Desprat vins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Desprat.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
La mise en forme de cet article est à améliorer (janvier 2016).

La mise en forme du texte ne suit pas les recommandations de Wikipédia : il faut le « wikifier ». Découvrez comment faire.

La typographie, les liens internes ou externes, les conventions de style, la présentation des sourcesetc. sont autant de points qui peuvent ne pas convenir voire être absents. Les raisons de la pose de ce bandeau sont peut-être précisées sur la page de discussion. Si seules certaines sections de l'article sont à wikifier, pensez à les indiquer en utilisant {{section à wikifier}}.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

La forme de cet article ou de cette section n'est pas encyclopédique et ressemble trop à un catalogue de vente, un dépliant publicitaire ou une offre commerciale (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Modifiez l'article pour aider à le transformer en article neutre et encyclopédique ou discutez-en.

Desprat vins
logo de Desprat vins
Création 1885
Fondateurs Soubrier - Desprat
Personnages clés Pierre Desprat
Forme juridique Société par actions simplifiée
Slogan Le vin, une passion !
Siège social Aurillac (France)
Activité Commerce de gros (interentreprises) de boissons
Produits vins et spiritueux
Effectif 13
Site web http://maison-desprat.fr/
Fonds propres 102 500 € (capital)
Chiffre d’affaires 4 353 082 € 2011 [1]
Résultat net 127 874 € 2011 [2]

La Maison Desprat est une entreprise française spécialisée principalement dans la distribution de vins et spiritueux, notamment dans la distribution des côtes d'Auvergne. Elle est basée à Aurillac, dans le Cantal France. Fondée à La fin du XIXe siècle, dans le cœur pittoresque de la cité d’Aurillac, elle est l’une des plus vieilles entreprises du département.

Histoire de la société[modifier | modifier le code]

Au milieu du XIXe siècle, Aurillac est une ville de foires et de marchés, la diligence est pratiquement l’unique moyen de communication et le vin est transporté par charrette.

Avec la création des lignes ferroviaires, Aurillac devient un centre d’échanges et de commerce. En 1866 on inaugure la gare d’Aurillac et ligne Aurillac-Figeac. Deux ans plus tard c’est Clermont-Ferrand qui est relié avec le tunnel du Lioran.

La famille d'agriculteur Desprat, originaire de Lalo de Yolet, s’installe à Aurillac dans cette période. D’abord aubergistes, elle s’oriente vers le commerce de vin.

Les débuts[modifier | modifier le code]

  • En 1885, xxxxx Soubrier crée un commerce de vin au 27 rue des forgerons (petit rue commerçante du centre Aurillacois). Félix Desprat (fils de Jean Desprat, aubergiste), qui a épousé sa fille, rentre dans le commerce qui devient « Soubrier et gendres ». Après le décès de son beau-père, Félix Desprat dirige le commerce.
  • En 1937, après un stage de tonnellerie dans l’Hérault et quelques années de labeur, Jean Desprat (fils de Félix) prend la tête du commerce, à la suite du décès de son père. Il tient la barre de l’entreprise jusqu’en 1968 avant de céder celle-ci à ses deux fils Michel et Jacques.

Desprat Frères[modifier | modifier le code]

  • Dès l’âge de 16 ans Michel travaille dans l’entreprise familiale, il réalise les livraisons, qui après la guerre s’effectuent avec une camionnette Citroën au gazogène. Employé en 1952, il dirige l’entreprise avec son frère Jacques à partir de 1968. Le vin se livre en barriques de 220 litres et l’entreprise développe la fourniture de vin au restaurant.
  • Après une année au cours Pigier, Jacques entre dans l’entreprise. Il est chargé de livrer en camion les barriques et autres tonneaux de 110 et 50 litres aux clients.
  • Vers 1960, l’achat d’une machine de conditionnement du vin (mise en bouteille, bouchage, étiquetage) permet à la société de répondre à l’évolution du marché.
  • En 1965, Jacques effectue un stage d’œnologie à Béziers afin de mieux connaître le vin et les produits de traitement nécessaires à la mise en bouteille.
  • En 1968 l’entreprise devient Desprat Frères et s’installe dans le chai qui vient d’être construit chemin de Patay
  • En 1970, Michel est élu président de la Fédération Départementale du Commerce en Gros des Vins Cidres Spiritueux et Liqueurs.

