Fiodor Tolboukhine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant russe image illustrant le domaine militaire
Cet article est une ébauche concernant une personnalité russe et le domaine militaire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Fiodor Tolboukhine
Naissance
Androniki, gouvernement de Iaroslavl, Empire russe
Décès (à 55 ans)
Moscou, RSFS de Russie, URSS
Origine Drapeau de l'URSS Union soviétique
Grade Maréchal
Conflits Première Guerre mondiale ; Guerre civile russe ; Seconde Guerre mondiale
Faits d'armes Bataille de Stalingrad
Distinctions Russie impériale
Ordre de Sainte-Anne IIIe classe Ordre de Sainte-Anne
Ordre de Saint-Stanislas IIIe classe Ordre de Saint-Stanislas
Hommages Héros de l'Union soviétique
Ordre de Lénine
Ordre du Drapeau rouge

Fiodor Ivanovitch Tolboukhine (en russe : Фёдор Ива́нович Толбу́хин), né à Androniki (gouvernement de Iaroslavl) le et décédé le à Moscou, est un militaire russe puis soviétique[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Engagé dès 1914 dans l'armée impériale, il gravit rapidement les échelons. Il participe à l'offensive Broussilov sur le front est de la Première Guerre mondiale. En 1918, il rejoint l'Armée rouge.

En 1937, il est diplômé de l'Académie militaire Frounze. Il est nommé général en 1940[2].

Lors de la Seconde Guerre mondiale, Tolboukhine participe à la bataille de Stalingrad. De à , il dirige la deuxième formation du Front du sud. Parmi ses faits d'armes on compte également l'offensive de Crimée, l'offensive de Jassy–Kishinev, les combats sur le Front roumain, l'offensive de Belgrade, la bataille de Budapest, l'opération Frühlingserwachen et l'offensive Vienne menées à la tête du 3e Front ukrainien en 1944-1945. Il est fait maréchal de l'Union soviétique en septembre 1944[3].

Après la guerre, il devient le commandant du groupe des forces du Sud (ru) basé sur les territoires de Roumanie et Bulgarie, jusqu'à sa dissolution en février 1947, puis, à partir de janvier 1947, le commandant du district militaire transcaucasien (ru). Il est également élu député du 2e Soviet suprême de l'Union soviétique (1946-1949)[4].

Mort du diabète en octobre 1949, le maréchal Tolboukhine est inhumée dans la nécropole du mur du Kremlin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ru) Светлана Калмыкова, « Маршал Федор Толбухин – освободитель Европы. », sur ria.ru,‎ (consulté le 7 décembre 2015)
  2. (ru) « Толбухин Фёдор Иванович. Маршал Советского Союза. », sur 1941-1945.ru (consulté le 7 décembre 2015)
  3. (ru) « Толбухин Фёдор Иванович. », sur 100histrf.ru (consulté le 7 décembre 2015)
  4. (ru) « Толбухин Фёдор Иванович. 16.06.1894 - 17.10.1949. Герой Советского Союза. », sur warheroes.ru (consulté le 7 décembre 2015)


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :