Erwann Menthéour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Menthéour.
Erwann Menthéour
une illustration sous licence libre serait bienvenue

Erwann Menthéour

Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (44 ans)
BrestVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipes professionnelles

Erwann Menthéour, né le à Brest, est un entrepreneur français, fondateur de la Méthode Fitnext et du site de coaching en ligne fitnext.com[1]. Cet ancien coureur cycliste est également journaliste et écrivain spécialisé dans le bien-être depuis plus de 15 ans.

Personnalité engagée, il intervient régulièrement à la radio, à la télévision, dans des blogs et de grands sites internet. Lanceur d’alerte, il combat depuis plus de 10 ans les idées reçues en matière d’alimentation, de sport et de santé au travers de ses livres, publiés chez Solar, et de son site de coaching en ligne, fitnext.com. Par son engagement, il nous aide à reprendre le contrôle de notre corps, maltraité par les mauvaises habitudes du quotidien, et à faire les bons choix pour notre santé, en vrais consommateurs. 

Après avoir débuté comme coureur cycliste en 1988, il arrête sa carrière en 1997 à seulement 24 ans, avec le maillot jaune du Tour de l’Avenir sur le dos, il sera contraint d’abandonner à 48h de l’arrivée à cause d’une fracture du poignet sur chute. 

Il publie en 1999 son premier ouvrage, Secret défonce, ma vérité sur le dopage, dans lequel il confesse s’être dopé et décrit les coulisses du cyclisme. Quelques années plus tard il signe un contrat chez Universal Music. Il écrit ensuite son premier roman, Re-Naissance qui sort en 2007, parallèlement à ses débuts dans le coaching personnel.

En 2014, 2015 et 2016, il officie en tant que Monsieur Bien-être dans la quotidienne de France 2 aux cotés de Stéphane Bern. Il a rejoint fin septembre 2017 l’équipe de Daphné Bürki sur France 2 dans la quotidienne Je t’aime etc … où il continu de combattre les idées reçues en matière d’alimentation, de sport, d’écologie et d’environnement. 

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Erwann Menthéour grandit à Brest dans le Finistère. Il y est rapidement influencé par son frère, Pierre-Henri, son aîné de 13 ans et champion cycliste, qui aura un rôle déterminant dans son parcours. Son père aussi le pousse très tôt vers le sport : natation de 6 à 13 ans, athlétisme jusqu'à 15 ans, pour finalement le diriger, comme son frère, vers le cyclisme. Il commence la compétition en tant que cadet (15-16 ans).

Première carrière : le cyclisme[modifier | modifier le code]

Erwann Menthéour enchaîne ainsi les compétitions et les performances ce qui lui vaut de passer professionnel en 1994, à 21 ans. Cependant, ses débuts dans la catégorie reine coïncident avec l'arrivée dans le peloton de nouvelles méthodes de dopage dont l'EPO, dont il fait usage comme de nombreux autres coureurs.


Lors de Paris-Nice 1997, il est avec deux autres coureurs l'un des premiers sportifs à être mis hors course en raison d'une hématocrite supérieure à 50 %[2]. Ce fait précipitera la fin de la carrière d'Erwann Menthéour qui se retirera des pelotons à la fin de cette année 1997.

Lors de sa dernière course professionnelle, il est leader du Tour de l'Avenir en septembre 1997. Il remporte la quatrième étape, ce qui constitue sa seule victoire sur le circuit professionnel. Il détient alors le maillot jaune à 24 heures de l'arrivée, lorsqu'un coureur colombien l'entraîne dans sa chute. Il sera contraint d’abandonner à cause d’une fracture du poignée. Cet événement signe la fin de sa carrière dans le cyclisme.

Premier livre et premier album[modifier | modifier le code]

En janvier 1998 dans l'émission de Lionel Rosso sur Europe 1, il dénonce le système du dopage, et fait face à de très nombreuses attaques de la part du monde du cyclisme comme Marc Madiot qui l'accuse de mentir[3]. C'est à ce moment qu'il décide d'écrire un livre décrivant son utilisation des produits dopants et la façon dont le système est organisé et généralisé. Quelques mois plus tard, en juillet 1998, éclate l'affaire Festina qui révèle au grand public le système de dopage organisé dans les équipes cyclistes. Le livre d'Erwann Menthéour sort en février 1999. Il y détaille notamment ses abus en produits dopants et les conduites addictives dont sont victimes les cyclistes.

Fort de la médiatisation qui s'ensuit, il fait la rencontre de producteurs et signe un contrat chez Universal Music. En janvier 2002, son premier single J’aurais dû sort. En juin 2004 sort son premier album Un ange, un frère, une sœur. Il fait les premières parties de Calogero dans tous les Zénith de France, et est en tête d’affiche au Bataclan.

Seconde carrière : nouveaux livres et Fitnext[modifier | modifier le code]

Erwann Menthéour se lance dans l’écriture d’un roman. Après deux ans de travail, Re-naissance paraît en 2007 aux éditions JC Lattès.

