Ed McBain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir McBain.
Ed McBain
Description de cette image, également commentée ci-après

Ed McBain en 2001.

Nom de naissance Salvatore Lombino
Alias
S. A. Lombino, Evan Hunter, Ed McBain, Hunt Collins, Curt Cannon, Richard Marsten, D.A. Addams, Ted Taine, Edo Makubein
Naissance
New York, État de New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 78 ans)
Weston, Connecticut, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Distinctions
Cartier Diamond Dagger
Western Heritage Awards
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain
Genres

Œuvres principales

Ed McBain, de son vrai nom Salvatore Lombino, est un écrivain américain, né le à New York et mort le chez lui dans le Connecticut d'un cancer du larynx à l'âge de 78 ans. Sous le pseudonyme Ed McBain, il est l'auteur des aventures du 87e District qui l'ont rendu célèbre. Il utilise également les pseudonymes Evan Hunter, Richard Marsten, Hunt Collins, Curt Cannon et Ezra Hannon, notamment pour des ouvrages littéraires, des récits policiers et des textes de science-fiction.

Biographie[modifier | modifier le code]

Salvatore Lombino, né dans une famille d'origine italienne de Ruvo del Monte dans la Basilicate, est élevé dans Harlem Est jusqu'à l'âge de 12 ans avant que sa famille déménage dans le Bronx. Lombino sert dans la Marine durant la Seconde Guerre mondiale, écrivant plusieurs histoires courtes tout en participant aux combats à bord d'un destroyer dans le Pacifique. Démobilisé, il devient professeur, une expérience qui est la source d'inspiration du roman Graine de violence (Blackboard Jungle, 1954) qu'il publie avec succès sous le pseudonyme Evan Hunter, et qui est adapté au cinéma en 1955 par Richard Brooks sous le même titre.

Curieusement, cet écrivain qui fera surtout carrière dans le genre policier entre en littérature avec Find the Feathered Serpent (1952), un roman de science-fiction destiné aux enfants. Ensuite, « sous les pseudonymes de Richard Marsten [...] et d'Evan Hunter, il multiplie les romans »[1].

La notoriété de Salvatore Lombino s'affirme cependant en 1956, lorsque l'éditeur « Permabooks lui demande une série policière »[2]. C'est l'entrée en scène des inspecteurs du commissariat du 87e District de la grande ville imaginaire d'Isola, inspirée par New York, auquel il consacre, sous le pseudonyme d'Ed McBain, cinquante-trois romans et trois nouvelles : Du balai ! (Cop Hater, 1956), Le Sonneur (The Mugger, 1956), Le Fourgue (The Pusher, 1956) posent les prémices de cette série si particulière, qui évolue au fil des années. Comme le précise l'auteur : « La ville décrite ici est imaginaire. Les personnages et les endroits sont fictifs. Seule la méthode policière se fonde sur des techniques d'investigation bien établies »[3]. Dans cet univers éminemment machiste, mettant en scène aux côtés de Steve Carella, les inspecteurs Meyer Meyer, Kling, Hawes, Brown et Willis sous la férule indulgente et compréhensive du lieutenant Byrnes, les femmes s'insinuent peu à peu jusqu'à devenir des personnages incontournables (Eileen Burke, Annie Rawles, Sharyn Cooke), car Ed McBain s'attache toujours à coller à la réalité sociale contemporaine et à l'évolution des mœurs. Outre leurs qualités novatrices - recours à la police scientifique, à la médecine légale, aux précédures d'une enquête réelle -, les romans de McBain se caractérisent par un travail remarquable sur le temps romanesque frisant la perfection dans Cash Cash (Money Money Money, 2001), l'approche des policiers dans leur globalité (McBain est l'un des premiers, sinon le premier, à les faire évoluer dans leur milieu familial) et l'imbrication des intrigues (Lightning, 1984). Ed McBain poursuit ainsi sa chronique du 87e, où « son écriture concise et ironique, ses dialogues étincelants, son talent pour dépeindre les violences évolutives de la ville et ses personnages loin des stéréotypes, font de lui le maître de la procédure policière »[4].

Le cinquante-cinquième et dernier roman consacré par Ed McBain au 87e District est Jouez violons ! (Fiddlers!, 2005).

Un autre personnage récurrent, sujet de treize romans, est l'avocat Matthew Hope, résident de Calusa, une petite ville de Floride, qui apparaît pour la première fois dans J'ai tout gâché (Goldilocks, 1978). « Défenseur de causes qui paraissent perdues d'avance, cet homme de loi mène ses affaires un peu à la manière d'un policier »[5]. Hope croise Steve Carella dans Le Paradis des ratés (The Last Best Hope, 2000), le dernier titre de la série.

