Différentielle totale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ou cette section concernant les mathématiques doit être recyclé. (février 2011)

Une réorganisation et une clarification du contenu est nécessaire. Discutez des points à améliorer en page de discussion.

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (février 2011).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

En analyse, la différentielle totale d'une fonction en un point est une forme linéaire qui s'annule sur le sous-espace tangent, en ce point, à la courbe de niveau de la fonction passant par ce point.

Dans un espace vectoriel muni d'un produit scalaire, la différentielle totale correspond au produit scalaire par le vecteur gradient de cette fonction en ce point.

En calcul tensoriel, la différentielle totale et le vecteur gradient sont deux appellations équivalentes du même objet, si ce n'est que la différentielle totale évoque une représentation covariante alors que le vecteur gradient évoque plutôt une représentation contravariante.

Soient f, une fonction de \vec x = ( x_1, ..., x_n ) et \mathrm{d} \vec x = ( \mathrm{d} x_1, ..., \mathrm{d} x_n ) où les \mathrm{d} x_i sont les composantes d'une variation infinitésimale de \vec x, alors la « différentielle totale » de f au point \vec x définit les variations infinitésimales de f correspondant aux variations infinitésimales de \vec x, et s'écrit :

\mathrm{d}f(\vec x)=\sum_i \frac{\partial f(\vec x)}{\partial x_i}\cdot\mathrm{d}x_i

ou, en notation tensorielle avec la convention de sommation d'Einstein

\mathrm{d}f(\vec x)=\frac{\partial f(\vec x)}{\partial x_i}\cdot\mathrm{d}x_i

Pour bien comprendre cette formule, il faut comprendre que l'accroissement infinitésimal \partial f est lié aux accroissements infinitésimaux \partial x_i par les dérivées partielles qui sont indépendantes les unes des autres, et que par contre, on calcule la relation entre \mathrm{d}f(\vec x) et les \mathrm{d}x_i qui sont eux liés entre eux par la direction dans laquelle on fait varier \vec x.

Voir aussi[modifier | modifier le code]