pointcontemporain (consulté le )
  35. Point contemporain, « Territoires silencieux, Sélection Internationale FIAV 2018, Casablanca Maroc », sur pointcontemporain (consulté le )
  36. (en-US) « W:OW.18 », sur Torrance Art Museum (consulté le )
  37. (en-US) « Time is Love Screening », sur EX-NEW, (consulté le )
  38. « Mohamed Thara, artiste et commissaire », sur Bordeaux Art Contemporain, (consulté le )
  39. « Une programmation riche au festival international d’art vidéo », sur Aujourd'hui le Maroc (consulté le )
  40. « SEFF'19 Awards :: Szczecin Film Festival 2019 », sur www.szczecinfilmfestival.com (consulté le )
  41. (en-US) « I Am Not A Witch To Open 2017 Africa International Film Festival, See Final Selection », sur How Ghana, (consulté le )
  42. (en-US) « The White Wave: 20 Years of Moroccan Contemporary Art », sur Art And About Africa, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]