Earl Clark

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Clark.
Earl Clark Portail du basket-ball
Earl Clark Cavs.jpg
Earl Clark en novembre 2013
Fiche d’identité
Nom complet Earl Rashad Clark
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (27 ans)
Plainfield, New Jersey
Taille 2,08 m (6 10)
Poids 102 kg (224 lb)
Surnom E5
Situation en club
Poste Ailier fort
Carrière universitaire ou amateur
2006-2009 Cardinals de Louisville
Draft NBA
Année 2009
Position 14e
Franchise Suns de Phoenix
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2009-2010
2010
2010
2010-2011
2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014
2014
2014-2015
2014-2015
Suns de Phoenix
Energy de l'Iowa
Suns de Phoenix
Magic d'Orlando
Zhejiang Lions
Magic d'Orlando
Lakers de Los Angeles
Cavaliers de Cleveland
Knicks de New York
Vipers de Rio Grande Valley
Shandong Lions
Nets de Brooklyn
02,7
20,7
03,2
04,1
-
02,7
07,3
05,2
02,6
26,2
26,7
02,7

* Points marqués dans chaque club dans le cadre des compétitions nationales et continentales.

Earl Rashad Clark (né le 17 janvier 1988 à Plainfield, New Jersey) est un basketteur américain évoluant en NBA.

Carrière NBA[modifier | modifier le code]

Suns de Phoenix (2009-Déc.2010)[modifier | modifier le code]

Il est drafté à la 14e position en 2009 par les Suns de Phoenix. Il marque son premier panier à trois points le 28 janvier 2010. Clark est envoyé chez l'Energy de l'Iowa en D-League le 15 mars 2010 après avoir disputé 45 rencontres avec les Suns où il tournait à 2,7 points, 1,1 rebonds en 7,6 minutes par match.

Magic d'Orlando (Déc.2010-2012)[modifier | modifier le code]

Le 18 décembre 2010, il est échangé par les Suns de Phoenix contre Vince Carter, Mickaël Piétrus, Marcin Gortat, un premier tour de draft 2011 et trois millions de dollars, et rejoint le Magic d'Orlando avec ses coéquipiers Jason Richardson et Hedo Turkoglu.

En août 2011, durant le NBA Lock-out 2011, il signe en Chine chez les Zhejiang Lions. Toutefois, après un mois en Chine, il demande à quitter l'équipe pour des raisons personnelles sans avoir disputé une seule rencontre avec l'équipe chinoise.

En décembre 2011, il prolonge son contrat de deux ans[1].

Le 16 avril 2012, il réalise son premier double-double avec 14 points et 11 rebonds.

Lakers de Los Angeles (2012-2013)[modifier | modifier le code]

Le 10 août 2012, il est transféré aux Lakers de Los Angeles dans un échange à quatre équipes qui envoie notamment Dwight Howard aux Lakers. Les Nuggets de Denver reçoivent Andre Iguodala, les Sixers de Philadelphie récupèrent Andrew Bynum et Jason Richardson et le Magic gagnent Arron Afflalo, Al Harrington, Nikola Vučević, Maurice Harkless, Josh McRoberts, Christian Eyenga et un premier tour de draft protégé. Les Lakers récupèrent également Chris Duhon dans le transfert[2].

Le 9 janvier 2013, Clark réalise un très bon match, en 27 minutes, il réalise ses records personnes avec 22 points et 13 rebonds contre les Spurs de San Antonio. Suite à ce match, son temps de jeu augmente notamment grâce aux blessures de Dwight Howard, Pau Gasol et Jordan Hill. Son entraîneur Mike D'Antoni le trouve phénoménal alors qu'il vient de réaliser son second double-double en carrière. Clark réalise trois double-double en six matchs et il finit par être titularisé à chaque match même au retour de Gasol. Après trois ans avec un temps de jeu limité, Clark approche les 30 minutes de jeu par match. Toutefois, il apparaît fatigué en mars et D'Antoni remplace Clark par Gasol dans le cinq majeur.

Cavaliers de Cleveland/Sixers de Philadelphie (2013-Fév.2014)[modifier | modifier le code]

Le 22 juillet 2013, il signe aux Cavaliers de Cleveland[3].

Le 20 février 2014, il est transféré aux 76ers de Philadelphie en compagnie d'Henry Sims et deux futurs second tour de draft contre Spencer Hawes[4]. Le lendemain, il est coupé par les 76ers[5].

