Vassili Sokolovski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vassili Sokolovski
Vasily Sokolovsky 2.jpg
Sokolovski
Fonction
Parlementaire du Soviet suprême de l'Union soviétique
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Koźliki (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalités
Russe, Russie soviétique (en) (jusqu'en ), SoviétiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Allégeance
Formation
Académie militaire M. V. Frounzé (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Parti politique
Membre de
Arme
Grade militaire
Conflits
Commandements
Distinctions

Vassili Danilovitch Sokolovski (en russe : Василий Данилович Соколовский ; né le 21 juillet 1897 à Kozliki près de Białystok en Pologne alors partie de l'Empire russe – mort le 10 mai 1968 à Moscou) est un maréchal de l'Union soviétique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né dans une famille de paysans à Kozliki, une petite ville dans la province de Grodno, maintenant dans le comté de Białystok en Pologne, à l'époque dans l'Empire russe. Il a travaillé comme enseignant dans une école rurale où il participe à un certain nombre de manifestations contre le tsar.

Il a rejoint l'armée rouge en .

Il débute sa formation militaire en 1919, mais est fréquemment appelé par l'Armée rouge. Il est diplômé en 1921 et est nommé chef d'état-major d'une division stationnée au Turkménistan. Blessé lors d'une bataille près de Samarkand, il est décoré pour sa bravoure. Après la guerre civile russe, il occupe un certain nombre de postes : il devient le chef d'état-major du district militaire de Moscou et ensuite le sous-chef de l'État-Major général, poste qu'il occupait au début de l'invasion allemande de l'Union soviétique, l'opération Barbarossa.

En alors que les forces allemandes trouvent à quelques kilomètres de Moscou, il est nommé chef d'état-major du front occidental et coordonne les contre-attaques d'hiver soviétiques qui ont forcé les Allemands à sortir de Moscou, la batailles de Rjev (1942). Il quitte ce poste en , pour prendre le commandement du Front de l'Ouest.

Il a dirigé ce front durant la bataille de Koursk et jusqu'en , lorsque le front occidental est divisé en deux parties. Il est nommé chef d'état-major du 1e Front ukrainien. Il est resté à ce poste jusqu'à la fin de la guerre comme chef d'état-major, il a aidé à planifier et à exécuter l'opération de Berlin. Après la Seconde Guerre mondiale, il est le commandant adjoint en chef des forces soviétiques en Allemagne jusqu'au .

Après la guerre, il est commandant en chef de la Zone d'occupation soviétique en Allemagne, puis chef d'État-Major général des forces armées soviétiques à partir de 1952. Il devient membre du Comité central du Parti communiste en 1956.

Dans le manuel de référence de l'Armée soviétique dont il est l'auteur, intitulé Stratégie militaire (1962), il met au point la doctrine qui porte son nom (voir : doctrine Sokolovski).

Liens externes[modifier | modifier le code]