Discussion:Échelles longue et courte

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Dans l'article fr il est écrit que 'échelles courte' et 'longue' sont les traductions des expression anglophones... et dans l'article en il est dit le contraire!--Le fourbe et cruel Raminagrobis 20 août 2006 à 00:55 (CEST)

Renommer l'article[modifier le code]

Cet article traitant à la fois de l'échelle courte et de l'échelle longue, il serait judicieux d'en tenir compte dans son titre : Plutôt que échelle longue, je propose qu'on l'appelle échelles courte et longue (ou échelles longue et courte, voire échelle courte et échelle longue ou échelle longue et échelle courte), en conservant des redirects pour les pages échelle courte et échelle longue. PieRRoMaN ¤ Λογος 20 août 2006 à 00:46 (CEST)

Je pense que le titre "Échelles longue et courte" convient le mieux, car l'échelle longue est plus ancienne que l'échelle courte. Paul Martin 21 août 2006 à 14:45 (CEST)


Contradiction[modifier le code]

Que je corrigerais si je savais laquelle des affirmations est vraie : "Dans la quasi-totalité des pays d'Europe et dans le monde, l'échelle longue n'a jamais été remise en cause." versus "Au début du XIXe siècle : La France est partiellement convertie à l'échelle courte, (...) XIXe siècle : La plupart des encyclopédies de langue française retiennent le courte échelle, taisent la longue échelle originale où la disent « désormais obsolète ». " --Le fourbe et cruel Raminagrobis 5 septembre 2006 à 21:39 (CEST)

Je n'y vois pas de contradiction.
"La quasi-totalité", cela dit justement presque tous les pays ; sauf en France et en Italie (de surcroît: partiellement seulement, dans les deux pays, car tout le monde ne suivait pas.) Je viens de le préciser dans l'article. Paul Martin 16 septembre 2006 à 17:57 (CEST)

Le monde informatique cite cet article : http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-meteo-france-quintuple-ses-performances-de-calcul-19973.html Chris CII 26 mai 2007 à 19:47 (CEST)


La réalité[modifier le code]

Les nombres servent à compter et mesurer des réalités. Quel est le plus grand nombre exprimant une réalité ? Comparons l'univers à l'électron. Si l'on suppose que l'univers est une sphère dont le rayon est de quatorze milliards d'années de lumière, que la masse volumique de l'électron est de un gramme par centimètre cube, sa masse étant de neuf cents quintillionièmes de gramme, le rapport entre le volume de l'univers et le volume de l'électron est d'environ onze octodécilliards. Je ne vois pas de réalité physique qui nécessiterait un nombre plus grand. Alors, à quoi sert le centillion ? oo

Il faut bien comprendre que les nombres servent aussi à désigner des grandeurs qui ne dérivent pas de comptage d’unités palpables ; c’est le cas par exemple des valeurs monétaires (des francs), d’un grand nombre de grandeurs physiques (des watts), des probabilités théoriques («une chance sur X»), etc. Cela dit, il est vrai que les noms de très-grands nombres n’ont aucune utilisation pratique, car en fait, quand on en rencontre, on utilise la notation scientifique en puissance de dix. Ils peuvent cependant être utilisés dans un but didactique (par exemple comme illustration d’une logique de nommage). —C.P. 1 novembre 2013 à 12:12 (CET)

usage réel[modifier le code]

Il serait peut-etre bon de préciser qu'en français réel, on n'utilise jamais les formes billion, billiard, etc. Mille milliards est la forme usuelle pour 10^12. 10^15 et au delà ne se rencontrent que dans des contextes scientifiques, donc c'est la notation scientifique en exponentiel. Un exemple, l'article de wikipedia sur l'année-lumière: On y lit: 9 460 730 472 580,8 km soit environ 9 460,730 473 milliards de km puis plus loin 10.000.000.000.000 (dix mille milliards de kilomètres) Sur le PIB, on lit Le PIB mondial aurait été selon le FMI de 57 937 milliards de dollars en 2009 contre 60 689 milliards en 2008

