Folles de lui (Buffy)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Folles de lui.
Folles de lui
Épisode de Buffy contre les vampires
Titre original Him
Numéro d'épisode Saison 7
Épisode 6
Réalisation Michael Gershman
Scénario Drew Z. Greenberg
Diffusion Drapeau des États-Unis États-Unis :

Drapeau de la France France : sur M6

Chronologie
Précédent Crise d'identité Connivences Suivant
Liste des épisodes

Folles de lui est le 6e épisode de la saison 7 de la série Buffy contre les vampires.

Résumé[modifier | modifier le code]

Spike emménage chez Alex. Buffy et Dawn discutent sur les gradins du stade du lycée de Sunnydale. Elles évoquent Spike et les sentiments que la Tueuse éprouve pour lui depuis qu'il a récupéré son âme. C'est alors que Dawn tombe amoureuse, au premier regard, d'un des joueurs de l'équipe de football américain, R.J. Brooks. Ce coup de foudre tourne à l'obsession. Dawn, mortifiée après un échec lors d'une audition pour devenir pom-pom girl et se rapprocher de R.J., en vient à pousser un rival sportif du jeune homme dans les escaliers du lycée.

Toutes les femmes qui croisent R.J. semblent en tomber amoureuses, ce qui inclut aussi Buffy, Anya et même Willow. Elles finissent par se disputer son affection, étant prêtes à faire les pires folies. Ainsi, Buffy décide d'aller tuer le principal Wood ; Willow prépare un sort pour changer R.J. en femme ; Anya va cambrioler une banque ; Dawn, mortifiée que Buffy ait embrassé R.J., veut se suicider et se couche sur les rails de la voie ferrée. Pendant ce temps, Spike et Alex découvrent que la popularité de R.J. vient du blouson que lui a transmis son grand frère. Ils arrivent à raisonner Willow et Buffy juste à temps pour que cette dernière enlève Dawn de la voie avant le passage du train, puis vont voler le blouson de R.J. avant de le brûler, mettant ainsi fin à l'enchantement.

Références internes[modifier | modifier le code]

Alex se remémore, avec un court flashback, le sort qui avait rendu toutes les femmes amoureuses de lui lors de l'épisode Un charme déroutant. Pour passer les auditions des pom-pom girls, Dawn prend la tenue que Buffy portait dans Sortilèges.

Statut particulier[modifier | modifier le code]

Noel Murray, du site A.V. Club, évoque un épisode, prenant ses sources dans le « sentiment typiquement adolescent que vos aînés ne peuvent absolument pas comprendre ce par quoi vous passez quand vous êtes éperdument amoureux », qui est« anecdotique » et dont certains éléments « ne résisteraient pas à un examen approfondi » mais néanmoins très agréable à regarder car bénéficiant de bons dialogues, d'un rythme soutenu et d'un excellent dernier acte[1]. Les rédacteurs de la BBC estiment que cet « excellent épisode » au « comique burlesque » rappelle l'époque « où les arcs narratifs étaient moins importants » pour la série et mettent en avant la révélation du talent comique de Michelle Trachtenberg ainsi que l'excellente utilisation de la musique[2]. Pour Mikelangelo Marinaro, du site Critically Touched, qui lui donne la note de B-, l'épisode est « totalement hilarant » et, même s'il n'offre pas grand chose d'autre que du « pur divertissement », il est tellement réussi au niveau comique que cela suffit à lui garantir une bonne note[3].

Musique[modifier | modifier le code]

  • The Shins : New Slang
  • Coldplay : Warning Sign
  • The Breeders interprètent Little Fury au Bronze.
  • Le morceau que l'on entend à chaque fois que le blouson de R.J. fait son effet sur une fille est Theme from A Summer Place de Percy Faith.

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs et actrices crédités au générique[modifier | modifier le code]

Acteurs et actrices crédités en début d'épisode[modifier | modifier le code]

Acteurs et actrices crédités en fin d'épisode[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Noel Murray, « Him », sur A.V. Club (consulté le 27 décembre 2013)
  2. (en) « Him - Review », sur BBC (consulté le 27 décembre 2013)
  3. (en) Mikelangelo Marinaro, « Him », sur criticallytouched.com (consulté le 27 décembre 2013)

Lien externe[modifier | modifier le code]