Grand maître du roman noir, il publie en carrière de nombreux titres à succès, plusieurs fois adaptés au cinéma de manière notable. Il fut également un scénariste remarqué, notamment celui des Oiseaux (The Birds, 1963) d'Alfred Hitchcock, et a participé à l'écriture de plusieurs séries TV, dont L'Homme de fer (Ironside) et Columbo.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Série 87e District[modifier | modifier le code]

La présente liste ne recense que la première édition en français. De nouvelles traductions intégrales des romans de la série du 87e District sont parus en 9 volumes aux Éditions Omnibus.
  • Cop Hater (1956)
    Publié en français sous le titre Du balai !, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 341, 1956
  • The Mugger (1956)
    Publié en français sous le titre Le Sonneur, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 370, 1957
  • The Pusher (1956)
    Publié en français sous le titre Le Fourgue, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 383, 1957
  • The Con Man (1957)
    Publié en français sous le titre Faites-moi confiance, Paris, Presses de la Cité, coll. « Un mystère » no 382, 1957
  • Killer's Choice (1957)
    Publié en français sous le titre Victime au choix, Paris, Presses de la Cité, coll. « Un mystère » no 424, 1958
  • Killer's Payoff (1958)
    Publié en français sous le titre Crédit illimité, Paris, Presses de la Cité, coll. « Un mystère » no 450, 1959
  • Lady Killer (1958)
    Publié en français sous le titre Souffler n'est pas tuer, Paris, Presses de la Cité, coll. « Un mystère » no 461, 1959
  • Killer's Wedge (1959)
    Publié en français sous le titre Soupe aux poulets, Paris, Presses de la Cité, coll. « Un mystère » no 501, 1959
  • 'Til Death (1959)
    Publié en français sous le titre Pas d'avenir pour le futur, Paris, Presses de la Cité, coll. « Un mystère » no 521, 1960
  • King's Ransom (1959)
    Publié en français sous le titre Rançon sur un thème mineur, Paris, Presses de la Cité, coll. « Un mystère » no 514, 1960
  • Give the Boys a Great Big Hand (1960)
    Publié en français sous le titre La Main dans le sac, Paris, Presses de la Cité, coll. « Un mystère » no 537, 1960
  • The Heckler (1960)
    Publié en français sous le titre À la bonne heure, Paris, Presses de la Cité, coll. « Un mystère » no 551, 1960
  • See Them Die (1960)
    Publié en français sous le titre Mourir pour mourir, Paris, Presses de la Cité, coll. « Un mystère » no 560, 1961
  • Lady, Lady, I Did It (1961)
    Publié en français sous le titre Le Dément à lunettes, Paris, Presses de la Cité, coll. « Un mystère » no 644, 1963
  • Like Love (1962)
    Publié en français sous le titre On suicide, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 882, 1964
  • Empty Hours (1962)
    Publié en français sous le titre Les Heures creuses (recueil de 2 nouvelles : Les Heures creuses et J ), Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 907, 1965 ; réédition sous le titre Les Heures creuses (édition incluant Tempête, nouvelle de Empty Hours, absente de la première édition française), dans Intégrale du 87e District, Éditions Omnibus, tome 3, 1999
  • Ten Plus One (1963)
    Publié en français sous le titre Dix plus un, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 904, 1964
  • Ax (1964)
    Publié en français sous le titre La Hache, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 954, 1965
  • He Who Hesitates (1965)
    Publié en français sous le titre Entre deux chaises, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 994, 1965
  • Doll (1965)
    Publié en français sous le titre Cause toujours, ma poupée !, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1062, 1966
  • Eighty Million Eyes (1966)
    Publié en français sous le titre 80 millions de voyeurs, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1108, 1967
  • Fuzz (1968)
    Publié en français sous le titre La Rousse, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1295, 1969
  • Shotgun (1969)
    Publié en français sous le titre Mort d'un tatoué, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1350, 1970
  • Jigsaw (1970)
    Publié en français sous le titre En pièces détachées, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1396, 1971
  • Hail, Hail, the Gang's All Here ! (1971)
    Publié en français sous le titre Tout le monde sont là, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1478, 1972
  • Sadie When She Died (1972)
    Publié en français sous le titre Après le trépas, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1599, 1973
  • Let's Hear It for the Deaf Man (1973)
    Publié en français sous le titre Le Sourdingue, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1639, 1973
  • Hail to the Chief (1973)
    Publié en français sous le titre Branle-bas au 87e, Paris, Gallimard, coll. « Super noire » no 6, 1974
  • Bread (1974)
    Publié en français sous le titre Flouze, Paris, Gallimard, coll. « Super noire » no 25, 1975
  • Blood Relatives (1975)
    Publié en français sous le titre Adieu cousine..., Paris, Gallimard, coll. « Super noire » no 47, 1976
  • So Long as You Both Shall Live (1976)
    Publié en français sous le titre N'épousez pas un flic, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1716, 1977
  • Long Time no See (1977)
    Publié en français sous le titre Ça fait une paye, Paris, Gallimard, coll. « Super noire » no 112, 1977
  • Calypso (1979)
    Publié en français sous le titre Calypso, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1777, 1980
  • Ghosts (1980)
    Publié en français sous le titre Un poulet chez les spectres, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1832, 1981
  • Heat (1981)
    Publié en français sous le titre Coup de chaleur, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1886, 1982
  • Ice (1983)
    Publié en français sous le titre Nid de poulets, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1941, 1983
  • Lightning (1984)
    Publié en français sous le titre Lightning, Paris, Presses de la Cité, coll. « Haute Tension », 1992
  • Eight Black Horses (1985)
    Publié en français sous le titre Huit chevaux noirs, Paris, Presses de la Cité, coll. « Haute Tension », 1986
  • Poison (1987)
    Publié en français sous le titre Poison, Paris, Presses de la Cité, 1989
  • Tricks (1987)
    Publié en français sous le titre Quatre petits monstres, Paris, Presses de la Cité, 1989
  • Lullaby (1989)
    Publié en français sous le titre Isola blues, Paris, Presses de la Cité, 1993
  • Vespers (1990)
    Publié en français sous le titre Vêpres rouges, Paris, Presses de la Cité, 1992
  • Widows (1991)
    Publié en français sous le titre Les Veuves, Paris, Presses de la Cité, 2008
  • Kiss (1992)
    Publié en français sous le titre Kiss, Paris, Presses de la Cité, 1994
  • Mischief (1993)
    Publié en français sous le titre Poissons d'avril, Paris, Presses de la Cité, 1995
  • And All Through the House (1994)
    Publié en français sous le titre Veille de Noël au 87e District, Paris, Presses de la Cité, 2000
  • Romance (1995)
    Publié en français sous le titre Romance, Paris, Presses de la Cité, 1996
  • Nocturne (1997)
    Publié en français sous le titre Nocturne, Paris, Presses de la Cité, 2009
  • The Big Bad City (1999)
    Publié en français sous le titre La Cité sans sommeil, Paris, Presses de la Cité, 1999
  • The Last Dance (2000)
    Publié en français sous le titre La Dernière Danse, Paris, Presses de la Cité, 2000
  • Money, Money, Money (2001)
    Publié en français sous le titre Cash cash, Paris, Presses de la Cité, 2002
  • Fat Ollie's Book (2002)
    Publié en français sous le titre Roman noir, Paris, Presses de la Cité, 2003
  • The Frumious Bandersnatch (2004)
    Publié en français sous le titre Le Frumieux Bandagrippe, Paris, Presses de la Cité, 2005
  • Hark ! (2004)
    Publié en français sous le titre Jeux de mots, Paris, Presses de la Cité, 2006
  • Fiddlers (2005)
    Publié en français sous le titre Jouez violons !, Paris, Presses de la Cité, 2006