Sauvegarde de Discussion:Billion, devenue pdd d'un redirect[modifier le code]

Quid Vs Litré

Il est écrit dans le quid que légalement en France, Billion vaut 10^9

non 10⁹ = 1 milliard en France (= billon en anglais). Dans le dictionnaire encyclopédique "un million de millions soit 10¹²". Il apparait que le billion ne figure pas en France comme unité légale définie et qu'on parlera en puissances de 10, ici en millions de millions.
Et selon le Litré, un billion = un milliard. Qui croire? Rinjin 8 février 2007 à 11:02 (CET)
En 1961 la France a choisi (journal officiel)[Quoi ?]. Littré, c'est vieux et le Quid c'est mince Jean de Parthenay (d) 28 septembre 2009 à 22:49 (CEST)

Correctif[modifier le code]

La France a adopté pour les multiples et sous multiples la norme ISO ainsi les multiples de grandes dimensions sont régis par la règle 10 puissance (2 ou 3 ou 4) x6 ainsi 10 puissance 12 = un billion, 10 puissance 18 = un trillion, 10 puissance 24 = un quadrillion, etc. Se reporter au décret du 3 mai 1961 modifié sur les unités de mesure.

Cette norme n'est pas utilisée, semble-t-il, dans les pays anglo-saxons. — Le message qui précède, non signé, a été déposé par un utilisateur sous l’IP 90.45.92.126 (discuter), le 3/2/10.

Correctif 2[modifier le code]

La langue française utilise plutôt le nom milliard pour 10^9. Il est possible que à l'avenir compte tenu de la puissance de la langue anglaise billion soit introduit comme synonyme dans le dictionnaire et que milliard tombe en désuétude. — Le message qui précède, non signé, a été déposé par un utilisateur sous l’IP 92.142.211.165 (discuter), le 7/3/10.

Correctif 3[modifier le code]

L’encyclopédie du CNRS donne 10^12 pour le billion. — Pano38 (discuter), le 1/10/14

Russie[modifier le code]

L'échelle courte est en usage en Russie depuis (au moins) le 19e siècle. L'article en russe le confirme. Je ne vois pas pourquoi la Russie se trouve parmi les pays indécis. 89.156.169.215 (discuter) 13 septembre 2015 à 00:24 (CEST)

«Pays indécis» est un mauvais terme pour dire «système mixte». En clair, il s’agit de l’échelle courte, sauf pour 109 où le terme milliard est utilisé plutôt que billion. J’ai reformulé pour rendre cela plus clair. —C.P. 15 septembre 2015 à 00:44 (CEST)

Citation de Guillaume Budé[modifier le code]

Je ne sais pas si c'est une erreur de traduction ou si c'est l'auteur qui a fait une erreur, mais dix myriades de myriades, ça ne peut pas être un million de millions. À moins de redéfinir la myriade à , dix myriades de myriades c'est mille millions. --Ork (discuter) 24 janvier 2018 à 10:08 (CET)

Noms des grandes puissances de 10[modifier le code]

Cette section a été ajoutée par Michelet (d · c · b) en mars 2007, et vient d'un transfert d'une section contenue dans la première version de l'article nom des grands nombres par traduction de l'article en anglais. Or on voit qu'en mars 2008 [1] la pertinence de la section était déjà mise en doute sur l'article de WP:en. et la section a finalement été supprimée en septembre 2008 par Dbbsmith[2] si j'en crois cette discussion. Je serais tentée d'en faire autant dans cet article si on ne trouve pas de source (antérieures à 2008 pour éviter les sources s'étant appuyée sur WP). HB (discuter) 30 avril 2019 à 19:21 (CEST)