Knicks de New York (25 Fév.-20 Mar.2014)[modifier | modifier le code]

Il intéresse les Knicks de New York[6]. Le 25 février, il signe un contrat de 10 jours avec les Knicks[7]. Le 10 mars, il signe un second contrat de 10 jours[8]. Le 20 mars, il n'est pas conservé jusqu'à la fin de la saison et doit donc chercher un nouveau club[9].

Grizzlies de Memphis / Rockets de Houston (2014)[modifier | modifier le code]

Le 2 septembre 2014, il est testé par les Spurs de San Antonio[10]. Le 25 septembre 2014, il signe avec les Grizzlies de Memphis[11]. Cependant, il est coupé par les Grizzlies le 22 octobre 2014[12]. Deux jours plus tard, il signe aux Rockets de Houston[13] mais est coupé trois jours plus tard.

Vipers de Rio Grande Valley (2014)[modifier | modifier le code]

Le 31 octobre 2014, Clark est sélectionné par l'Energy de l'Iowa en D-League en tant que joueur affilié aux Grizzlies de Memphis. Néanmoins, il est transféré aux Vipers de Rio Grande Valley le lendemain.

Entre le 14 novembre et le 6 décembre 2014, il dispute six rencontres chez les Vipers.

Shandong Lions (2014-2015)[modifier | modifier le code]

Le 10 décembre 2014, Clark signe en Chine, chez les Shandong Lions après avoir rompu son contrat avec les Vipers de Rio Grande Valley[14]. En 19 matchs avec Shandong, il a des moyennes de 26,7 points et 10,3 rebonds par match.

Nets de Brooklyn (2015)[modifier | modifier le code]

Le 27 mars 2015, il signe un contrat de dix jours avec les Nets de Brooklyn[15]. Le 6 avril 2015, il signe avec les Nets jusqu'en 2016[16]. Le 4 août 2015, à sa demande, il est coupé par les Nets[17].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Universitaires[modifier | modifier le code]

Les statistiques en matchs universitaires d'Earl Clark sont les suivants[18] :

Année Équipe Matches Titul. Min./m.  %tir  %3pts  %l-f rbds/m. pass/m. int/m. ctr/m. pts/m.
2006-2007 Louisville 32 5 16,0 48,0 37,0 59,7 3,78 0,38 0,66 0,44 5,91
2007-2008 Louisville 35 22 28,5 47,6 22,7 65,4 8,14 1,37 0,97 1,69 11,14
2008-2009 Louisville 37 36 34,3 45,7 32,6 64,7 8,70 3,22 1,03 1,38 14,19
Total 104 63 26,7 46,7 29,8 64,0 7,00 1,72 0,89 1,19 10,62

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Année Équipe Matches Titul. Min./m.  %tir  %3pts  %l-f rbds/m. pass/m. int/m. ctr/m. pts/m.
2009–10 Suns 51 0 7,5 37,1 40,0 72,2 1,2 0,4 0,1 0,2 2,7
2010–11 Suns 9 0 8,0 38,7 0,0 50,0 1,9 0,4 0,1 0,3 3,2
2010–11 Magic 33 0 11,9 44,1 0,0 59,5 2,5 0,2 0,2 0,4 4,1
2011–12 Magic 45 1 12,4 36,7 0,0 72,4 2,8 0,4 0,3 0,7 2,7
2012–13 Lakers 59 36 23,1 37,2 33,7 69,7 5,5 1,1 0,6 0,8 7,3
2013–14 Cavaliers 45 17 15,5 37,5 34,5 58,3 2,8 0,4 0,4 0,4 5,2
2013–14 Knicks 9 0 7,8 33,3 16,7 80,0 1,8 0,2 0,1 0,7 2,56
2014–15 Nets 10 0 9,3 36,7 28,6 25,0 2,3 0,3 0,3 0,4 2,70
Total 261 54 13,9 40,3 66,4 66,4 3,0 0,5 0,3 0,5 4,4

Playoffs[modifier | modifier le code]

Année Équipe Matches Titul. Min./m.  %tir  %3pts  %l-f rbds/m. pass/m. int/m. ctr/m. pts/m.
2010 Suns 3 0 4,0 33,3 0,0 100,0 0,7 0,3 0,3 0,0 1,3
2011 Magic 1 0 6,0 33,3 0,0 0,0 4,0 1,0 1,0 1,0 2,0
2012 Magic 5 0 17,6 44,4 0,0 57,1 6,6 0,4 0,2 1,0 4,0
2013 Lakers 4 1 20,4 36,8 0,0 0,0 3,0 0,5 0,3 0,3 3,5
2015 Nets 2 0 6,5 20,0 66,7 0,0 1,0 0,0 0,5 0,0 3,0
Total 15 1 13,4 35,8 28,6 66,7 3,5 0,3 0,4 0,5 3,1