Série Matthew Hope[modifier | modifier le code]

  • Goldilocks (1978)
    Publié en français sous le titre J'ai tout gâché, Paris, Gallimard, coll. « Super noire » no 129, 1979
  • Rumpelstiltskin (1981)
    Publié en français sous le titre Fausses notes, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1872, 1982
  • Beauty and the Beast (1982)
    Publié en français sous le titre Piège pour King-Kong, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1918, 1983
  • Jack and the Beanstalk (1984)
    Publié en français sous le titre Pour des haricots, Paris, J'ai lu no 1875, 1985
  • Snow White and The Rose Red (1985)
    Publié en français sous le titre Blanche neige et Rose Rouge, Paris, J'ai lu no 2072, 1986
  • Cinderella (1986)
    Publié en français sous le titre Cendrillon, Paris, J'ai lu no 2353, 1988
  • Puss on Boots (1987)
    Publié en français sous le titre Le Chat botté, Paris, J'ai lu no 2891, 1990
  • The House that Jack Built (1988)
    Publié en français sous le titre La Maison de Jacques, Paris, J.-C. Lattès, coll. « Suspense et Cie », 1995
  • Three Blind Mice (1990)
    Publié en français sous le titre Trois souris aveugles, Paris, Ramsay, coll. « Nuit blanche », 1995
  • Mary, Mary (1992)
    Publié en français sous le titre Mary, Mary, Paris, J.-C. Lattès, coll. « Suspense et Cie », 1994
  • There Was a Little Girl (1994)
    Publié en français sous le titre Blanche comme une petite fille, Paris, Ramsay, coll. « Nuit blanche », 1995
  • Glady, the Cross-Eyed Bear (1996)
    Publié en français sous le titre La Nuit des nounours, Paris, Ramsay, coll. « Nuit blanche », 1997
  • The Last Best Hope (1998), le personnage de Steve Carella du 87e District fait une apparition dans ce roman
    Publié en français sous le titre Le Paradis des ratés, Paris, Éditions du Rocher, 2000 ; réédition, Paris, Payot et Rivages, coll. « Rivages/Noir » no 677, 2008

