Emanuele Severino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Severino.
Emanuele Severino
Emanuele Severino.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
BresciaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Site web
Distinctions

Emanuele Severino, né le à Brescia et mort dans la même ville le [1] est un philosophe italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Brescia en 1929, Emanuele Severino en 1950, Emanuele Severino termine ses études en philosophie à l'université de Pavie avec Gustavo Bontadini, avec une thèse portant le titre de Heidegger e la metafisica (Heidegger et la métaphysique).

Il reçoit la libera docenza en 1951 en philosophie théorétique. Il enseigne brièvement à l'université catholique du Sacré-Cœur de Milan et devient professeur ordinaire de philosophie morale dans la même université en 1962.

Il passe à l'université « Ca' Foscari » de Venise en 1970, où il enseigne la philosophie théorétique. Il en est aussi le directeur du département de philosophie et théorie des sciences jusqu'en 1990. En 2005, l'Université Ca' Foscari le nomme professeur émérite. il enseigne l'ontologie à la Faculté de philosophie de l'Université Vie-Santé Saint-Raphaël de Milan. Académicien des Lyncéens et Cavaliere di gran croce , il a collaboré pendant plusieurs décennies avec le Corriere della Sera[1].

Emanuele Severino est mort à Brescia le des suites d'une « longue maladie »[1].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 1950 : Note sul problematicismo italiano, Brescia ;
  • 1957 : La struttura originaria, Milano, 1981 ;
  • 1962 : Studi di filosofia della prassi, Milano, 1984 ;
  • 1972 : Essenza del nichilismo, Milano ;
  • 1978 : Gli abitatori del tempo, Roma ;
  • 1979 : Legge e caso, Milano ;
  • 1979 : Techne. Le radici della violenza, Milano,
  • 1980 : Destino della necessità, Milano
  • 1983 : A Cesare e a Dio, Milano ;
  • 1983 : La strada, Milano ;
  • 1985 : La filosofia antica, Milano ;
  • 1985 : La filosofia moderna, Milano ;
  • 1985 : Il parricidio mancato, Milano ;
  • 1988 : La filosofia contemporanea, Milano ;
  • 1989 : Il giogo, Milano ;
  • 1989 : La filosofia futura, Milano ;
  • 1989 : Alle origini della ragione: Eschilo, Milano ;
  • 1989 : Antologia filosofica, Milano ;
  • 1990 : Il nulla e la poesia. Alla fine dell'età della tecnica Leopardi, Milano ;
  • 1992 : La guerra, Milano ;
  • 1992 : Oltre il linguaggio, Milano ;
  • 1995 : Tautotes, Adelphi, Milano.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]