Records personnels sur une rencontre NBA[modifier | modifier le code]

Les records personnels d'Earl Clark, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[19] :

Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 22 @ Spurs de San Antonio 6 3 fois
Paniers marqués 9 @ Spurs de San Antonio 9 janvier 2013 3 Spurs de San Antonio
@ Pacers de l'Indiana

Paniers tentés 17 @ Heat de Miami 9 Spurs de San Antonio
Paniers à 3 points réussis 4 Hornets de La Nouvelle-Orléans
Bucks de Milwaukee

1 @ Hawks d'Atlanta
Hawks d'Atlanta

Paniers à 3 points tentés 8 Pistons de Détroit 3 Spurs de San Antonio 26 avril 2013
Lancers francs réussis 6 @ Thunder d'Oklahoma City 2 3 fois
Lancers francs tentés 8 Thunder d'Oklahoma City
@ Thunder d'Oklahoma City

4 @ Pacers de l'Indiana
Rebonds offensifs 6 @ Raptors de Toronto 2 5 fois
Rebonds défensifs 11 Hornets de La Nouvelle-Orléans
Celtics de Boston
29 janvier 2013
7 @ Pacers de l'Indiana 28 avril 2012
Rebonds totaux 16 Celtics de Boston 20 février 2013 9 @ Pacers de l'Indiana 28 avril 2012
Passes décisives 5 Hornets de La Nouvelle-Orléans 1 4 fois
Interceptions 3 3 fois 1 6 fois
Contres 5 Mavericks de Dallas 4 @ Pacers de l'Indiana 28 avril 2012
Balles perdues 6 Pacers de l'Indiana
Hornets de La Nouvelle-Orléans

29 janvier 2013
3 Spurs de San Antonio 26 avril 2013
Minutes jouées 42 @ Pistons de Détroit
@ Heat de Miami

31 Spurs de San Antonio 28 avril 2013

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • McDonald's All-American (2006)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dimitri Kucharczyk, « Earl Clark prolonge de deux ans à Orlando », sur basketusa.com,‎
  2. Fabrice Auclert, « Officiel : Dwight Howard aux Lakers dans un échange à 12 joueurs », sur basketusa.com,‎
  3. Dimitri Kucharczyk, « Earl Clark signe pour deux ans à Cleveland », sur basketusa.com,‎
  4. Dimitri Kucharczyk, « Spencer Hawes envoyé à Cleveland en échange de tours de draft », sur basketusa.com,‎
  5. Fabrice Auclert, « Philly : Earl Clark coupé, Danny Granger aussi ? », sur basketusa.com,‎
  6. Fabrice Auclert, « Les Knicks testent Dahntay Jones et négocient avec Earl Clark », sur basketusa.com,‎
  7. Fabrice Auclert, « Shannon Brown et Earl Clark arrivent aux Knicks », sur basketusa.com,‎
  8. Dimitri Kucharczyk, « Shannon Brown et Earl Clark prolongés de 10 jours par les Knicks », sur basketusa.com,‎
  9. Dimitri Kucharczyk, « New York : Shannon Brown conservé jusqu’en fin de saison, Earl Clark coupé », sur basketusa.com,‎
  10. Arnaud Gelb, « Earl Clark testé par les Spurs », sur basketusa.com,‎
  11. Arnaud Gelb, « Earl Clark aux Grizzlies », sur basketusa.com,‎
  12. Jeremy Le Bescont, « Earl Clark n’a pas convaincu les Grizzlies », sur basketusa.com,‎
  13. Arnaud Gelb, « Les Rockets récupèrent Earl Clark », sur basketusa.com,‎
  14. Jeremy Le Bescont, « Earl Clark prend la direction de la Chine », sur basketusa.com,‎
  15. Arnaud Gelb, « Nets : Earl Clark en renfort », sur basketusa.com,‎
  16. Jeremy Le Bescont, « Brooklyn : Earl Clark prolongé jusqu’en 2016 », sur basketusa.com,‎
  17. Fabrice Auclert, « Les Nets se séparent d’Earl Clark », sur basketusa.com,‎
  18. (en) « stats universitaires », sur sports-reference.com,‎ 2009 (consulté le 12 juin 2009)
  19. (en) « Earl Clark : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 1 mai 2015)