Autres romans[modifier | modifier le code]

  • The April Robin Murders (1958), en collaboration avec Craig Rice
    Publié en français sous le titre Cinéma et duplicité, Paris, Presses de la Cité, coll. « Un mystère » no 472, 1959
  • The Gutter and the Grave (1958)
    Publié en français sous le titre Le Caniveau pour tombe, Paris, J'ai lu no 8307, 2007
  • The Sentries (1965)
    Publié en français sous le titre Les Sentinelles, Paris, Gallimard, coll. « Le Livre du jour », 1966
  • Where There's Smoke (1975)
    Publié en français sous le titre Envoyez la fumée !, Paris, Gallimard, coll. « Super noire » no 14, 1975
  • Doors (1975), roman signé Ezra Hannon
  • Guns (1976)
    Publié en français sous le titre L'Énervé de la gachette, Paris, Gallimard, coll. « Super noire » no 80, 1977
  • Another Part of the City (1986)
    Publié en français sous le titre Manhattan blues, Paris, J'ai lu no 2594, 1989
  • Downtown (1990)
    Publié en français sous le titre Downtown, Paris, Presses de la Cité, 1990
  • Scimitar (1992), roman signé John Abbott
  • Candyland (2000), roman cosigné Evan Hunter
    Publié en français sous le titre Obsessions, Paris, Presses de la Cité, 2001
  • Driving Lessons (2000)
    Publié en français sous le titre Leçons de conduite, Paris, Payot et Rivages, coll. « Rivages/Noir » no 413, 2001
  • Alice in Jeopardy (2005)
    Publié en français sous le titre Alice en danger, Paris, Payot et Rivages, coll. « Rivages/Noir » no 711, 2008

Romans signés Evan Hunter[modifier | modifier le code]

  • Find the Feathered Serpent (1952)
  • The Evil Sleep! (1952)
  • Don't Crowd Me (1953)
    Publié en français sous le titre Alerte aux baigneurs !, Paris, Presses internationales, coll. « Inter-Police » no 3, 1959
  • The Blackboard Jungle (1954)
    Publié en français sous le titre Graine de violence, Paris, France-Empire, 1955 ; réédition dans une nouvelle traduction intégrale sous le titre Graine de violence, Paris, Seuil, coll. « Points » no 2051, 2008
  • Second Ending (1956)
    Publié en français sous le titre Trop tard pour mourir, Paris, France-Empire, 1957
  • Strangers When We Meet (1958)
    Publié en français sous le titre Femme d'autrui de convoiteras, Paris, Presses de la Cité, 1959; réédition sous le titre Liaisons secrètes, Paris, Pocket no 95, 1963
  • A Matter of Conviction (1959)
    Publié en français sous le titre Le Temps du châtiment, Paris, Pocket no 240, 1964
  • The Remarkable Harry (1959)
  • Mothers and Daughters (1961)
    Publié en français sous le titre Mères et Filles, Paris, France-Empire, 1961
  • The Wonderful Button (1961)
  • Buddwing (1964)
    Publié en français sous le titre Mister Buddwing, Paris, Les Belles Lettres/Manitoba, coll. « Le Cabinet noir » no 4, 1996
  • Me and Mr. Stenner (1965)
  • The Paper Dragon (1966)
  • A Horse's Head (1967)
    Publié en français sous le titre Le Paumé, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1185, 1968
  • Last Summer (1968)
  • Sons (1969)
  • Nobody Knew They Were There (1971)
  • Seven (1972)
  • Every Little Crook and Nanny (1972)
  • Come Winter (1973)
  • Streets Of Gold (1974)
  • The Chisholms: A Novel Of The Journey West (1976)
  • Walk Proud (1979)
  • Love, Dad (1981)
  • Far From The Sea (1983)
  • Lizzie (1984)
  • Criminal Conversation (1994)
    Publié en français sous le titre Conversations criminelles, Paris, J.-C. Lattès, coll. « Suspense et Cie », 1994
  • Privileged Conversation (1996)
    Publié en français sous le titre Conversations privilégiées, Paris, Ramsey, coll. « Nuit blanche », 1999
  • The Moment She Was Gone (2002)
    Publié en français sous le titre Les Mensonges de l'aube, Paris, L'Archipel, 2004