Sa nouvelle activité de coach sportif et bien-être le conduit à créer la « Méthode Fitnext », qui fait l'objet d'un premier livre publié chez Solar en 2011, puis d'une nouvelle édition enrichie en 2014, vendue à près de  73 615 exemplaires. La même année il publie Et si on arrêtait de se mentir, toujours chez Solar, cet ouvrage s'en prenant aux idées reçues dans les domaines de la santé, de l'alimentation et du sport a dépassé les 100 000 exemplaires[réf. nécessaire]. En janvier 2015 il sort le livre Et si on décidait d'aller bien, chez Solar éditions, pour dénoncer les risques que font peser sur notre santé les pratiques mercantiles de certains lobbies et dresse la liste des comportements quotidiens pour changer la vie. [réf. nécessaire]. Dans la lancée, il publie de nombreux autres best-sellers, toujours liés au bien-être et en accord avec ses convictions.

Erwann Menthéour fait partie de cette génération qui dit la vérité et ne se laisse pas influencer par les lobbies. Il n'a jamais signé de contrat avec les industries pharmaceutiques et prône son indépendance. En créant Fitnext, il a imaginé une entreprise éthique et éco-responsable. Sa Méthode Fitnext séduit d'ailleurs de plus en plus. Entre 2012 et 2016, sa société (Fitnext) a vu son chiffre d'affaires se multiplier par 10[4]. Aujourd'hui, Erwann Menthéour regroupe une communauté de plus d'un million de personnes et a dépassé les 300 000 livres vendus. Le dernier en date, La méthode Fitnext Bodyweight, est sorti en novembre 2017. Il a également coaché un grand nombre de personnalités comme Adriana Karembeu, Alexia Laroche-Joubert, Cédric Klapicsh, Lola Doillon, Pio Marmaï... Il est régulièrement appelé pour coacher les stars américaines de passage à Paris.

Devenu conférencier et spécialiste de la forme, du bien-être et des questions environnementales, il poursuit son rôle de lanceur d’alerte et continue de combattre les idées reçues en matière d’alimentation de sport de santé et de l’influence des lobbies sur les comportements, notamment au travers de ses livres, publiés aux éditions Solar, et de son site de coaching en ligne finext.com

Il fait fréquemment des apparitions dans les médias. On l'a vu à plusieurs reprises faire la couverture de magasines spécialisés dans le bien-être : Men’s Health en octobre 2015, 95° en mai 2016, Men’s Fitness en juin 2016, ou encore Coach le 24 décembre 2017. Il est souvent choisi dans les accroches de couvertures de grands magasines féminins, où il partage également ses conseils, tels que dans Elle[5], Paris Match[6], Tonic magazine, Vital ...

Il est très souvent convié dans des émissions télévisuelles pour ses conseils et ses interventions éclairées. De septembre 2013 à juin 2014, il est chroniqueur pour 100% mag. En 2014, 2015 et 2016, il officiait en tant que Monsieur Bien-être dans la quotidienne de France 2 aux cotés de Stéphane Bern. Il a rejoint fin septembre 2017 l’équipe de Daphné Bürki sur France 2 dans la quotidienne Je t’aime etc où il continu de combattre les idées reçues en matière d’alimentation, de sport, d’écologie et d’environnement. Il a fait un passage au Grand Journal, et à plusieurs reprises sur BFM Business pour parler de son site de coaching en ligne fitnext.com.

On a également pu l'entendre sur France Inter[7] et RTL[8]. Il est chaque année l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC pour ses conseils santé de la rentrée.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Secret défonce. Ma vérité sur le dopage, Éditions Jean-Claude Lattès, 1999
  • Re-Naissance, Éditions Jean-Claude Lattès, 2007
  • La méthode Fitnext, Éditions Solar, 2011
  • Et si on arrêtait de se mentir : Alimentation, sport, santé, Éditions Solar, 2014, éditions Pocket, 2015
  • La méthode Fitnext, nouvelle édition enrichie, Éditions Solar, 2014
  • L'Alimentation Fitnext, Editions Solar, 2015, et version allégée des recettes aux éditions Pocket, 2017
  • Et si on décidait d'aller bien, soyons responsables, Editions Solar, 2015, éditions Pocket, 2016
  • Ei si on arrêtait d'empoisonner nos enfants ?, Editions Solar, 2017
  • La Méthode Fitnext Bodyweight, Editions Solar, 2017

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fitnext : coaching sportif et nutrition en ligne d'Erwann Menthéour », sur www.fitnext.com (consulté le 21 décembre 2017)
  2. « Bon sang ne saurait mentir : 3 coureurs suspendus », sur lesoir.be,
  3. « Erwann Menthéour : «Des sportifs du dimanche s'allument la tronche comme c'est pas possible !» », sur ladepeche.fr,
  4. « Entreprendre.fr », sur www.entreprendre.fr (consulté le 21 décembre 2017)
  5. « Livre Erwann Menthéour : des recettes légères extraites du livre d’Erwann Menthéour - Elle à Table », sur www.elle.fr (consulté le 21 décembre 2017)
  6. « Erwann Menthéour - Découvrez l’alimentation Fitnext », Paris Match,‎ (lire en ligne)
  7. « Comment rendre nos enfants moins accros au sucre ? », France Inter,‎ (lire en ligne)
  8. « Erwann Menthéour : "90% de notre alimentation est d'origine industrielle" », RTL.fr,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]