Deontay Wilder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Deontay Wilder
Deontay Wilder en 2015
Deontay Wilder en 2015
Fiche d’identité
Nom complet Deontay Leshun Wilder
Surnom The Bronze Bomber
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de naissance (32 ans)
Lieu de naissance Tuscaloosa (Alabama)
Taille 2,01 m (6 7)
Catégorie Poids lourds
Palmarès
  Professionnel
Combats 40
Victoires 40
Victoires par KO 39
Titres professionnels Champion du monde poids lourds
WBC (2015-)
Titres amateurs Médaillé de bronze aux Jeux de Pékin en 2008 (poids lourds)

Champion des États-Unis en 2007 (poids lourds)

Vainqueur des Golden Gloves en 2007 (poids lourds)
Dernière mise à jour : 3 mars 2018

Deontay Leshun Wilder est un boxeur américain né le à Tuscaloosa (Alabama). Il a remporté la médaille de bronze dans la catégorie poids lourds aux Jeux olympiques d'été de 2008 à Pékin et le titre de champion du monde des poids lourds en 2015.

Carrière[modifier | modifier le code]

Carrière amateur[modifier | modifier le code]

Très grand (2,01 m), Wilder commence la boxe seulement en 2005. Il surprend les expérimentés James Zimmerman, Quentis Graves (trois fois) et Isiah Thomas en 2007 et gagne la même année les Golden Gloves[1] et le titre de champion des États-Unis poids lourds.

Dans la préparation olympique, il bat Rakhim Chakhkiev en Russie en février 2008 puis par KO Yushan Nijiati avant de s'incliner face à Evgeniy Romanov. À Pékin, il remporte ses deux premiers combats mais perd sa demi-finale contre le champion du monde italien Clemente Russo par 7 points à 1[2].

Débuts professionnels[modifier | modifier le code]

Wilder fait ses débuts en professionnels le 15 novembre 2008. Il enchaîne bientôt les victoires expéditives, enchainant notamment 8 victoires en 1 round en 2009 et 2010. Il affronte fin 2012 ses premiers adversaires sérieux, le 15 décembre, après 25 victoires toute obtenues avant la limite, il bat Kelvin Price, invaincu en 14 combats, pour la ceinture continentale d’Amérique WBC[3].

En 2013, il bat notamment l'ancien champion d'Europe, le britannique Audley Harrison[4] mais aussi l'ancien champion du monde Sergueï Lyakhovich, tous deux par KO au 1er round. Il remporte 3 autres victoires, notamment contre Malik Scott[5], ce qui lui ouvre les portes d'un championnat du monde.

Champion du monde WBC[modifier | modifier le code]

Wilder demeure invaincu après 32 victoires consécutives, aucun de ses adversaires n'ayant passé le 4e round. Le 17 janvier 2015, il se mesure à Bermane Stiverne pour le titre de champion du monde poids lourds WBC[6]. Il utilise son allonge et son jab pour marquer des points et contrer les crochets du champion du monde, le touchant durement à plusieurs reprises. Il est plusieurs fois atteint par les coups de Stiverne mais résiste, alors qu'il connait un combat bien plus long qu'à son habitude : en effet, le combat va au bout des 12 rounds, il l'emporte par décision unanime des juges. Il devient le premier champion du monde américain depuis Shannon Briggs en 2007.

Le 13 juin de la même année, il mène sa première défense de titre contre le mexicain Eric Molina. Donné largement favori, le champion du monde domine le combat malgré le courage de Molina, que Wilder envoie à terre aux 4e et 5e rounds grâce à son crochet droit. Il l'emporte finalement par KO d'un direct du droit, au 9e round[7]. Le 26 septembre, il rencontre l'ancien champion de France et d'Union européenne, le français Johann Duhaupas. Le français avance et fait du bon travail dans le combat de près, mais le champion touche plus souvent avec plus de précision à distance, bien que ses coups ne soient pas suffisants pour envoyer le français au tapis. Une rafale de coups de Wilder au 11e pousse toutefois l'arbitre à arrêter le combat, le champion conserve son titre[8].

Pour son premier combat de 2016, il est opposé à Artur Szpilka. Ce dernier débute bien le combat et gagne les 3 premiers rounds mais le champion remporte les suivantes et prend la tête sur les cartes des juges. Au 9e round, le challenger en retard aux points prend plus de risques pour revenir mais est touché par une droite du champion qui le laisse KO pour le compte[9].

Le 16 juillet, il affronte Chris Arreola qu'il bat par abandon à l'issue de la 8e reprise puis le 25 février 2017, il bat par arrêt de l'arbitre au 5e round Gerald Washington. Wilder poursuit sa série de victoires le 4 novembre 2017 en stoppant dès le premier round Bermane Stiverne à l'occasion de leur second combat[10]. Stiverne n'avait cependant pas combattu depuis deux ans.

Après une première date de combat repoussée face au Cubain invaincu Luis Ortiz pour cause de dopage de ce dernier, le 3 mars 2018 à enfin lieu la rencontre qui sera la plus difficile pour Wilder qui se retrouve au bord du KO à la 7e reprise, tout juste sauvé par le gong. Au début de la 8e reprise Wilder est visiblement toujours sonné et l'arbitre fait vérifier ses pupilles 5 secondes par un medecin afin de vérifier que celui-ci peut reprendre le combat. Ce geste fera polémique car il est pris pour une faveur de l'arbitre qui soit disant cherchait à avantager Wilder pour gagner du temps de récupération. Wilder finira par mettre Ortiz KO par arrêt de l'arbitre au 10e round en l'envoyant par deux fois au tapis. Wilder revient de loin.

Un combat d'unification des ceintures est fortement souhaité par le public face à l'Anglais invaincu Anthony Joshua et qui devrait avoir lieu fin d'année 2018 aux Etats Unis, une première pour Joshua qui n'a jamais quitté l'Angleterre.

Titres professionnels boxe anglaise[modifier | modifier le code]

Titres mondiaux majeurs[modifier | modifier le code]

  • Champion du monde poids lourds WBC (depuis 2015)

Titres régionaux/internationaux[modifier | modifier le code]

  • Champion poids lourds WBC Continental Americas (2012-2013)

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]