Romans signés Richard Marsten[modifier | modifier le code]

  • Rocket to Luna (1952)
    Publié en français sous le titre Rocket vers la lune, Paris, Daniber, coll. « L'Alouette » no 8, 1960
  • Danger: Dinosaurs! (1953)
    Publié en français sous le titre Danger... dinosaures, Paris, Daniber, coll. « L'Alouette » no 9, 1960
  • Runaway Black (1954)
    Publié en français sous le titre Le Pavé brûle, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 261, 1955
  • Murder in the Navy ou Death of a Nurse (1955)
    Publié en français sous le titre Panique à bord, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 325, 1956
  • The Spiked Heel (1956)
    Publié en français sous le titre Le Talon du diable, Paris, Éditions France-Empire, s.d.
  • Vanishing Ladies (1957)
    Publié en français sous le titre Envolée la gazelle !, Paris, Presses internationales, coll. « Inter-Police » no 27, 1960
    Publié en français dans une traduction intégrale signée Ed McBain sous le titre Escamotage, Paris, Pocket no 3908, 1993
  • Even the Wicked (1958)
    Publié en français sous le titre Une tête dans l'eau, Paris, Presses internationales, coll. « Inter-Police » no 21, 1960
    Publié en français dans une autre traduction et signée Ed McBain sous le titre Le Dernier Plongeon, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1723, 1978
  • Big Man (1959)
    Publié en français sous le titre Le Big Papa, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1628, 1973

Romans signés Hunt Collins[modifier | modifier le code]

  • Cut Me In (1954)
    Publié en français sous le titre Bon à tirer, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 264, 1955
  • Tomorrow's World (1956)

Romans signés Curt Cannon[modifier | modifier le code]

  • I'm Cannon For Hire (1958)
    Publié en français sous le titre Faites donner le Cannon, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 524, 1959
  • I Like 'em Tough (1958), recueil de nouvelles
    Publié en français sous le titre Un clochard trop curieux, Paris, Presses internationales, coll. « Inter-Police » no 26, 1960
    Publié en français dans une autre traduction de façon partielle et signé Ed McBain sous le titre Pourvu que tu en crèves, Paris, Futuropolis, coll. « Futuropolis Nouvelle », 1986

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • The Jungle Kids (1956)
  • The Merry, Merry Christmas (1957)
  • On the Sidewalk Bleeding (1957)
    Publié en français sous le titre Le Sang sur le trottoir, Paris, NéO, coll. « Le Miroir obscur » no 24, 1981
  • The Last Spin & Other Stories (1960)
  • Happy New Year, Herbie (1963)
  • The Easter Man (a Play) and Six Stories (1972)
  • Seven (1972)
  • The McBain Brief (1982)
    Publié en français sous le titre Si Ed McBain m'était conté, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1958, 1984
  • The Best American Mystery Stories (2000)
  • Barking at Butterflies & Other Stories (2000)
  • Running from Legs (2000)
  • Learning to Kill (2006)
    Publié en français sous le titre Le Goût de la mort, Paris, B. Pascuito, 2008

Nouvelles isolées[modifier | modifier le code]

  • Nightshade (1970)
    Publié en français sous le titre Les Ombres de la nuit, Paris, Opta, Mystère Magazine no 294, août 1972
  • The Jesus Case (1974)
    Publié en français sous le titre Le Crucifié, Paris, Opta, Alfred Hitchcock Magazine no 160, septembre 1974

Autres publications[modifier | modifier le code]

  • Me and Hitch (1997), signé Evan Hunter
    Publié en français sous le titre Hitch et moi, Paris, Ramsay, Ramsey Cinéma, 2006
  • Dur-à-mourir (1984), recueil de nouvelles publié en France uniquement
    Publié à Paris, NéO, coll. « Le Miroir obscur », 1984

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Tulard, Dictionnaire du roman policier : 1841-2005, p. 442.
  2. Dictionnaire des littératures policières, volume 2, p. 244.
  3. Jean Tulard, Dictionnaire du roman policier : 1841-2005, p. 443.
  4. Dictionnaire des littératures policières, volume 2, p. 244.
  5. Dictionnaire des littératures policières, volume 2, p. 244.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]