Elizabeth Sombart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Elizabeth Sombart
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (63 ans)
StrasbourgVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Instrument

Elizabeth Sombart est une pianiste française née en 1958 à Strasbourg[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle commence l’étude du piano dès l’âge de sept ans. Elle entre au Conservatoire de sa ville natale et se produit pour la première fois en public à onze ans. Après avoir obtenu le premier prix national de piano et de musique de chambre à seize ans, elle décide de quitter la France pour perfectionner son art à Buenos Aires avec Bruno Leonardo Gelber avant de compléter sa formation auprès de grands maîtres tels que Peter Feuchtwanger à Londres, puis Hilde Langer-Rühl à Vienne où elle approfondit un travail sur l’utilisation de la respiration dans le jeu pianistique. Au cours des dix ans qui vont suivre, elle entreprend avec le grand chef Sergiu Celibidache à l’Université de Mayence, des études de phénoménologie musicale qui lui permettront de développer une pédagogie phénoménologique construite sur le principe de base de la réduction de la multiplicité des phénomènes sonores à l’unité.

Création de la Fondation Résonnance[modifier | modifier le code]

En parallèle à son activité de soliste, Elizabeth Sombart est la fondatrice et présidente de la Fondation Résonnance [2], créée en 1998 et présente dans sept pays (France, Italie, Belgique, Roumanie, Espagne et Liban). Les missions de la fondation sont d’une part « d’offrir la musique classique dans les lieux où elle n’est pas jouée » (hôpitaux, maisons de retraite, instituts pour les personnes handicapées, établissements pénitentiaires, entreprises etc.) et d’autre part, « de créer et de gérer des Ecoles Résonnance », des écoles de piano gratuites, sans examen et sans limite d’âge[3].

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 2006, elle a été élevée au rang de Chevalier de l’Ordre national du Mérite pour l’ensemble de son œuvre et en 2008, Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres pour sa carrière artistique.

Masterclass[modifier | modifier le code]

Elizabeth Sombart se consacre également depuis 1988 à la formation de pianistes lors de masterclass dans les universités et les hautes écoles de musique en Suisse et à l’étranger (Paris, Lausanne, Rome, Barcelone, Louvain, Beyrouth et Kaslik). En 2009, elle a été nommée chargée de cours à l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Depuis 2011, elle enseigne au Conservatoire russe de Paris Serge-Rachmaninoff. En 2014, Elizabeth Sombart inaugure en Suisse le premier Centre international d’études de la pédagogie Résonnance. Cette pédagogie organisée autour de la phénoménologie du son et du geste organise des masterclass de piano, de chant, de direction d’orchestre et de musique de chambre[3].

Concerts[modifier | modifier le code]

Elizabeth Sombart se produit dans le monde entier où les salles de concert prestigieuses l’accueillent [4],[5]: Théâtre des Champs-Élysées à Paris, Carnegie Hall à New York, Wigmore Hall à Londres, Concertgebouw à Amsterdam, Suntory Hall à Tokyo, Victoria Hall à Genève, Salle Palau à Barcelone, Théâtre municipal à Tunis. Elle joue en musique de chambre avec Augustin Dumay (violon), Patrick Gallois (flûte), Lluis Claret (violoncelle) et Akiko Nakajima](soprano). Elle s’est produite avec l’Orchestre national de Lille au Festival de Strasbourg, avec l’Orchestre de la Bruckner Académie à Munich, et l’Orchestre Symphonique du XXIe siècle de Catalogne.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Elizabeth Sombart a publié plusieurs ouvrages dont :

Discographie[modifier | modifier le code]

Elizabeth Sombart a enregistré une discographie et vidéographie[6]. Au disque, il est possible de citer L'Art de la fugue avec Jean-Christophe Geiser en duo piano et orgue sous le Label IFO-Verlag, ou les 21 Nocturnes de Chopin.

En DVD, d’une part, le portrait filmé par Serge Schmidt : « Elizabeth Sombart, une musique aux couleurs de l’âme », diffusé sur Mezzo, la Chaîne Parlementaire, la TSR et TV Liban ; et d’autre part, une série de 50 émissions diffusées sur France 3 et réalisées par Peter Knapp : « Confidences pour piano de Bach à Bartók », qui présente une anthologie de la musique classique[7].

  • Chopin, Barcarolle, op. 60 ; Berceuse, op. 57 et Sonate no 3 op. 58 (1988, Adda) (OCLC 658803692)
  • Schubert, Schumann, Liszt, Brahms (1989, Carrère 96831) (OCLC 659102714)
  • Mozart, Sonates K. 310 et 331, Variations Ah, vous dirai-je maman (, Quantum) (OCLC 658583401)
  • Jean-Sebastien Bach, (, Quantum) (OCLC 772461288)
  • Musique française : Satie, Ravel, Franck, Fauré, Desbrière (, Quantum QM6947) (OCLC 658602061)
  • Schumann, Études symphoniques, op. 13 (1993, Quantum QM6922) (OCLC 658584733)
  • Chopin, Fantaisie-Impromptu, Ballade (nos 1 et 4) 2 études ; 2 nocturnes nos 13 et 20, Mazurka no 3… (, Quantum QM6958) (OCLC 658600543)
  • Poulenc, Desbrière, Dutilleux, Roussel, Messiaen, Fauré : œuvres pour flûte - Patrick Gallois, flûte (Thésis) (OCLC 25111051)
  • Confidences pour piano de Bach à Bartok : Schubert, Chopin, Schumann, Liszt, Brahms, Franck, Fauré, Ravel, Debussy, Tchaikowsky, Dvorak, Scriabine, Rachmaninov et Bartok (1997, 3 CD RCA) (OCLC 416608463)
  • Chemin de croix : César Franck, Frédéric Chopin, Franz Schubert et Nicolas Buttet (, Cascavelle) (OCLC 658437322)

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 1991: Derrick: Der Tote spielt fast keine Rolle (Un mort sans importance): Helen Kaminski [8]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sa musique permet l'évasion
  2. « Fondation Résonnance site officiel » (consulté le )
  3. a et b « Elizabeth Sombart et les couleurs de l'âme », in 88 notes pour piano solo, Jean-Pierre Thiollet, Neva Editions, 2015, p.42-44.
  4. « Article de février 2016 dans Paris Match » (consulté le )
  5. (en) « Samstrasbourg.com » (consulté le )
  6. Bibliothèque nationale de France, http://catalogue.bnf.fr/rechercher.do?index=AUT3&numNotice=12569510&typeNotice=p ; http://www.worldcat.org/identities/lccn-n97-125121/
  7. Elizabeth Sombart sur Pianobleu (consulté le 3 octobre 2013).
  8. (de) « Derrick database » (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]