Diatomite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la pétrologie
Cet article est une ébauche concernant la pétrologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet minéraux et roches.

Diatomite

La diatomite est une roche de couleur claire formée entièrement ou presque de "squelettes" de diatomées. Ces algues unicellulaires sont entourées d'une « carapace » en silice, le frustule, dont l'accumulation sur le fond peut conduire à la formation d'une roche. Du point de vue minéralogique elle est rattachée à la famille des opales. En France on la trouve exclusivement à Saint-Bauzile (Ardèche)[1] et à Virargues (Cantal)[2]. L'exploitation de ces carrières a été cédée en 2016 par la CECA (Arkema) à Chemviron France[3], filiale française de Calgon Carbon. La diatomite est claire, extrêmement légère, friable. Elle peut assurer une excellente conservation des fossiles (poils...). Les couleurs ne sont pas conservées, la matière organique se carbonise et donc noircit.

Utilisation[modifier | modifier le code]

  • abrasif,
  • absorbant comme dans la dynamite,
  • filtre pour la préparation de certaines bières ou pour les piscines,
  • insecticide naturel et non toxique (voir Kieselgur)
  • litière pour animaux domestiques
  • substrat rétenteur d'eau (en mélange avec du terreau ou de la tourbe) en horticulture

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]