Bonne initiative ! J’ai plusieurs remarques.
  1. La page anglophone « en:Names of large numbers » (dont tu cites la page de discussion) semble s’être sérieusement penchée sur la question de l’usage réel, notamment avec un relevé de présence dans différents dictionnaires. Ça pourrait servir d’inspiration pour cette page-ci.
  2. D’ailleurs, je ne suis pas du tout convaincu que cette page-ci ait une raison d’être séparée de « Noms des grands nombres », peut-être faudrait-il les fusionner ?
  3. Si l’on conserve ces noms, je pense que ce serait bien mieux de donner explicitement le système de dérivation des noms, comme fait sur la page anglophone. Ce serait à la fois moins ambigu et plus facile à lire. Quant au long tableau actuel, il pourrait être conservé pour illustration, éventuellement dans une boîte à dérouler, mais, je le trouverais beaucoup plus facile à lire s’il était tabulé selon le rang n et le nom généré à partir de n, et non selon la valeur (1 000n+1 en échelle courte, 1 000 000n en échelle courte). Ainsi on éviterait de dupliquer ces noms à dormir debout…
  4. D’ailleurs en comparant cette page-ci avec le système anglophone, je trouve des différences:
    • ici, le préfixe de la 5e unité est quin- au lieu de quinqua- (par exemple pour 100025+1 en échelle courte : quinvigintillion au lieu de quinquavigintillion) ;
    • ici, le préfixe de la 3e unité est toujours tre- (tré- en français) au lieu de varier entre tre-/tres- (par exemple pour 100023+1 en échelle courte : trevigintillion au lieu de tresvigintillion) ;
    • ici, le préfixe de la 6e unité est toujours sex- au lieu de varier entre se-/ses-/sex- (par exemple pour 100026+1 en échelle courte : sexvigintillion au lieu de sesvigintillion) ;
    • ici, le préfixe de la 7e unité est toujours septen- au lieu de varier entre septe-/septen-/septem- (par exemple pour 100027+1 en échelle courte : septenvigintillion au lieu de septemvigintillion) ;
    • ici, le préfixe en anglais de la 9e unité est toujours novem- au lieu de varier entre nove-/noven-/novem- (par exemple pour 100039+1 et 100099+1 en échelle courte : novemtrigintillion et novemnonagintillion au lieu de noventrigintillion et novenonagintillion) ;
    • toujours pour la 9e unité, la page présente semble suggérer qu’en français on dirait noni- au lieu de novem-, du moins selon l’échelle longue de Peletier, mais les exemples sont insuffisants pour en être sûr (la seule donnée qu’on a, c’est le nom de 1 000 00019 en échelle longue : nonidécillion en français selon Peletier, au lieu de novemdecillion en anglais britannique traditionnel, suivant Chuquet).
    En bref, quinqua- devient quin-, novem- devient peut-être noni-, et toutes les altérations expliquées dans la note (sous le petit tableau des préfixes ) passent à la trappe. En fait, la différence semble liée aux noms « usuels » pour 10 ≤ n < 20 (selon cette section de la page anglophone), à savoir : decillion, undecillion, duodecillion, tredecillion, quattordecillion, quindecillion, sexdecillion, septendecillion, octodecillion, novemdecillion. Le système présenté sur cette page-ci semble être une généralisation compatible avec ces noms, tandis que le système proposé sur la page anglophone génère des noms parfois incompatibles : decillion, undecillion, duodecillion, tredecillion, quattordecillion, quinquadecillion, sedecillion, septendecillion, octodecillion, novendecillion.
    S’agit-il d’erreurs du texte d’origine en anglais, ou introduites par la traduction en français, ou alors d’un système légèrement différent ? Dans ce dernier cas, a-t-il une source ou est-ce un travail inédit ?
  5. (Note personnelle : ayant écrit un programme d’épellation des nombres en me basant sur la page actuelle, voir disparaître ces noms folkloriques m’attristerait un peu, mais bon…)
— Maëlan 6 mai 2019 à 21:42 (CEST)