L'évolution de la vente du vin tonneau vers bouteilles, est une étape. la révolution du Cinq étoiles vers les vins fins en est une autre. Signe des temps, en 10 ans la proportion de 85 % de vin ordinaire pour 15 % de vin fins sera inversée par Pierre.

L’expansion[modifier | modifier le code]

  • En 1984, après cinq générations, Pierre Desprat dirige l’entreprise familiale Desprat frères qui devient Desprat vins. Pierre a fait ses armes commerciales aux Éditions Bordas puis chez Pipière distribution. Il est l'un des premiers à croire au potentiel des produits de son terroir, en particulier des vins d'Auvergne.
  • En 1987, le rapprochement avec la Cave des Coteaux d'Auvergne[3] permet de promouvoir les vins de pays. Après avoir créé une gamme de bouteilles sérigraphiées originales pour valoriser les crus auvergnats et favoriser leur distribution dans la restauration, il imagine La légendaire, fondée sur les récits de son grand-père : Jean emportait quelques bouteilles de vin lors de ses parties de chasse à Mandailles. Ne voulant pas ramener celles que ses compagnons n’avaient pas bues, Jean les enterrait et retrouvait celles-ci l’hiver appréciant la nouvelle qualité du vin. Ainsi le vin se bonifie par enfouissement en haute altitude.
  • Depuis le Salon international de l'agriculture de 1995, l’entreprise s’est développée sur la capitale (café et restaurant). Aujourd’hui 15 % du chiffre d’affaires est réalisé sur Paris
  • En 2005, la maison Desprat Vins investit une des dernières distilleries indépendantes d’Auvergne [4]: la Distillerie Louis Couderc, liquoriste depuis 1908.
  • En 2007, une nouvelle Maison du Vin ouvre à Chamalières.

Aujourd'hui Desprat Vins c'est 1600 propriétés vinicoles représentées [5]. L’entreprise se place au septième rang national des spécialistes de vins [6].

Souvent cité dans "le petit gourmet" un mensuel gratuit consacré à la gastronomie et aux métiers de bouche en Auvergne, l'entreprise participe de plus en plus au développement touristique du Pays d'Aurillac et du Pays de Salers.

Liste des dirigeants successifs[modifier | modifier le code]

Nom Action Date Période
Desprat vins (1885 - )
xxxxx Soubrier Création du commerce °18xx - †18xx 1885 - 18xx
Félix Desprat xxx °1871 - †1937 18xx - 19xx
Jean Desprat xxx °1900 - †19xx 1937 - 1968
Michel Desprat xxx °1927 - 1968 - 1987
Jacques Desprat xxx °1931 - 1968 - 1991
Pierre Desprat Création de La légendaire, etc. °1959 - 1984 - ...

Données financières[modifier | modifier le code]

Données financières en euros[7]
Années 2004 2005 2006 2007 2010 2011
Chiffre d'affaires 3 428 988 € 3 434 826 € 3 633 929 € 3 899 599 € 4 140 179 € 4 353 082 €
Résultat net 138 008 € 127 763 € 116 280 € 131 770 € 114 380 € 127 874 €

Marques maison[modifier | modifier le code]

Vins[modifier | modifier le code]

La légendaire[modifier | modifier le code]

Apéritifs et digestifs[modifier | modifier le code]

La fourche du Diable[modifier | modifier le code]

  • Une gentiane, à 16 % d'alcool légèrement citronnée, nommée la Fourche du Diable, conditionnée dans un flacon « apothicaire ».

Les vergers de mon père[modifier | modifier le code]

  • Une gamme maison d'apéritifs à base de vin, aux mariages aromatiques surprenants (pomme-châtaigne, pomme-gentiane, etc.) et des crèmes aromatisées à la rose, à la violette et aux noix.

Bières[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. les echo.fr
  2. Bilans gratuits - société - entreprise - registre du Commerce - bilans.lesechos.fr - DESPRAT VI
  3. http://www.saint-verny.com/FR/histo/histo.html
  4. avec la Distillerie PAGES du Puy en Velay et la distillerie de Monsieur Balthazar dans l'Allier
  5. Extrait du guide des acteurs du goût du pays d’Aurillac (édition 2008, publication du Théâtre du goût, www.theatredugout.com)
  6. Des vies de Cantaliens du XXe siècle de Jean Claude Champeil (SARL Cantal reprographie, mai 2008) www.ecrivainrate.fr
  7. D'après bilansgratuits.fr et www.societe.com

8.http://maison-desprat.fr/